Alou Bathily : Afrique OIL = ABOIL : Un procès de plus d’Un milliard, fabuleusement, gagné contre l’Etat

0

Cette affaire dans laquelle le nom de l’opérateur économique malien ressort concerne une société de transport de pétrole  dénommée AFRIQUE OIL. Elle fonctionnait dans la plus grande illégalité : non-paiement des droits des impôts mais aussi déclaration de fausse caution (pas d’agrément) etc.  Ce qui amena les autorités compétentes à imposer cette sanction pécuniaire de 274 181 736.

Dans l’historique des faits, Bathily, ‘’PDG’’ de AFRIQUE OIL,  aurait  changé cette société en ABOIL pour prétexte qu’AFRIQUE OIL est en liquidation. L’affaire continua avec AB OIL, qui aussi au départ, avait un problème d’agrément et cela avait été décelé, en son temps, par le Bureau du Pétrole ainsi que le trésor qui avaient dévoilé la liste des importateurs de pétrole sans agrément.  Bathily, négocia avec une banque de la place et versa plus de deux cent millions en la date du 18  novembre 2014.

Malgré ces faits, il attaqua miraculeusement l’Etat en justice et gagne le procès. L’Etat est appelé à lui verser 1 001 068 130.

Rencontré dans ses bureaux, Alou Bathily nie en bloc toutes les preuves contre lui. Pour AFRIQUE OIL, il dit être en associé avec des Ivoiriens qui seraient rentrés. Et que lui n’avait que 30%. Dans ses explications, cette société répondait à toutes les normes et a été créée la même année que ABOIL en 2009.

Ce qui est bizarre,  c’est le nom de Alou Bathily qui est sur toutes les factures et il est mentionné PDG. De l’incohérence !

En plus, peut-on créer la même année deux sociétés aux mêmes objectifs (importer le pétrole) ? Bizarre !

A suivre…

Boubacar Yalkoué

PARTAGER