Atelier du Forum multi-acteurs de cadrage : Une sortie de crise durable au Mali au cœur des préoccupations

0
Le présidium
Le présidium

Le jeudi 7 et vendredi 8 février dernier, les membres du Forum Multi-Acteur se sont rencontrés à l’hôtel mandé de Bamako. L’atelier qui a duré deux jours a permis de faire le bilan des activités menées au cours de l’année 2012 et de dégager en même temps les stratégies pour l’année 2013. Le ministre de la fonction public et du travail M. Namory Traoré a lu le discours d’ouverture, en présence de Nènè Konaté la coordinatrice du Forum Multi-Acteurs, Oumarou Issoufou le facilitateur, Ambrouase Dakouo le chargé com., Younouss Hamaye Dicko et plusieurs autres personnalités (membre du Forum Multi-Acteur).
Dans son discours d’ouverture Monsieur le ministre Namory a précisé que nous sommes tous coupables de la crise multidimensionnelle que traverse notre cher pays et que nous devons tout faire pour que cela ne se reproduise. Il s’est également dit prêt à accompagner les initiatives du Forum Multi-Acteur, qui selon lui sont très capitales pour l’épanouissement de la démocratie dans notre pays. Après la brillante intervention de monsieur le ministre de la fonction publique et du travail, la parole revenait à madame Nènè Konaté qui est la coordinatrice du Forum. Après avoir souhaité la bienvenue aux différents participants, elle précise que ‘’le Forum est un espace non formel de dialogue, d’examen des pratiques, de partage et d’échange des expériences, de consolidation des identités et d’ouverture à l’altérité. Depuis mars 2012, on comprend mieux tout l’intérêt de cette démarche qui est peut être arrivée tard ou dont on n’a pas assez tenu compte’’. Entre juin 2008 à mars 2012, le Forum a mis en débat neuf importantes thématiques au niveau national. Dans le but d’identifier les leviers d’action devant contribuer à l’amélioration de la gouvernance au Mali. Il s’agit de l’accès aux services publics de base ; l’accès à la justice et droits des citoyens (le cas foncier) ; le processus électoral au Mali ; la gouvernance de l’aide au Mali ; Quelle éducation pour renforcer la citoyenneté au Mali ?; les OSC et le renforcement démocratique (faire valoir, substitut ou contre pouvoir ; paix, sécurité, stabilité et developpement (quelle gouvernance de la sécurité) ; la gouvernance de la fiscalité au Mali (enjeux et défis de la mondialisation des recettes fiscales ; l’Etat au Mali (fonctionnalité, capacité et crédibilité). La pluparts de ces préoccupations débâtis par le Forum et n’ayant pas été pris en compte. Ce sont avéré combien important à travers la situation que vit le pays actuellement. Pendant les deux jours de l’atelier, quatre groupes de travail  ont chacun proposé 3 thématiques en rapport avec les défis traités (pouvant faire chacune l’objet d’un forum multi-acteurs. Les réponses aux différentes préoccupations des uns et des autres ont été prises en compte.
Il faut rappeler que le Forum Multi Acteurs pour la Gouvernance au Mali (FMA) est la première composante du projet «renforcement de la gouvernance démocratique ». Un projet qui a pour ambition, non pas de proposer un nouveau modèle de gouvernance démocratique, mais, d’aider à favoriser l’appropriation par des citoyens de leurs propres institutions. C’est ce qui explique l’existence d’une approche participative qui trouve son expression dans le FMA.
Drissa KANTAO

PARTAGER