Célébration du Maouloud : Les soufis prêchent pour un Mali de paix

0
6

A l’instar des autres associations musulmanes du Mali, la communauté musulmane des Soufis du Mali a fêté le samedi 4 février 2012, le Maouloud 2012. C’était sous l’éclairage du grand guide des soufis, Cheick Soufi Bilal Diallo, qui a prêché pour l’unité et la paix dans notre pays. La cérémonie de prêche a eu lieu  à l’espace du festival Maouloud sise à l’ACI 2000 en  face du cimetière d’Hamdallaye.

A l’instar des autres pays musulmans du monde, le Mali a célébré le samedi 4 février 2012 la naissance du prophète Mohamad (Paix et Salut sur Lui). Il s’agissait d’un moment de réjouissance des musulmans pour manifester leur attachement à leur  prophète.  La communauté musulmane des Soufis n’est pas restée en marge de cette célébration. Pour  vivre donc  ce moment, la communauté musulmane des Soufis du Mali sous l’éclairage du grand guide Cheick Soufi Bilal Diallo, a  organisé un grand prêche  à l’espace du festival Maouloud à l’ACI 2000 en face du cimetière d’Hamdallaye. C’était autour de plusieurs thèmes : la naissance du prophète ; l’unité et la cohésion ; la paix ; la trahison etc.
L’événement a regroupé des centaines de fidèles notamment la marraine du Festival Maouloud, Mafing Keïta, le président du Cnid/Fyt, Me Mountaga Tall, les Cheiks venus de la RCI, du Burkina, du Togo, du Mali ; des parents du guide, des représentants des partis Yelema et du RPM, etc.
D’entrée de propos, le guide des soufis du Mali, Cheick Soufi Bilal Diallo, a justifié cette célébration par le fait que le prophète Mohamad (Psl) a été envoyé par Dieu pour toute l’humanité afin de nous guider sur le droit chemin. A cet effet, sa naissance doit être  un moment de joie et de réjouissance pour tout musulman. Abordant le thème de l’unité et de la cohésion sous lesquelles il a placé la présente  célébration, le  grand guide a expliqué que rien de grand ne saurait être construit sans l’unité et la cohésion. Il a invité les Maliens à se donner la main pour un Mali de paix et de tolérance. Le chef de la communauté des soufis a prié pour le retour de la paix au nord. Aussi, il a rappelé aux jeunes qui ont choisi le métier des armes : «  qu’ils ne doivent pas se dérober à leur  mission qui consiste à défendre l’intérêt supérieur de la Nation. Et les jeunes qui refuseront d’aller sur le front sous quelque prétexte que ce soit, peuvent être considérés comme  ceux-là qui ont trahi leur serment et ne doivent bénéficier d’aucun soutien de la Nation ». La cérémonie de prêche a pris fin par la formulation de vœux pieux pour le retour de la paix au nord et pour la tenue d’élections libres et apaisées.  A noter que dans le cadre de cette  célébration, la 3è édition du festival  Maouloud  qui se déroulera  du 4 au 11 février 2012 à l’ACI 2000,  prévoit plusieurs activités culturelles et sportives à savoir : des prêches ; des bénédictions ; lecture de Coran ; des chants et cantiques ;  conférence-débats ; des courses de chevaux ;  matchs de football ;  Kermesse, etc.
Ben Dao

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.