Administration territoriale et activités religieuses : Le ministre Moussa Sinko confirme l’oisiveté de son homologue chargé du Culte

1

Dans une interview accordée à notre confrère Les échos, le ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation, le Colonel Moussa Sinko Coulibaly, laisse entendre que son homologue des Affaires religieuses et du Culte, Dr Yacouba Traoré, continue de se chercher, quoi mettre sous la dent en termes d’activités. Même s’il ne confirme pas les conflits de compétence entre les deux départements, le colonel Coulibaly explique que Dr Traoré a pour le moment ” un ministère sans personnel ” et est incapable de prendre en charge la gestion véritable des “affaires religieuses”.

Moussa Sinko Coulibaly, ministre Administration territoriale et…

Pour le successeur du Général Kafougouna Koné au ministère de l’Administration territoriale et de la décentralisation, le rapport entre les deux départements est relativement simple. “Les compétences dévolues au ministère chargé des Affaires religieuses et du Culte relevaient du ministre de l’Administration territoriale”, rappelle Moussa Sinko Coulibaly. Avant d’indiquer que quand on crée un nouveau département, il y a un temps d’installation, un temps de recrutement et de formation du personnel. “Il est difficile pour le ministre des Affaires religieuses et du Culte, qui est sans personnel, qui n’a presque pas d’infrastructures de pouvoir, du jour au lendemain, assumer toutes ces fonctions. Et le ministre de l’Administration territoriale d’expliquer que pour l’organisation du pèlerinage 2012, les premiers pèlerins étaient déjà prêts à partir lorsqu’il y a eu la création de ce ministère’’. Il faut signaler qu’un département comme le ministère de la Promotion des Langues nationales et de l’instruction civique, créé lors de la formation du Gouvernement actuel, le 20 août dernier, est pleinement fonctionnel avec des infrastructures…

Les organisations proches du Haut conseil Islamique du Mali, qui “parraine” ce ministère, restent perplexes par rapport aux explications du ministre Sinko Coulibaly. En Effet, selon l’ancien Directeur de Cabinet du Capitaine Amadou Haya Sanogo, ” le ministre des Affaires religieuses et du Culte n’existe pour le moment qu’à Bamako “. Histoire de dire que le ministre Yacouba Traoré est simplement oisif. En tout cas, il se cherche en allant se recueillir la semaine dernière devant la statue de la vierge Marie à la cathédrale de Bamako.

 

Bruno D SEGBEDJI

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.