Célébration du Maouloud 2015 à N’Tomikorobougou : La paix et la réconciliation au cœur des messages des descendants de feu Elhaj Fodé Seydou Koné

1

Cette année, compte tenu de la situation sécuritaire que connaît le Mali, les autorités religieuses ont demandé que le Maouloud 2015 soit célébré sous le signe de la paix et de la réconciliation nationale.

C’est ainsi que les populations de N’Tomikorobougou ont été sensibilisées autour de cette thématique à laquelle tout musulman est désormais appelé à inscrire ses actions.

 Célébration du Maouloud 2015 à N'Tomikorobougou C’est ce message qui a été transmis aux fidèles musulmans tout le long de cette nuit du samedi au dimanche denier.

 

“Le monde entier a besoin d’entente et de respect entre les gens”

Au cours de la visite qu’il a rendue aux musulmans, lors de cette nuit de célébration de la naissance du prophète Mohammad (PSL), l’imam Kokè Kalé a formulé des bénédictions pour notre pays et ses habitants et pour le monde entier afin que cessent toutes les guerres et tous les conflits. Il a souligné que ” le monde entier a besoin d’entente et de respect entre les gens“. Les guerres et conflits prenant leurs sources dans les mésententes entre les peuples, entre les pays.

S’agissant de feu Elhadj Fodé Seydou Koné, dont les descendants perpétuent de la belle manière l’œuvre que cet homme pieux a initiée, l’imam Kalé dira qu’il a été le précurseur des prêches en public pour célébrer le Maouloud. Ce qui, à l’époque, était loin d’être aisé. C’est pourquoi l’imam Kalé s’est personnellement chargé de venir remettre un certificat de reconnaissance à titre posthume à ce grand prêcheur que fut Elhadj Fodé Seydou Koné.

Quant à Elhaj Kassim Koné, le principal prêcheur et maître des céans, et son frère et maître Madou Sane, ils tiendront en haleine l’assistance des heures durant à travers des chants religieux et des récits sur la vie et l’œuvre du Sceau des prophètes (PSL). En dénonçant les tares de notre société, ils n’ont eu cesse de demander de prendre l’exemple sur le prophète Mohammed (PSL) en prônant la droiture, l’honnêteté, l’entente, le pardon et la solidarité.

A cette nuit de prières, le Premier ministre Elhaj Moussa Mara, résident et ancien maire de la commune, avait dépêché auprès des organisateurs son conseiller politique, Sidiki Almamy Coulibaly, accompagné de Bakary Daniogo, pour leur exprimer tout son soutien et toute sa solidarité.

Mamadou FOFANA

PARTAGER

1 commentaire

  1. Merci pour les descendants d'ElHADY FODE SEYDOU qui a été notre imam et un très grand prêcheur du Mali.
    Paix à son âme et vive Kassoum et ses frères, pour notre quartier.

Comments are closed.