Branchements illicites d’EDM-SA à Dialakorodji: Les populations en danger… de mort !

2
6

La vie des populations de Dialakorodji est menacée par les branchements illicites, effectués sur le réseau de la société Energie du Mali (EDM-SA). Avec la complicité de certains agents, tapis dans l’ombre.

Des branchements artisanaux, à ciel ouvert, sans aucune protection, exposés aux intempéries et mettant, du même coup, en danger la vie des populations.

C’est le triste constat du maire de la commune de Dialakorodji, Oumar Guindo, qui ne cesse de tirer la sonnette d’alarme. Rien n’y fait.

En promettant de l’électricité aux populations, il était loin de s’imaginer que ce rêve allait se transformer en cauchemar.

En effet, pour tenir sa promesse, faite aux populations de Dialakorodji, le maire de Dialakorodji, Oumar Guindo, a sollicité et obtenu à la société Energie du Mali, le branchement de sa commune sur le réseau EDM-SA.

Mais, c’était sans compter avec ses adversaires politiques, décidés à lui mettre le bâton dans les roues.

Pour transformer le rêve des populations en cauchemar, ces derniers, avec la complicité de certains agents d’EDM-SA, ont effectué des dizaines, voire des centaines de branchements illicites sur le réseau.

Objectif : saboter d’une part le projet d’électrification de la commune par le maire. Et, d’autre part, susciter la colère des populations à son encontre, à travers les courts-circuits que ces branchements illicites pourraient engendrer. Avec son cortège de morts et de blessés.

Plus grave, certains opposants au maire se sont même taillés le luxe de prendre de l’argent avec les populations.

Pour s’en convaincre, il suffit de faire un tour dans les quartiers de Cocody-plateau, Kognoumani, Dialakorodji-ouest…où les branchements illicites constituent un véritable danger pour les populations. Qui, selon les témoignages, ne dorment plus que d’un œil.

Certains branchements sont faits sur des arbres. D’autres sur des hangars. Et le plus souvent, à ciel ouvert. Et, pire, sans protection. Les fils électriques, à certains endroits, sont maintenus avec des cailloux. Ou abandonnés à la portée des enfants et aux eaux de pluie…

« Dans les quartiers périphériques, les branchements illicites sont monnaie courante. Chacun essaie de se brancher au réseau d’EDM-SA. Même si toutes les conditions ne sont pas réunies », explique une source proche d’EDM-SA.

Mais le hic qui fait tilt, c’est que malgré les démarches entreprises, auprès d’EDM-SA par le maire de Dialakorodji, rien n’y fait. Les branchements illicites sont, toujours, là, mettant du même coup la vie des populations en danger…de mort.

Oumar Babi

Dieudonné Diama

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
FANA<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 158</span>
Membre
FANA 158
4 années 6 mois plus tôt

VENEZ voir à Pélengana où beaucoup de poteaux sont distants d’un mètre tandis plusieurs zones sont carrement dans le noir.Le directeur de l’EDM de Ségou ,certainement un intouchable,fait ce qu’il veut personne ne bronche.Au lieu de renforcer les actions d’un projet qui a truendé les populations à concurrence de 300.000F pour chaque branchement,il a déliberement implanté d’autres poteaux à côté.Pourquoi au Mali certains font ce qu’ils veulent fo î tè bô ala? je suis au serieux hun.

Abdoul k Coulibaly<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 14</span>
Membre
Abdoul k Coulibaly 14
4 années 7 mois plus tôt

les gent ont besoin de électricité et sont prêt a lavoirs par tout les moyen et je pense que pour mettre fin a ce branchement bidon L EDM doit fournir électricité a cette population ou si LEDM est incapable comme on le constate et bien que les autorités font appel a un autre société qui peut mettre
fin a ce calvaire.

wpDiscuz