Binké Sissoko et Yah Kouyaté viennent de boucler une tournée gabonaise

0
Binké Sissoko et Yah Kouyaté viennent de boucler une tournée gabonaise
Binké Sissoko et Yah Kouyaté

Le jeune artiste Cheickné Sissoko dit Binké vient de boucler avec sa femme Yah Kouyaté une tournée en Afrique centrale. Notamment au Gabon et au Cameroun, où pendant plus d’un mois, ils ont animé différentes dates à Libreville et Douala.

En plus des concerts, ils ont participé à des activités des Maliens de la diaspora. Cette tournée intervient après les festivals de Ségou et Sélingué auxquels Cheickné a participé avec brio, mais également la dédicace de son premier album et certains concerts à Bamako.

Cheickné Sissoko ou Cheickné Tamadourou était accompagné lors de cette tournée par sa femme, dont la belle voix a émerveillé le public gabonais. En effet, Yah Kouyaté, comme toutes les autres griottes, chante pour son mari, en lui dédiant des morceaux dans une prestation en live. Yah Kouyaté mélange le répertoire musical de Ségou avec celui du Meguetan, d’où est originaire son mari.

Binké a saisi l’opportunité de son séjour pour expliquer son projet phare : créer un opéra dénommé Tamanba pour faire connaître cet instrument de musique.  La réalisation de cet opéra n’a pas pu avoir lieu à cause du coup d’Etat militaire du 22 mars 2012. Mais le jeune artiste tient à le faire, tout comme son album produit au studio Bogolan. Lequel a été présenté au public le vendredi 10 janvier 2014 à l’Institut français de Bamako.

Après avoir cartonné au Gabon et au Cameroun, Binké voulait se rendre en Guinée Equatoriale. Mais, les autorités de ce petit pays d’Afrique centrale n’acceptent plus les ressortissants de l’Afrique de l’Ouest qui détiennent le passeport de la Cédéao. Binké et sa femme, qui devraient quitter le 21 août dernier Libreville pour Malado, ont alors été obligés de rester au Gabon alors qu’ils avaient des dates importantes à Malabo, la capitale, et à Bata, la deuxième ville la plus importante où vit une grande colonie malienne. De retour au bercail, Binké prépare activement l’enregistrement des clips de son premier album Somané, après une tournée européenne.

Pour rappel, le paternel de Binké fut un grand joueur de Taman, instrument qu’il a introduit dans la musique moderne au Mali, à travers l’Ensemble instrumental national. C’est avec 6 autres instrumentistes que Cheickné Sissoko a créé son groupe «Somané». «Le groupe a été créé en 2005, mais depuis 1999, je tourne avec mon groupe. Je joue du Taman, je fais des tournées dans les pays européens. C’est ainsi qu’en 2005, je me suis dit qu’il faut créer un groupe. Je l’ai créé avec mon frère Moustapha Dramé. On a répété avec les autres artistes ; on a fait des séances de travail plusieurs fois et on a commencé avec un premier concert à Acte Sept, puis au Musée national et dans d’autres lieux de culture», révèle-t-il. Voilà un peu comment sa carrière musicale a débuté…

Kassim TRAORE

PARTAGER