Au Mali, les femmes ont célébré le 8 mars avec succès

1

Les femmes maliennes regroupées au sein de plusieurs associations se sont appropriées la journée du 8 mars pour sensibiliser la population et les décideurs sur leurs droits et l’égalité pour tous. Au menu de la célébration, différentes activités organisées par le Ministère de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, appuyé par ses partenaires techniques et financiers, au nombre desquels la MINUSMA, ONU FEMMES, la CEDEAO et d’autres acteurs bilatéraux.

Cette 22ème édition de la Journée, célébrée au Mali sous le thème ’’Égalité, Genre et Autonomisation de la Femme’’ se situe dans la campagne mondiale sur le genre et trouve son ancrage dans le thème international ‘’Planète 50-50 d’ici 2030 : Franchissons le pas pour l’égalité des sexes ‘’. Le 8 mars est donc un événement spécial qui rassemble toutes les femmes,  pour faire avancer l’égalité des sexes au sein de la société.

Faire entendre les voix des femmes afin d’améliorer leur situation

La commémoration de cette journée constitue en effet pour beaucoup de femmes une opportunité d’échanger sur les questions de société et surtout d’examiner le pas franchi dans le domaine de l’égalité entre hommes et femmes et celui qui reste à faire. Il s’agit aussi d’analyser les atouts et les obstacles afin de les contourner, pour aboutir à l’émergence effective de la femme dans la société malienne. C’est le lieu de faire le bilan, en termes de progrès réalisés, de victoires acquises par les femmes maliennes, d’acquis à consolider et de faiblesses à corriger. La journée permet également d’examiner en particulier la mise en application de la Résolution 1325 des Nations Unies sur Femmes, paix et sécurité, document pour lequel le Mali vient de se doter d’un Plan d’actions national.

Les activités marquant la journée ont commencé vers 10 heures pour finir deux heures plus tard et ont eu lieu au Palais de la culture Amadou Hampaté Ba. La célébration de cette journée internationale de la femme a été mise à profit par les femmes pour regarder des films sur leur situation au Mali, d’échanger sur les différents aspects de la vie quotidienne. Au Mali, chaque fois que l’on parle d’égalité entre les sexes, de droits des femmes, l’on se heurte à des stéréotypes du genre : ‘’il y a des sujets plus importants, il y a des thèmes plus urgents…’’, des propos qui banalisent l’action envers plus de la moitié de la population et qu’il convient d’abandonner.

L’autonomisation des femmes fera avancer la société 

Présent à la cérémonie, M. Mahamat Saleh Annadif,  Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies et Chef de la MINUSMA a délivré le message de M. Ban Ki-moon à l’occasion de la journée. Ce message insiste sur l’autonomisation des femmes,  l’égalité des sexes et la nécessité de prendre des mesures urgentes pour y parvenir. Femmes Mahamat Saleh Annadif

Le Représentant spécial a ensuite salué les femmes maliennes pour « les actes de courage et de détermination qu’elles accomplissent au quotidien, notamment en matière de recherche de la paix, de réconciliation nationale et surtout de cohésion sociale ». Il a invité les plus hautes autorités maliennes à accorder davantage d’attention à l’amélioration du sort des femmes. Pour M. Annadif, « la loi sur le quota est une avancée appréciable’’ dans la condition de la femme malienne.

A sa suite, le Ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Mme Sangaré Oumou Ba, a fait un plaidoyer pour améliorer les conditions socio-économiques et le statut de la femme.  Elle a attiré l’attention sur la participation des femmes maliennes au destin commun du Mali, depuis l’indépendance jusqu’aux premières heures de l’occupation. Le Ministre Oumou Ba dira à ce propos que « les femmes,  sans distinction d’ethnies, filles, mères et grandes mères sont sorties massivement pour colmater les failles occasionnés aux remparts de la patrie », ajoutant qu’ « elles se sont montrées déterminées dans toutes les localités à offrir leurs poitrines aux balles des agresseurs ». Pour elle, « il est indéniable qu’une croissance économique soutenue, inclusive et durable dépend de la suppression des obstacles à l’autonomisation des femmes et de nos filles ». Une manière d’inviter les plus hautes autorités présentes à mettre en place des politiques favorables à l’épanouissement des femmes.

En vue d’améliorer la situation des femmes et garantir leur accès à des sources de revenus, le Président Ibrahim Boubacar Keita a remis un chèque du Fonds d’appui à l’autonomisation de la femme et à l’épanouissement de l’enfant (FAFE) au Ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille. Les personnalités présentes ont tour à tour procédé à la signature d’une toile géante pour soutenir la participation de la femme à la vie publique du Mali.

La journée du 8 mars pour les droits des femmes au Mali a été un grand succès. Inoubliable dans la mémoire des femmes maliennes qui l’ont commémorée de Kayes à Kidal, elle leur donnera la force nécessaire pour continuer à lutter pour l’égalité les 364 autres jours de l’année.

La Minusma

PARTAGER

1 commentaire

  1. Bravo et bonne journée Internationale a toutes les femmes. Vous souhaitant de continuer vos combats.

Comments are closed.