Assemblée parlementaire de la francophonie : S’unir pour proposer des solutions constructives aux problèmes de l’Afrique

0

Bamako, la chaleureuse capitale africaine du Mali, abrite depuis hier jeudi 26 mai 2016 les travaux de la 24ème  Assemblée régionale Afrique de l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie(APF), placée sous les thèmes « les défis et espoirs de l’Afrique dans le processus du COP 21 ; les médias sociaux et le développement  démocratique en Afrique Francophone ; la lutte contre le terrorisme ». La cérémonie d’ouverture de cette importance conférence parlementaire qui s’est déroulée au CICB a été présidée par le président de l’Assemblée Nationale de la République Démocratique du Congo, Aubin Minaku  Ndjalandjoko, président de l’APF. C’était en présence du  premier ministre Modibo Keïta, du président de l’Assemblée Nationale du Mali, Issiaka Sidibé, du président de l’Assemblée Nationale du Sénégal, Moustapha Niass, du  président de l’Assemblée Nationale du Niger. Etaient également présents  à cette cérémonie des présidents d’Institutions de la République du Mali, plusieurs membres du Gouvernement et le corps diplomatique accrédité dans notre pays. La rencontre de  trois jours, a pour objectifs de renforcer les liens de coopération parlementaire et offrira les opportunités réelles pour faire la promotion de l’Etat de droit, les droits humains et la démocratie.

Après la chanson dédiée à la Francophonie par l’Ensemble Instrumental du Mali, le Maire de la Commune III du District de Bamako, Abdel Kader Sidibé a souhaité la bienvenue aux différentes délégations. Selon lui, cette rencontre revêt une importance particulière pour la simple raison qu’elle intervient à un moment où le peuple Malien a besoin de réconciliation nationale. Pour lui, cette conférence est un cadre privilégié qui offre une opportunité aux parlementaires de  discuter des perspectives d’une réconciliation basée sur la justice et l’équité.

Le président de l’Assemblée Nationale du Mali, Issiaka Sidibé a au nom de l’ensemble des députés et du peuple Malien avec à sa tête le président de la république SE Ibrahim Boubacar Keïta, souhaité la cordiale bienvenue à tous illustres participants. A ses dires, la tenue de ces travaux à Bamako, réconforte vigoureusement le peuple malien à quelques encablures du sommet Afrique-France. Il a rappelé que le Mali sort lentement et sûrement de la  double crise qu’il traverse depuis 2012. A l’en croire, la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation nationale  enregistre des avancées significative  malgré des difficultés. Cependant, l’honorable Issiaka Sidibé a indiqué que la situation sécuritaire marquée par la recrudescence des attaques terroristes, reste préoccupante. Pour ce faire, il prône une réponse collective et globale.

Le président de l’Assemblée Nationale de la République Démocratique du Congo, Aubin Minaku  Ndjalandjoko, président de l’APF a d’abord rendu un vibrant hommage à Geoffroy Dieudonné, membre  de l’institution, victime de l’attentat de l’hôtel Radisson Blu. «  Notre continent n’est plus cette contrée désolée et sans droits contrairement à ce que peuvent penser ces criminels » a –il  souligné. Aubin Minaku dira que la croissance africaine ne saurait  être détachée de l’émergence  de la capacitation des jeunes et de femmes, du commerce et service des réseaux  de télécommunications. Il a ensuite fait savoir que l’institution n’est pas un lieu de détressez et de tristesse.  Aux dires de Minaku cette conférence est le lieu de proposer des solutions constructives aux problèmes qui sont  les nôtres et de réaffirmer la place de l’Afrique dans  l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie.

Cette 24ème  assemblée régionale Afrique de l’APF sera marquée l’inauguration de la stèle dédiée à Geoffroy Dieudonné dans l’enceinte de l’Assemblée Nationale du Mali,  des conférences-débats, des visites touristiques.

Jean Goïta

PARTAGER