Association malienne pour la protection et la promotion de la famille : Un important outil de sante et d’éducation

0
Association malienne pour la protection et la promotion de la famille : Un important outil de sante et d’éducation
Mme Keïta Aminata Maïga s’est réjouie d’avoir été choisie comme présidente d’honneur de l’association

En sus de la planification familiale, elle offre des services de santé de la reproduction, des services de contraception, de prévention des infections sexuellement transmissibles, du Vih et sida, de prise en charge de l’infertilité

L’Association malienne pour la protection et la promotion de la famille (AMPPF) a reçu hier une visiteuse de marque, l’épouse du président de la République, désormais, présidente d’honneur de l’AMPPF, Mme Keïta Aminata Maïga. Celle-ci s’est rendue au siège de l’association pour apprécier son fonctionnement et la qualité des différents services de santé de la reproduction (SR) qui y sont offerts.

L’AMPPF avait revêtu ses plus beaux atours pour accueillir la Première dame accompagnée de l’ancien ministre de la Santé et ex-présidente du Comité exécutif national (CEN) de l’AMPPF, Mme Keïta Rokiatou N’Diaye. On notait aussi la présence de l’administrateur résident de l’AMPPF, Alpha Dieng, et du président de son CEN, Mamadou Traoré.

De mémoire de travailleurs de l’AMPPF, jamais une Première dame n’avait fait l’honneur d’une visite à cette organisation d’utilité publique à l’avant-garde de la planification familiale (PF) dans notre pays depuis 42 ans précisément. L’association offre des services de santé de la reproduction, notamment des soins gynécologiques, des services de contraception, de prévention des infections sexuellement transmissibles, du Vih et sida, de prise en charge de l’infertilité. En outre, l’AMPPF délivre aussi des soins pré et postnatals, des soins après-avortement et réalise des examens d’échographie et d’électrocardiogramme, entre autres.

Ces services assurés par des compétences qui officient dans l’établissement, couvrent une partie des besoins des hommes, femmes et jeunes, notamment les adolescents qui sont généralement mal servis en matière de santé sexuelle et reproductive.

L’AMPPF s’inscrit dans les orientations fondamentales de la Fédération internationale de planification familiale (IPFF) dont le credo est le bien-être de la famille. Elle continue d’administrer la preuve de son utilité à travers l’amélioration des conditions de vie des populations. Elle déroule des programmes d’activités qui prennent en compte les besoins en matière de santé de la reproduction. A ce propos, l’association dispose d’un cyber pour jeunes et d’une clinique jeune qui informe les jeunes et les adolescents sur leurs droits et les incite à les exercer.

Les usagers reçus à ce niveau sont informés de leurs droits à l’information, à l’accès aux services, à la sécurité, à la dignité, mais aussi le droit pour eux de choisir et de préserver leur intimité. L’AMPFF a réalisé en 2013 environ 79 586 couples années protection (CAP). Il s’agit du nombre de femmes qui viennent pour se planifier. La structure dispose aussi d’une clinique mobile qui lui permet d’offrir en stratégie avancée des services santé sexuelle et reproductive de qualité dans les périphéries de Kati et Kangaba. Le siège de l’AMPPF a été inauguré le 30 août 1990, a rappelé le président du CEN.

Après ces différentes interventions, la Première dame a eu droit à une visite guidée des lieux. Elle a pu constater de visu les possibilités de l’AMPPF dans l’offre de soins de santé de la reproduction, mais surtout le leadership de l’association en matière de PF.L’administrateur résident a jugé que la visite de la Première dame est symbolique à tous égards et consacre la volonté des autorités de placer le bien-être de la famille au cœur des priorités. Alpha Dieng a précisé que son organisation accomplit, en sus des services de PF, la récupération et l’insertion sociale des démunis, initie des activités génératrices de revenus pour les groupements de femmes qui pratiquent la PF.

Mme Keïta Aminata Maïga s’est réjouie d’avoir été choisie comme présidente d’honneur de l’association et entend assumer ce titre avec beaucoup de responsabilité. « Cette visite m’a permis de constater que j’ai fait le bon choix parce que tout le monde parle de l’AMPFF en pensant qu’il n’y a que la PF, or il y a autre chose », a souligné l’épouse du président de la République. Elle a ainsi relevé que l’association est un outil important d’éducation qui mérite d’être accompagné par les autorités. Mme Keïta Aminata Maïga a aussi rendu hommage aux responsables de l’AMPPF pour leur dévouement à l’animation de la structure. Chaque fois que la PF permet d’espacer les naissances et de mettre la femme dans les meilleures conditions pour avoir un enfant, l’élever, elle apporte  le bien-être de la famille, a indiqué Mme Keïta Aminata Maïga.

B. DOUMBIA

PARTAGER