Cercle de réflexion, d’échanges Malidenkouraw: Le CREM lancé pour façonner un nouveau type de Malien

0

Façonner un nouveau type de Malien, le Malidenkouraw”. Tel est le grand défi que le CREM s’est assigné. Initié par des jeunes engagés et dévoués, le CREM apparait désormais comme un nouvel espoir pour le Mali qui sombre dans une crise profonde.

Selon les initiateurs, il y a la nécessité de tout mettre en œuvre pour susciter un nouvel élan patriotique au Mali, frappé par un désintérêt total pour la chose publique, les uns et les autres préférant exprimer souvent de très belles idées aux grins, dans les salons et aux services.

Aussi, estiment t-ils, la promotion des initiatives citoyennes est un puissant levier en matière de lutte contre la mauvaise gouvernance sans oublier que la rigueur, l’anticipation sont les facteurs clés pour le succès de toute entreprise humaine.

Fort de tout cala, le CREM a été crée dans le sens de l’expression d’une volonté citoyenne pour amener le pays à surmonter les graves épreuves qu’il traverse. Le temps de l’implication citoyenne, de la réflexion, de la contribution, du débat, de l’action est venu.

L’objectif principal du CREM est donc de mettre en place  un  cadre de concertation permanent en vue de faire des propositions pertinentes sur les grande questions de la nation. Cela passe par la mise en place des structures d’encadrement des forces vives, la favorisation de l’implication effective de notre génération dans les questions d’importance, la préparation du passage générationnel du pouvoir, l’information et la sensibilisation des Maliens sur les meilleurs pratiques de la démocratie et sur une autre façon de faire la politique afin de retrouver un autre Mali.

Pour atteindre son objectif, le CREM entend mettre en place une stratégie efficace qui s’articulera autour de deux axes majeurs : l’organisation et la communication.

Par rapport à la situation au nord, le CREM entend approfondir la réflexion et préparer un plan d’action de sortie de crise.

Au cours de ce lancement, les membres de l’Association ont eu droit à des sages conseils donnés par d’illustres personnalités dont le président du Conseil national de la société civile, Bréhima Allaye Touré ainsi que les membres du réseau des communicateurs traditionnels.

Youssouf CAMARA

PARTAGER