Alou Coulibaly à la tête de la mairie de la commune VI : Cent jours, sans anicroches !

0

Pour restituer le parcours de ces cent jours en sa qualité de maire de la commune VI,  Alou Coulibaly était au terrain des 320 logements de Yirimadjo. Une cérémonie couplée à son invitation, sur le plateau de l’Emission « Ma Cité en marche ».  C’était en présence, de l’ensemble du bureau communal de la commune VI, des membres de la section locale, du parti de l’Union pour la République et la Démocratie (Urd),  des notabilités et des quartiers de la commune.

 D’entrée de jeu, le Maire  a salué et remercié la population de la commune, pour avoir répondu massivement à rendez-vous, important du développement de la commune.

Présentant sa commune, il dira que sa commune est la plus vaste, la plus peuplée et éventuellement la plus riche de Bamako. Mais il se trouve malheureusement  que cette commune est la moins développée, la plus  sale, dans laquelle, il y a de l’insécurité, le manque d’eau potable et d’électricité, le manque de routes » a indiqué Alou Coulibaly.

Selon lui, seule l’union sacrée de tous, notabilités, leaders religieux et coutumiers,  mouvement de femmes et de jeunes autour de la gestion de la commune, peut permettre aux autorités communales, de booster efficacement les défis de développement local.  Devant la population de la commune, Alou a fait savoir que sa prise de fonction a été marquée par des difficultés financières dont un besoin de 25 millions.

Pour appuyer les forces de sécurité de la commune, il dira que la mairie, octroie chaque trimestre une somme forfaitaire de deux cent mille francs à tous les commissariats de la commune, à savoir les 7è, 10è et 13ème arrondissement. Il a rappelé que le mercredi, la commission de sécurité de la mairie a été redynamisée, pour assister les forces locales à mettre de l’ordre dans la commune. De même, les écoles fondamentales, dont la prise en charge relève de la compétence de la commune, ont été aussi au cœur des actions des cent jours de la commune. « Des écoles ont été épuisées d’équipements et dotées d’enseignants.   Nous avons hérité une commune délabrée, où nous sommes en train de l’assainir et d’évacuer les déchets dans les dépôts de transit. Nous avons des projets d’eau potable et d’électricité qui se précisent  pour certains quartiers qui sont en retard. Des centres de santé et de maternité ont été dotés de médicaments. Et, nous avons travaillé à renforcer le système de sécurité des personnes, renouvelé les commissions des différents marchés. Voilà, quelques unes de nos actions, que nous pensons qu’il fallait s’arrêter et faire le bilan de ce petit parcours de gestion, pour la population de base » a conclu le Maire.

Dramane Coulibaly

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here