Sécurité Alimentaire: Faire de l’ODRS un outil précieux dans le développement de notre pays

0
0

Le premier ministre, Cissé Mariam Khaidama Sidibé,  a la tête d’une forte équipe  gouvernementale, s’était rendue courant  semaine dernière,  dans la zone de l’Office de Développement Rural de Selingué (ODRS) afin de constater de visu non seulement les énormes réalisations réalisées, mais aussi et surtout,  noter les défis qui restent à être surmontée.

 

L’objectif recherché est de faire de cette zone un outil précieux dans le développement de notre pays.

C’est par le périmètre maraicher des femmes  que le premier ministre, Mme Cissé Mariam Khaidama Sidibé,  a commencé sa visite de terrain. Là, elle a échangé avec les femmes productrices (maraichères, mareyeuses, transformatrices de produits agricole) lesquelles ont fait ressortir les difficultés rencontrées. A savoir l’exigüité du périmètre, le coût élevé de l’arrosage (achat de carburant) et autres.

Malgré tout,  le premier ministre s’est dit impressionnée  par la hauteur et la qualité du travail effectué sur le site.

Elle  a poursuivi que le gouvernement,  par sa voix,  ne ménagera aucun effort pour  trouver une issue favorable aux inquiétudes ci-dessus évoquées.

Pour des raisons de calendrier, la visite du premier ministre fut écourtée. Il revint au ministre de l’agriculture, Agatham Ag Alassane de poursuivre le programme à savoir, la visite dans le périmètre. Ici, le constat est plus que pitoyable au regard de l’état dérisoire et désastreux des infrastructures.

Le canal principal P1 constitué du périmètre principal PI et PII, sur une longueur  total de 10.727 m, seulement quelques sections de ce réseau primaire sont revêtues, mais restent fortement dégradées au point de ne plus jouer leur rôle d’étanchéité. Elles (sections) doivent être démolies et reprises complètement.

Aussi, il a été constaté   que la digue de ceinture qui protège le périmètre  contre les crues du Sankarani, est elle aussi, est très dégradée et nécessite de sérieuses interventions.

S’agissant du collecteur principal, permettant le réglage du niveau de l’eau dans le bief en amont, le ministre Agatham a fait remarquer qu’il doit être curé sur toute sa longueur et ses ouvrages doivent également être renouvelés.

Enfin, la dernière étape de la visite du ministre a porté sur le siège de la future Ecole Agro Business de Selingué, dont le début des travaux de réhabilitation est prévu courant ce mois de février.

Cofinancée par l’Etat malien et l’AID S.A, la réhabilitation de cette école coûtera un investissement d’un peu plus de 200 millions de nos francs. Son ouverture  devrait être faite lors de la rentrée scolaire prochaine.

Après ces différentes visites, le ministre de l’agriculture, sans vouloir faire trop de commentaires, a exhorté les producteurs à plus de courage et de vigilance pour faire face au changement climatique qui risquerait  d’être fatal pour notre pays, si ceux-ci (producteurs) ne  parvenaient pas à changer  leur comportement, en s’habituant à semer dès à la tombée des premières pluies.

En plus, il a tenu à rappeler  aux mêmes producteurs le défi que s’est fixé notre pays qui consiste à atteindre les 12 millions de tonnes à l’horizon 2012.

Pour ce faire, le ministre Aghatam Ag Alassane  a rassuré les acteurs agricoles de la zone ODRS en particulier mais aussi l’ensemble du pays, de l’appui et du soutien sans faille de son département pour les appuyer dans cette précieuse dynamique.

Lassa

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.