Célébration du Maouloud sous le thème de la réconciliation : “Nous avons l’obligation de nous entendre et de parvenir à un accord définitif”, Cherif Ousmane Madani Haidara dixit

4

L’évènement de cette année fut placé sous  deux thèmes d’actualité : ” Réconciliation nationale et lutte contre le virus Ebola “.

  Célébration du Maouloud sous le thème de la réconciliation
Cherif Ousmane Madani Haidara

S’agissant de la réconciliation nationale, le guide spirituel d’Ançar Dine a exhorté les autorités maliennes et les groupes armés à sceller un accord de paix définitif. ” C’est la voie qui débouche sur la reconstruction nationale et le développement harmonieux du Mali “, a indiqué Chérif Ousmane Madani Haïdara ajoutant que la mobilisation générale reste constante pour l’unité nationale. Il a, en outre, invité l’ensemble des fidèles à plus de cohésion sociale et  de solidarité. ” Plus nous sommes unis plus nous sommes forts, nous devons manifester cet amour entre nous-mêmes, mais  aussi  entre nos frères d’autres religions. L’islam est une religion de paix et d’amour. La haine et les vices qui minent nos sociétés n’ont pas leur place dans cette religion. Un musulman doit être intègre et non violent. ” a-t-il déclaré. Et d’inviter l’ensemble des fidèles à privilégier le dialogue.

En réaction au récent rapport de l’Organisation mondiale de la santé(OMS) qui a classé le Mali comme étant le troisième pays africain consommateur d’alcool, Chérif Ousmane Madani Haïdara a déclaré que ce rapport n’est pas objectif. Et que le Mali ne peut  pas égaler certains pays de la sous-région qui ont une réputation de grands consommateurs d’alcool. Par contre, le prêcheur n’a pas nié la déchéance morale de la société malienne et les proportions inquiétantes que celle-ci semble avoir prises. Pour ce faire, il a invité les leaders religieux et les chefs de famille à s’assumer davantage pour éradiquer ce fléau, car dit-il, c’est l’éducation qui a failli. “ L’écrasante majorité de la clientèle des bars est composée d’enfants issus pour la plupart des familles de musulmans. Cette situation prouve que l’éducation religieuse n’a pas été une priorité. Il faut que  chaque fidèle fasse preuve de dépassement de soi pour éduquer ses enfants selon les préceptes de l’islam. C’est à partir de cet enseignement que nous pourrons sauver la jeune génération “.

Pour ce qui est du deuxième thème à savoir la lutte contre le virus Ebola, des dispositions étaient prises par les organisateurs à travers la mise à disposition de produits désinfectants  au stade du 26 mars. Chaque fidèle était soumis au contrôle avant de franchir les portails.

Par ailleurs, le professeur Samba Sow, qui dirige au niveau national, la lutte contre le virus Ebola et de nombreux médecins étaient présents au stade du 26 mars.  Il s’est réjoui de la bonne application des mesures d’hygiène  avant de rassurer de l’accompagnement de son équipe tout au long des festivités du Maouloud.

Signalons qu’en prélude au Maouloud, le Groupement des leaders spirituels musulmans a organisé une conférence de presse pour inviter les fidèles à respecter les mesures d’hygiène. Tout en leur demandant d’éviter les poignées de mains. Cette conférence était présidée par le coordonnateur du groupement des leaders musulmans Chérif Ousmane Madani Haïdara. C’était en présence de Mohamed Maki Bah, Bandiougou Doumbia, Moussa Traoré, Choila Bayaya Haïdara, l’imam de Torokorobougou, Mahamadou Diallo. Ils ont tous promis de faire respecter, durant la semaine du Maouloud, les mesures d’hygiène édictées.

Le dimanche 4 janvier, le ministre des Sports, Housseini Amion Guindo dit Poulo, a organisé au Champs hippiques  la course des chevaux dénommée ” grand prix Maouloud ” en hommage à la naissance du prophète (psl).

ABDOULAYE DIARRA

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. regardez moi ” Maliden”…. tu reponds pas du tout a ton speudo
    1- Conge de Noel au Mali, conge de pacque… as tu attendu conge de maouloud ou ramandan tabaski? tu sais tres bien qu il n ya pas probleme de religion au mali

  2. on comprend tout à présent : les autorités du mali méprisent une religion. 3 constats
    1-jeudi était Noel, le vendredi n’était pas chômé. mais maouloud c’était dimanche et le lundi est chômé.!!!!?????
    2-23-24-25 déc : malitel et orange : pas de promo
    3-pmu mali pas de pause le 25 déc
    alors….tout le monde comprend non???

  3. NOTRE MALHEUR AU MALI, C´EST QUE CHACUNE ET CHACUN POINTE L´INDEX SUR L´AUTRE, SANS JAMAIS AVOIR LE MOINDRE COURAGE DE LE POINTER SUR SOI-MÊME!

    ET QUAND IL EST TROP TARD ON SE REND SUR LE STADE OU DANS LES MOSQUEES POUR PRIER! LA GRANDE BELLE LECON DE EBOLA NOUS LE PROUVE!
    MÊME SI HAIDARA A SOUVENT LE COURAGE DE DIRE LA VERITÉ, SUR LA DEBAUCHE MORALE DANS LE TOUT MALI, RECONNAISSONS QUE CELA NE SUFFIT GUERE ET QUE
    LES MALIENS ONT TOUS BESOIN D´UN NOUVEAU MANUEL SCOLAIRE MORAL A TOUS LES NIVEAUX!
    IL Y VA DE NOTRE SURVIE EN TANT QUE NATION JADIS FIERE HÉLAS…

Comments are closed.