Associations des pionniers du Mali : Consécration pour Dr. Abdoulaye Sall

0

Pour son engagement en faveur du mouvement pionnier du Mali, son rôle dans l’ancrage démocratique et le renforcement de la citoyenneté, l’ancien ministre des Relations avec les institutions, Abdoulaye Sall, consacré avec son ex-homologue des sport, Djiguiba Kéita, 34e et 35e présidents d’honneur de l’Association des pionniers du Mali. Les deux personnalités, qui ont incarné les valeurs fondatrices de la République du Mali, ont invité la jeune génération à prendre davantage conscience de leur mission, notamment dans la phase de reconstruction que notre pays s’apprête à amorcer après cette crise.

SallDe l’émotion dans une cérémonie plutôt sombre, mais solennelle. En ce samedi 9 février  2013 toute la crème du mouvement pionnier malien était réunie dans la salle de conférence de la Maison des jeunes de Bamako. Placée sous la présidence de l’ambassadeur de France au Mali, cette cérémonie devait consacrer une série d’hommages appuyés aux victimes de guerre au Mali, notamment au lieutenant Danien Boiteux de l’armée française (mort aux premières heures de l’intervention française au Mali), au capitaine Sékou Traoré de l’armée malienne assassiné dans l’impunité en janvier 2012 à Aguelhok par les éléments Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) et les groupes terroristes, et enfin au soldat togolais récemment tué au cours des opérations au Nord.
Le mouvement pionnier malien qui reconnait en eux de braves hommes tombés pour la défense d’une cause noble, leur a remis solennellement, à titre posthume, le foulard de militant pionnier du Mali.

Moussa Ag Assarid destitué par les pionniers
La cérémonie avait un caractère plutôt à la fois symbolique et républicain, car elle a été marquée par le retrait du foulard de pionniers au porte-parole du MNLA, Moussa Ag Assarid. Entré en 1986 au mouvement pionnier, au camp de Banankoro à Ségou, l’allié des groupes islamistes (contre lequel la justice a lancé un mandat d’arrêt avec 25 autres Touaregs et bandits), a été évincé par ses pairs.
Pour le président des pionniers, Moussa Ag Assarid a perdu ses valeurs dès lors qu’il a décidé de prendre les armes contre son pays. Une décision saluée par l’assistance et les Maliens de façon générale au moment où l’opinion exclut toute négociation avec le MNLA du fait de son alliance avec les groupes jihadistes, et la démarche antirépublicaine de réclamer la partition du pays.
Heureusement que le Mali regorge encore d’homme et de femmes ayant tout donné pour sauver les valeurs fondatrices de notre République. Parmi eux, les anciens ministres Dr. Abdoulaye Sall et Djiguiba Kéita dit PPR. Le premier était ministre chargé des Relations avec les institutions, le second a été chargé de la Jeunesse et des Sports.
L’Association des pionniers du Mali leur a rendu un vibrant hommage, en les consacrant 34e et 35e présidents d’honneur du mouvement. Les pionniers du Mali les récompensent pour leur engagement en faveur de la défense des valeurs républicaines pour le renforcement de la démocratie et de la citoyenneté.
C’est ainsi qu’en recevant son foulard, Abdoulaye Sall a précisé qu’il s’agit d’une récompense collective. L’ancien ministre a exprimé sa satisfaction, avec celle de son homologue Djiguiba, pour l’hommage ainsi rendu. Pour lui, il s’agit d’une symbolique forte, au moment où la France, le Mali et ses amis sont unis autour des valeurs de solidarité, de liberté et de justice en engageant la guerre contre le terrorisme au nord de notre pays. Dr Abdoulaye Sall a en effet salué cet élan de solidarité en faveur du Mali, avant d’appeler à la consolidation de ces valeurs. Selon lui, celles-ci constituent l’essence même de la fondation de la République.
L’ambassadeur de France a salué la marque d’attention exprimée en la mémoire du soldat français, Danien Boiteux. S. E. Christian Rouyer a ainsi pris l’engagement de faire parvenir la reconnaissance à la famille du défunt soldat mort pour la cause du Mali.
Issa Fakaba Sissoko

PARTAGER