Après la déclaration d’IBK sur la révision de la constitution : La plateforme “An te A Bana” passe à l’offensive – Une marche toute l’étendue du territoire – Une série de sit-in devant la Cour constitutionnelle

14

En assemblée générale extraordinaire, tenue à la Pyramide de souvenir, la plateforme “An te A Bana ne touche pas à ma constitution” passe à l’offensive. Elle dit avoir son plan pour faire retirer le projet de révision de la constitutionnelle.

Après la déclaration du président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, relative à son engagement d’aller jusqu’au bout de son projet, la plateforme “An te A Bana ne touche pas à ma constitution” semble plus que jamais décider de passer à la vitesse supérieure.

A la faveur d’une réunion de son comité directeur sur recommandation de l’Assemblée générale du lundi et de mardi 4 juillet, une série d’activités a été envisagée sur le territoire national. Selon Djimé Kanté, les activités envisagées par la plateforme sont une marche nationale, un sit-in devant la Cour constitutionnelle, une série de rencontres avec les corps diplomatiques accrédités au Mali, de journées ville morte et de la désobéissance civile.

“J’ai été surpris par la déclaration d’IBK. Peut-être que nous n’avons pas la même copie de la Constitution. J’ai l’impression qu’il n’est pas informé des réalités du pays. Je m’interroge très honnêtement si nous sommes dans le même Mali. Après toutes ces manifestations contre l’accord et la constitution…”, se désole Djimé Kanté.

Pour lui, la plateforme “An te A Bana ne touche pas à ma Constitution” s’est réunie et le comité directeur se fera le devoir d’informer l’opinion nationale et internationale sur la date de démarrage des différents mouvements.

Bréhima Sogoba

PARTAGER

14 COMMENTAIRES

  1. QUEL gâchis !!!!,d’autres intérêts se cachent dans ces manifestations qui n’ont rien à voir avec le Mali
    La justice Malienne commence à savourer son indépendance ,pourquoi des tambours sur les toits alors que l’affaire paraît si simple????

  2. IBK doit profiter de cette opportunité pour sortir, meme de l’accord. I n’a qu’à dire aux partenaires que l’accord est inaplicable tel qu’il est. Et le referendum est annulé. Sinon c’est ce qui reste du Mali qui sera destabilisé. Or, personne ne veut un tel scenario. Ni la France, ni l’ONU, ni l’Algerie, encore moins la CEDEAO.
    Il a signé cet accord sous la pression de la communauté internationale dans le but d’eviter la guerre & la honte. Nous avons a eu les deux. Les 3/4 du pays nous echappe. Nous ne controlons rien au delà de Yirimadio.
    Nous n’avons plus rien a perdre. S’ils veulent diviser le pays! Eh bien qu’ils le fassent! Mais IBK n’est pas obligé de cautioner la division de notre pays! Il aura le peuple avec lui pour une fois! D’ailleurs, je doute fort que l’Algerie laissent faire une telle imposture. Et pour qui connait sa capacité de nuisance! Je doute qu’un lobby Touareg quelcobque puisse pousser la France a cautioner un etat Touareg independant aux portes de l’Algerie, sans son accord. Or là…….
    Au pire des cas! Kidal a son indepence! Et alors!
    Ce qui est sur! Ces voyous ne representent personne au nord & ne peuvent meme pa gerer leurs poches! Ils auront la population sur le dos & je parie qu’ils viendront pleurnicher pour qlques boites de Nido à BKO!
    Ou bien il y’aura une autre rebellion au nord pour rejoindre le Mali.
    D’ici là qu’IBK renonce a un second mandat
    Qu’il fasse appel a ttes les forces vives de la nation et organise une transition de 5 ans avec des critères de depenses & de selection des memdres. Un chronogarame & un programme bien seront definis!

    Comme le disent les Americains! “Sometimes you have to think ouside de box”
    Qui ne risque rien! N’a rien!
    Tous ces evennements de ces dernières années nous ont surpris! La rebellion, le coup d’etat, la debacle de Kidal….. Nous etions comme tetanisés! Maintenant que nous comnençons a retrouver le pied!
    IBK ne doit pas rater cette opportunité!
    Il en sortirait grandi! Et se reconcilierait avec son peuple!

  3. Le Mali c’est le Burkina+ le Sengal, nous allons deloger les deux apatrides IBK et Tapo et allons leur presenter a la Cour Suppreme pour haute trahison, ils le meritent parcequ’ils sont en train de vendre le Mali au MNLA et aux Jihadistes

  4. Vous ne constituez pas à vous seul le Mali et vous n’êtes les seuls à avoir le monopole de la rue, je pense que chacun à sa manière d’aimer son pays mais moi j’estime que la bonne manière d’aimer son pays n’est pas la violence ( Physique, verbale …..) mais c’est plutôt de convaincre.
    Le cas du Mali est très loin du cas du Burkina Faso, et d’autres pays. Sachons raisons gardés pour convaincre pour le oui ou pour le non selon notre ultime conviction.
    Un peuple-Un But- Une Foi
    Vive le Mali

  5. Nos soit disant gouvernants n ont aucun respect pour le peuple. Ils mentent, tuent, manipulent…..Devant Macron le soit disant president par comme un “bilakoro” qui prie son grand frere pour la queu du margouillard.
    La honte et le mensonge ne leur disent plus rien.
    Quelqu un qui a honte est respectueux. Cela manque a nos dirigeants.
    Je souhaite la fin de ce regime faminial!

  6. IBK ne s’arrêtera plus avec ce soutien du Président de la France qui s’est fait à tort, car il ne connait pas le contenu de cette constitution en projet. Mais qu’il sache que la France n’acceptera jamais, jamais et jamais cette mouture qui divise le peuple malien dès son annonce. Que Macron sache aussi, que le Nord et le Centre sont déjà divisés et avec cette mauvaise mouture, le Sud est aussi divisé avec des risques de la mise en route d’une quatrième République indéniablement. Personne, personne, personne ne freinera IBK dans cette mésaventure qui conduira ce pays vers un chaos sans précédent. Nous sommes sans équivoque dans l’œil du cyclone qui constitue sans nul doute l’amorce de la mise en place de la quatrième République. C’est dommage pour IBK et son entourage qui oublient que le taux de participation aux élections du Mali depuis toujours n’a jamais dépassé 20%, à ce titre qu’ils sachent que c’est seulement 20% des maliens à l’âge de voté qui s’expriment politiquement, donc aujourd’hui le nombre de personnes qui les soutient n’est qu’une infime partie de la population malienne. Le jour du soulèvement général, ils partisans d’IBK regretterons leur geste de résistance pour le maintien de cette révision constitutionnelle.

  7. Sa déclaration tient du mépris. Ceux qui étaient dans la rue le 17, n’étaient pas tous de partis politique, loin s’en faut. Ensuite dans toutes les matières on peut changer d’opinion. Et en l’espèce l’opposition reste cohérente, car déjà elle n’a pas voté le texte à l’assemblée et elle se trouve dans la rue pour s’opposer. Quand il annonce urbi et orbi que l’accord (Capitulation)est le fruit d’un consensus, on croit rêver, car il n’était un secret pour personne les dénonciations fleuves en son temps. Il dit qu’il n’y a pas de malice insidieuse pour se perpétuer au pouvoir, mais cette malice réside dans le fait de l’amalgame entre referendum et élection et se servir de l’insécurité pour ne pas organiser d’élection en 2018. C’est la preuve qu’il n’a aucune intention de combattre l’insécurité et qu’il profitera de la situation comme un certain ATT. En tous cas ce bras de fer ne le grandit pas.

  8. OK VOUS NOUS TROUVIEZ DEVANT VOUS ….. SI BAN KONON TAI LADILIKAN MAIN… ON VERRA QUI PRENDRA LE DECU IN CHA ALLAHOU

    • Il va falloir alors que Mme DIAWARA nous éclaire davantage qui décide de ce qui est maudit ou pas!!! Autrement dit, comme il n’y a point de bonheur sans courage, ni de vertu sans combat, toute et cette aventure est au moins à tenter!!!!!!!!

  9. 1 – Les nombreuses et récentes imprudences du Président IBK, telles cette histoire de 30km de bîtume à TAMANI à coup de milliards, ce mépris face au Front social, la grève des medécins + les kiosks de Bamako, les sorties hasardeuses à Al-Jazeera et hier cette déclaration au front des Maliens face à M MACRON sur la révision constitutionnelle, ont fait malheureusement qu’il a eu la prouesse un tour de main de transformer les 77% pour en contre…!

    2 – On fera l’économie du Jet en milliards et de ces plus cents déplacements hors du Mali, des engrais frélatés en milliards, équipements, surfacturation et emplois fictifs en milliards dans l’armée, de ce palais royal de Sébénicoro au frais du contribuable, de ces frasques de son enfant qui se trouve dans toutes les sauces assez salées, de ces rapports du VGAL en milliards mis sous tiroir de nos institutions chaque année, le tout dans un environnement étatique où la moralité de certains laisssent vraiment à désirer….!!!!

  10. – On s’achemine lentement mais sûrement vers un scénario du genre B. COMPAORE, JAMMEH…!!!!!
    – Le jour où M IBK et sa clic se rendront compte de la réalité, il sera trop tard, parce que la question ne sera plus le retrait du projet, mais de tout le personnel qui l’a conçu…!!!
    – Que les militants et patriotes Maliens restent soudés et s’apprêtent pour les phases suivantes de la mobilisation…!!!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here