Cabral : La mémoire trahie

9
Cabral: le portrait d’un héros

Ce vendredi, 17 mars nous avons marché, à la mémoire de Cabral, le cœur meurtri, les pieds alourdis par la honte.

17 Mars 1980 – 17 Mars 2017, Abdoul Karim Camara dit CABRAL, est mort assassiné pour le Mali.
Depuis 37 ans, il est devenu le symbole d’une génération, de militants, qui auront tout donné à leur pays le Mali dont le combat permanent pour l’instauration de la démocratie et pour le progrès social.

Célébrer la mémoire de Abdoul Karim Camara, c’est témoigner notre reconnaissance à tous ceux qui sont morts pour la grandeur du Mali. C’est pourquoi le combat pour protéger cette mémoire est essentiel.

En 2016, nous nous sommes inquiétés de la parution d’un ouvrage qui se voulait une réécriture à moindre frais de l’histoire de notre pays. Les réponses appropriées, les réactions politiques opportunes ont été apportées au livre « Le Mali sous Moussa Traoré ». Un ouvrage consacré à l’UDPM 25 ans après la chute de la dictature la plus improductive du continent africain.

Si ce livre sonnait comme un défi lancé à la génération UNEEM (Union nationale des Elèves et Etudiants du Mali), « la Génération Cabral », le qualificatif « grand républicain » donné au Général Moussa Traoré, par l’actuel Président, prétendument issu du Mouvement Démocratique, était le plus grand mépris à l’égard des patriotes et des démocrates qui au prix de leurs vies ont instauré la démocratie et rétabli la république dans ses vertus au Mali.

Il faut croire que la descente aux enfers continue et cette génération n’est pas au bout de ses peines.
En son sein même émerge une espèce de troubadours politiques, en quête de rente qui se croit permis de vendre au plus offrant, l’honneur et la mémoire martyre de 37 ans de combat assidu pour la préservation de la mémoire de celui qui a donné sa vie pour le Mali.

Le diplôme d’honneur Abdoul Karim CAMARA décerné Ibrahim Boubacar KÉÏTA par le bureau actuel de L’AMSUNEEM, est une violation de la mémoire de Cabral et de celle tous ceux qu’il symbolise dans la défense du Mali. Ce faisant ce bureau a commis une faute morale et doit démissionner.

Voilà, pourquoi nous avons marché, ce 17 mars 2017, le cœur meurtri, les pieds alourdis par la honte.
Pour rétablir la crédibilité et l’honneur de ce mouvement symbole, je demande tout simplement la démission du Bureau de L’AMSUNEEM.

Souleymane Koné

Ancien Ambassadeur

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

9 COMMENTAIRES

  1. Régler vos problèmes actuels et foutez la paix à l’UDPM et à Moussa .Moussa n’est il pas le seul malien a payé? Dans la mesure ou il a été jugé? Plus de 20 ans après Moussa vous perturbe……..Soyez serieux

  2. Abdoul Karim Camara…. MORT PAR LA LACHETÉ DES MALIENS , IL Y A 37 ANS ! 😡 😡 😡

    Abdoul Karim Camara…. COMMÉMORÉ DANS LA MEME LACHETÉ DES MALIENS , DEPUIS 37 ANS ! 😡 😡 😡

    1- AU LIEU QUE IBK DISSERNE LE PRIX CABRAL Á LA JEUNESSE PATRITIQUE
    MALIENNE, NON C’ EST LUI QUI SE TROUVE “DÉCORÉ” DE CE PRIX PAR
    LES TRAITRES Á LA MÉMOIRE DE Abdoul Karim Camara. 😡 😡
    …….
    N- Souleymane Koné, Ancien Ambassadeur,ET LA RÉDACTION DU JOURNAL
    ” L’ AUBE” AURAIENT PU, AU MOINS METTRE UNE PHOTO DE Abdoul Karim
    Camara, CABRAL MALIEN, Á LA PLACE DE CELLE DE AMILCAR LOPES DA
    COSTA CABRAL. 😡 😡 😡

    PREUVE DE LA DÉFIGURATION FLAGRANTE DE NOTRE HÉROS
    NATIONAL, Abdoul Karim Camara. 😡 😡 😡

    VIVEMENT UN PARTI NATIONAL-SOCIALISTE MALIEN-AFRICAIN …!

  3. ok…
    il me semble que c est bien cette generation se disant cabral&co qui sont a la tete du mali actuel…corect if not!

  4. La démission du bureau ne suffit pas, nous demandons à ce que ce bureau soit expulsé du pays ou que cette association des anciens de l’UNEEM soit purement et simplement dissoute ! Si IBK n’est pas assez lucide pour être jugé, eux ils le sont. Ils savent ce qu’ils font mais ils sont par l’opportunisme.

    IBK lui peut continuer de brandir au nom de CABRAL ce diplôme pour le patriotisme et en même temps jeter des fleurs sur son bourreau. Il peut souligner la justesse du combat de CABRAL et traiter son assassin de grand Républicain. Il peut reconnaitre et insister sur la grandeur de CABRAL et traiter TIÉBILÉ de petit monsieur (Cabral a été assassiné quand il était encore l’adjoint de TIÉBILÉ). IBK peut brandir le diplôme récompensant son effort et sa contribution à bonne marche de l’école Malienne alors que lui-même sait qu’il est le seul leader au monde qui a dit publiquement que la déliquescence de l’école ne regarde pas lui et ses enfants. Qu’ils iront étudier dans des pays des leaders sérieux pour revenir nous gouverner. Le tout avec un sourire de Roi Nègre !

    Le prochain diplôme risque d’être attribué au Grand Républicain …..

    • un lieutenant meme appelle general ne pouvais pas tout cerne dans les gestions , encore le mali s est fait avoir! QUI ETAIENT DERRIERE SA PRISE DE POUVOIR? NOUS AVONS BESOIN D’EXPLICATIONS DE CEUX LA NOS VIEUX BARICADES DERRIRE UN EGO ET LE CORAN

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here