Assemblée générale du GPAC Mali : Faire le bilan des activités

Commentaires fermés [-] Texte [+] Email Imprimer

Le groupement professionnel des agences de communication (GPAC) a organisé son assemblée générale le mercredi 19 décembre 2012 au siège de DFA. L’occasion était bonne pour les membres de cette organisation de passer en revue les activités menées courant 2012.

Cette assemblée générale se tient au moment où notre pays vit une crise sans précédent. Laquelle n’a pas épargné les agences de communication. A l’ouverture des travaux, le président du GPAC, Moustapha Diop non moins directeur général de DFA a affirmé que dans le contexte de crise que  vit le pays, les agences de communication, si elles sont sollicitées, doivent accepter de s’impliquer dans leur domaine de compétence pour aider les autorités dans la tâche qu’est le retour à une situation normale. Pour lui, cette assemblée générale est l’occasion pour débattre, évaluer et décider des objectifs de leur organisation. En outre, le président du GPAC a déclaré que les divergences de point de vue existent dans chaque regroupement. Mais elles ne doivent pas être un handicap mais plutôt aider à combattre les courants de mauvaise influence mais aussi l’absence de déontologie et de justice qui ont cours dans le pays. Il a exhorté les membres de l’organisation à avoir à l’esprit les différentes fonctions d’une agence de communication qui sont, notamment une fonction de communication, de création et de fabrication des annonces et une fonction d’intermédiaire ou de négoce en achat d’espace et d’édition.

Le secrétaire général de l’organisation, Sidi Dagnogo a présenté le rapport d’activité de l’année 2012. Ce rapport se résume, notamment à l’obtention par l’organisation de la suppression de la TVA à la source, l’application de la commission d’agence sur un terrain de prestation d’agence avec l’AMAP, le partenariat avec l’ORTM, l’organisation d’une journée de la communication et de sensibilisation sur le rôle des agences de communication au Mali et l’affiliation de la GPAC au groupement patronal du Mali depuis décembre 2011. Par contre, le secrétaire général a exprimé son souhait de voir un projet de loi sur la publicité au Mali. Auparavant, il avait demandé aux membres de l’organisation de redoubler d’effort pour donner une image positive du pays en ce moment de crise.                        

  Moussa SIDIBE

SOURCE:  du   21 déc 2012.