Cérémonie de présentation du nouveau chef de griot de Bamako à Kita : Mamadou Diabaté dit Kaladjoula présenté officiellement à son homologue Massa Makan Diabaté dit Baba

4
Cérémonie de présentation du nouveau chef de griot de Bamako à Kita
Le nouveau chef des griots de Bamako, Mamadou Diabaté dit Kaladjoula et son homologue de Kita, Massa Makan Diabaté dit Baba

L’association des griots de Bamako (JelitonBa) a tenu le week-end dernier une mission à Kita. L’objectif de cette mission était de présenter le nouveau chef des griots de Bamako, Mamadou Diabaté dit Kaladjoula à son homologue de Kita Massa Makan Diabaté dit Baba et aux autorités traditionnelles, coutumières et locales de Kita.

 

L’association des griots de Bamako a perdu son chef il y a de cela quelques jours. Après les cérémonies de funérailles, les rituels traditionnels et le quarantième jour de sacrifice, les sages jeliw ont tenu une réunion pour décider de son remplacement. C’est ainsi qu’il a été décidé de nommer Mamadou Diabaté dit Kaladjoula Sanghoï à ce poste. Il est également le président de l’association Jelitonba de Bamako. Avant son intronisation prévue dans les mois à venir, le nouveau chef des griots a effectué une visite de courtoisie dans les localités du Mandé et environnants comme la tradition le souhaite.

 

C’est à Kita que Kaladjoula Sanghoï et sa forte délégation ont eu droit à tous les honneurs dignes d’un chef de griots. Dès leur arrivée, ils ont été accueillis par les chefs des associations de griots de plusieurs localités afin d’être témoins de la grande cérémonie de présentation. Avant d’être accueillis dans le jéliblon «la case des griots» sis dans la cour des familles Kouyaté. Un vibrant hommage a été rendu au nouveau chef des jéliw de Bamako à travers les louanges avant de lui retracer l’histoire du jéliya. Suivant certaines traditions, Kita est l’un des temples du jéliya au Mali. Après ces louanges, Kaladjoula et sa délégation ont salué tour à tour les familles fondatrices de Kita, les autorités locales, religieuses et coutumières. C’est la place publique de Kita qui a été le théâtre de la grande manifestation (Sandia) organisée à l’honneur de Kaladjoula. Vêtu de son grand boubou bleu et coiffé de son chéchia, Kaladjoula était la vedette de la cérémonie. Tous les regards étaient braqués sur lui à cause de son élégance et son allure de grand chef.

 

 

C’est l’une des belles voix féminines de Kita à savoir Awa Diabaté et d’autres chanteuses qui ont animé le Sandia, manifestation traditionnelle organisée à cet effet. Les femmes, les jeunes et autres mélomanes de Kita qui avaient fait le déplacement étaient heureux de voir le nouveau chef des jéliw de Bamako.

 

B D

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. C est ça aussi le mali.le respect des traditions et la diversité multiculturelle. Ce pays à besoin de tous ces fils et vive les griots…….qui nous ont appris notre histoire par l oralite et dont tout le monde a besoin

  2. DES PARASITES QUI SONT L’ESSENCE MEME DE LA DECHEANCE DE CE PAYS. ALLEZ-YTRAVAILLERET FOUTEZ LA PAIX AUX GENS.

    • “Je déteste la vulgarité, la vilenie, la bêtise mais par-dessus tout, et jusqu’au désir de meurtre, la lâcheté.” 😉

Comments are closed.