Baisse du prix de la viande, suspension des exos sur les matériaux de construction, réglementation des prix des loyers : sous le signe du consensus

2
Abdel Karim Konaté, ministre du Commerce et de l'Industrie
Abdel Karim Konaté, ministre du Commerce et de l’Industrie

A titre de rappel, il faut signaler que la première date retenue était le 17 septembre dernier, mais la Fédération des éleveurs avait demandé un report de trois semaines. La fédération avait évoqué des contraintes liées à la fête de Tabaski, période de forte demande de moutons. D’autant plus que plusieurs commerçants se reconvertissaient en vendeurs de moutons, à l’approche de la tabaski. Cela poussait les prix à la hausse et rendait donc difficile d’appliquer le protocole d’accord. Finalement, les Maliens sont soulagés en entendant la bonne nouvelle, car, depuis un certain temps plusieurs personnes s’étaient orientées vers le poisson, puisque la viande de bonne qualité était hors de portée des pauvres.

Il convient donc de féliciter, d’une part le ministre du Commerce et de l’industrie et d’autre part, les acteurs de la chaine bétail- viande, notamment la fédération des éleveurs, pour avoir respecté leurs engagements contenus dans le protocole d’accord. Ce consensus prouve qu’ils ont  placé l’intérêt des consommateurs au dessus des considérations mercantiles.

Par ailleurs, il convient de reconnaître les efforts du ministre du Commerce et de l’industrie, Abdoul Karim Konaté, dont les initiatives ont conduit le Conseil de cabinet du 1er octobre dernier, de suspendre les exonérations douanières à l’importation sur les matériaux de construction. Dans la foulée, le ministre a organisé pendant deux jours, vendredi et  samedi dernier, au CICB, un atelier sur le projet de décret portant réglementation des loyers à usage d’habitation dans notre pays. L’objectif est de mieux structurer le marché de la location immobilière tout en favorisant l’émulation du secteur et la création d’emplois.

B.D.

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Effectivement que ce Ministre ne connait rien du fonctionnement de l’économie d’un pays, il sait poser aucune action qui minore les prix et il se met à gesticuler inutilement. En outre, aujourd’hui, il va même pas sur le terrain pour savoir si oui ou non cette baisse des prix de la viande est une réalité. Les bouchers, les chevillards et les propriétaires des animaux se moquent du Ministre du commerce, aucun prix n’a changé sur les marchés de viande. C’est vraiment dommage de voir une situation comme celle-là où les acteurs de la viande se moquent de leur Ministre. Mr le Ministre n’envoyez pas vos conseillers qui ne reviendront qu’avec ce que vous voulez entendre, mais envoyez de tiers personnes sur certains marchés de la place qui ne sont pas sous vos ordre, ainsi vous serrez bien informé. Quand de tiers personnes comme moi se rendent sur les marchés de la place, les vendeurs les disent “allez acheter à la télévision, si c’est elle qui vous donne les prix”. Qu’Allah protège et aide le Mali.

  2. Ce ministre la chaque annee il nous rabbache les oreilles avc cette affaire de prix de la viande. Ca se voit qu il sait meme pas comment une economie fonctionne.Si il veut une c est pas a coup de rancon a des bouchers de bamako.qui se ralaye a la tele pour lui faire la possibilite.
    Cette subvention n est q un detourtement a des fins mafieuses.

Comments are closed.