Affaire des lycéennes enlevées par le groupe terroristes Boko Haram : Le groupe des diplomates de l’Afrique Subsaharien expriment leur solidarité au Nigéria

0

nigeria-otageFace à la grave crise que traverse le Nigéria, le Groupe des diplomates de l’Afrique au sud du Sahara, conduite par Rantoberg William Mokou, Ambassadeur d’Afrique du Sud au Mali, a rendu une visite de courtoisie à Iliya Ali Dunya Nuhu, Ambassadeur du Nigéria au Mali, pour lui exprimer leur solidarité et celui de leur pays.

C’est un secret de polichinelles. Le Nigéria traverse une crise exceptionnellement grave. Il ne se passe de jour sans que la horde de terroristes qui se fait appeler Boko Haram ne porte des atteintes graves aux droits de l’homme et perturbe la quiétude de paisibles citoyens nigérians qui ne demandent qu’à vivre en paix. Il y a de cela environ un mois que le groupe terroriste a poussé le bouchon loin en prenant en otage plus de 200 jeunes lycéennes. Et, comme la goutte d’eau qui fait déborder le vase, cet acte a provoqué un choc généralisé à travers le monde.

 

C’est dans ce contexte que Rantoberg William Mokou, Ambassadeur d’Afrique du Sud au Mali, a conduit le 21 mai 2014, une délégation d’ambassadeurs africains à la résidence de l’Ambassadeurs du Nigéria au Mali. « Nous sommes venus pour exprimer notre solidarité avec vous et avec votre pays en cette période difficile », a-t-il déclaré. Avant d’ajouter que les actions de Boko Haram au Nigéria, notamment l’enlèvement des jeunes lycéennes, sont à condamnées. « Boko Haram est un groupe terroriste et doit être traité comme tel », a-t-il déclaré. Il a estimé que les connexions sont aujourd’hui claires entre ce qui se passe dans le nord du Mali et ce qui se passe au Nigéria.

 

« Le terrorisme est aujourd’hui devenu une préoccupation de plusieurs pays d’Afrique. Cela nécessite une conjugaison de nos efforts pour le combattre, afin de nous occuper des actions de développement de nos pays », a-t-il déclaré. En ce qui concerne le Nigéria, il dira à l’Ambassadeur que tous leurs pays sont solidaires. Pour sa part, Iliya Ali Duny Nuhu, Ambassadeur du Nigéria au Mali, a salué l’initiative de ses pairs et pris l’engagement que ce geste sera porté à la connaissance des plus hautes autorités de son pays. Il a indiqué que malgré les efforts fournis par le gouvernement du Nigéria, il n’arrive pas à bout de ce groupe qui a des connexions avérées avec Aqmi.

 

« Face au phénomène de terrorisme que mon pays vit, vous salue pour votre solidarité et vous demande d’être des portes voix auprès des autorités de vos pays respectifs pour la solidarité dans l’action », a-t-il indiqué. Il a une idée claire de ce qu’il faut faire pour arriver à bout de ce phénomène qui a tendance à s’implanter en Afrique. « Nos moyens doivent être mis ensemble pour combattre ce phénomène et nous ne devons pas attendre que les puissances internationales viennent le faire à notre place. Cela est aujourd’hui valable pour le Mali qui besoin de notre solidarité », a-t-il déclaré. L’épouse de l’Ambassadeur du Nigéria est ensuite intervenue pour remercier les invités de son mari pour leur geste empreint de solidarité. Elle prié Dieu pour qu’il éclair l’esprit des responsables de Boko Haram, afin qu’ils se décident de mettre fin à la souffrance des jeunes lycéennes en les libérant. La délégation était composée de Rantobeng William Mokou, Ambassadeur d’Afrique du Sud au Mali, Samuel Ouattara, Ambassadeur de la Côte d’Ivoire au Mali, Assane N’doye, Ambassadeur du Sénégal au Mali et  Lougué Kodio, Ambassadeur du Burkina Faso au Mali

Assane Koné

PARTAGER