Campagne “Tous et chacun” contre la mortalité maternelle, néonatale et infantile : Nafi Diabaté, une ambassadrice à la voix suave

0

Native de la 4e région, Nafi Diabaté fait partie des artistes choisis comme Ambassadeurs pour porter haut la voix de la Campagne “Tous et chacun”, afin de  réduire la mortalité  maternelle, néonatale et infantile au Mali.

Nafi Diabaté

Marimar, comme l’appellent ses fans, a même dédié une chanson à la Campagne. L’artiste y donne de sages conseils et invite les femmes en état de grossesse à suivre les importantes consultations pré et post natales, de même qu’elle prône l’accouchement dans un centre de  santé. Nafi Diabaté a participé à la Caravane médiatique de la Caravane, qui a sillonné la région de Kayes du 13 au 17 octobre.

Aucune femme ne doit mourir par suite de couches. C’est la ferme conviction de Nafi Diabaté, une femme au grand cœur, une battante déterminée à défendre la cause de la femme en général, mais surtout de la femme enceinte et des enfants.

C’est pourquoi l’artiste a mis sa musique à contribution pour inviter tout le monde à jouer sa partition afin que la mortalité maternelle, néonatale et infantile ne soit plus qu’un mauvais souvenir dans notre pays.

D’après elle, il est en effet possible d’atteindre l’objectif zéro décès maternel, néonatal et infantile au Mali.

“Si nous parvenons à bien faire passer le message, les populations vont y adhérer” nous a-t-elle confié. “Et, pour cela, je suis prête à braver le soleil et les intempéries pour aller sensibiliser mes consœurs jusqu’aux confins de la brousse. C’est pour cela que je me suis engagée dans cette Campagne” a-t-elle ajouté.

En tant qu’Ambassadeur pour ce combat, Nafi Diabaté affirme qu’elle ne se limitera pas aux animations effectuées au cours de la Caravane médiatique. Elle compte aussi mettre en œuvre des initiatives qui permettront aux Maliennes des villes et des campagnes de s’approprier cette lutte. “Pour ce faire, j’associerai à mes actions de jeunes artistes, qui pourront ainsi, à leur manière, contribuer à faire passer le message partout où ils iront”. Vu le rôle important que jouent les  hommes  de la parole dans la  société malienne, Nafi Diabaté espère que le défi sera dignement relevé très bientôt.

         Ramata Tembély

PARTAGER