Crise Alimentaire au Sahel en 2012 P4 : Oxfam lance un appel d’aide d’urgence de 37 millions de dollars

0
1

Si aucune action immédiate n’est  entreprise, près de 13 millions de personnes courent le risque  d’être confrontées à une grave crise alimentaire de grande ampleur dans la région du Sahel en Afrique de l’Ouest et centrale. Cette information a été donnée au cours d’une conférence  de presse organisée par l’organisation humanitaire Oxfam,   vendredi 09 mars dernier, au siège de l’organisation sis à l’ACI 200.

Animée par Mme PENNY LAWRENCE, Directrice International des programmes d’Oxfam GB, assistée par M. ERIC MAMBOUE, Directeur National Oxfam Mali et M. FRANCISCO EQUIZA, Directeur régional Oxfam GB Afrique de l’Ouest, la renonctre a été l’occasion de tirer sur la sonnetted ‘alarme sur une risques d’une crise alimentaire sérieuse. En effet, cette rencontre intervient après une visite de terrain effectué par la directrice internationale des programmes Oxfam dans la région de Kayes, et certaines régions du nord pour s’enquérir l’évolution de la situation.

L’objectif de cette conférence de presse est  d’informer l’opinion nationale et internationale sur la réponse d’Oxfam à la crise alimentaire au Sahel en 2012. La réponse à ce jour apparait comme plus encourageante que celle des années précédentes et constituée une baisse solide pour une action rapide et efficace, s’appuyant sur les informations techniques fournies par les systèmes d’alerte précoce qui ont bien fonctionné, a dit le directeur national d’Oxfam Mali. « Des millions de personne devront bientôt faire face à une majeure. Tous les signaux indiquent que la sécheresse évoluera bientôt en catastrophe si rien  n’est entrepris. Le monde ne peut rester  sans rien faire. Une action d’aide humanitaire concréte et nécessaire pour prévenir la mort de dizaines de milliers de personnes, dont la communauté internationale sera responsable si elle ne se mobilise pas », a déclaré Mamadou  Biteye, directeur régional d’Oxfam en Afrique de l’Ouest. Selon la voix de la directrice internationale des programmes d’Oxfam, « la crise est  provoquée par la combinaison de nombreux facteurs dont la sécheresse, des prix alimentaires très élevés, une pauvreté endémique et des conflits régionaux ».  Selon toujours par la même voix : «  Oxfam affirme également que le conflit dans le nord du Mali a jeté 160.000 personnes sur les routes,  et plus de la moitie d’entre-elle  ont passé la frontière avec le Burkina Faso, le Niger ou la Mauritanie. Les violences au Nigeria ont également provoqué une diminution importante des volumes de céréales exportés vers le Niger et le Tchad. Pour pallier à cette crise Oxfam estime ses besoins à 37 millions de dollars pour pouvoir venir en aide à 1 million de personnes dans le Sahel en fournissant de l’argent, de la nourriture et de l’eau, en mettant en œuvre des programmes sanitaires, d’assistance au bétail et des campagnes de promotion de l’hygiène ». Cette conférence de presse a prit fin par la remise symbolique d’un chèque de 5.500.000 francs CFA et répartit comme suite : 40 tickets de 5000 CFA, 15 chabrettes, 15 Semoirs, 15 ânes par ‘organisation  Oxfam au Ministère de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, dédie au 8 mars journée internationales de la femme.

Aliou M Touré

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.