Chérif Ousmane Madani Haïdara : « On demande au gouvernement de canaliser les prêches. »

7

jeudi 3 décembre dans son grand salon à Banconi, le Guide spirituel et patron d’Ançar Dîne international a demandé la canalisation et la réglementation des prêches dans notre pays.

 Pour lui, la prolifération des prêcheurs ne peut pas poser de problème. Mais, chacun doit dire ce qui est écrit dans le Coran ou dans les hadiths. «Aujourd’hui, nous assistons à l’écoute des prêcheurs qui disent n’importe quoi. Depuis longtemps, nous, nous avons entrepris cette démarche de canalisation et réglementation avec les autorités compétentes, mais en réalité les choses vont aux pas de caméléon. Alors, toujours, nous demandons aux autorités de canaliser et de réglementer les prêches»,. a-t-il annoncé.

 

Pour lui, les prêcheurs doivent avoir même langage, car leur rôle est dire ce qui est écrit soit dans le Coran et les Hadiths. Dans cette logique, selon lui, le Groupement des leaders spirituels musulmans du Mali (GLSM) veut regrouper tous ses membres pour prêcher sur un seul thème pendant à la commémoration de la naissance et baptême du Prophète (PSL). À la question des journalistes sur l’interdiction de commémoration grandiose du Maouloud  en Islam, le Guide spirituel, répliquera que le Maouloud fait partie de l’Islam. « Personne ne pourra nous empêcher de pratiquer notre religion.

Pour nous, le Maouloud est la prière, donc le gouvernement ne peut pas empêcher de faire ça». Avant de dire : «D’ailleurs c’est nous, le gouvernement. Don, nous n’avons pas cette inquiétude d’interdiction ». Le Guide a indiqué que le Maouloud est important pour tout le monde, notamment pour les autorités qui gouvernent.

S.K. KONÉ

PARTAGER

7 COMMENTAIRES

  1. Heyi Traore contrôle bien ton langage ok…avt tt il est plus âgé que toi…je ne sais pas si tu es wahabite ou quoi sinn ns allons bel et bien fêté ce grand jour…

  2. Lui même il ne pas canalise il dit les chose et son contrer se camarade chouala bayaya diafar diabate insulte nos kalifa aboubakar oumar ousmane et mere Aicha

  3. Une très bonne suggestion. L’Etat doit prendre cette demande aux mots, ce travail de canalisation et d’encadrement se fera bien avec les services compétant.
    Ailleurs, et même en Arabie Saoudite, la pratique des prêches est réglementé. Le Maroc vient d’interdire la politique aux Imams, comme ici aux magistrats et militaires d’actives. Alors, wassa wassa Hass Diallo, remue les f….. Au lieu de parler parler.

  4. Comme c’est triste. Mali réveil toi. Même les charlatans dirigent ce pays. Qu’est ce qu’on a fait au bon dieu pour mériter une telle sorte de situation. Des saisonniers venus à Bamako et par circonstance ont profité de la faiblesse de la population de cette ville. Ils sont devenus prêcheurs (arnaqueurs, escroc etc…), notables de Bamako ressaisissez vous .

  5. Chérif HAÏDARA a été toujours aveuglé par l'argent qu'il collecte pendant le Maouloud car les caisses collectées lui revient comme dû ha HAÏDARA tu trouveras Dieu dans l'eau de là inchAllah et il te fera payer tout ce que tu as bouffé alors que ce n'était pour toi donc ne pas faire Maouloud ne lui arrange pas c'est l'argent que lui voit et non islam honte à toi prêcheur des waculanis ha-ha-ha et non des humains

    • as tu des preuves pour tes mots car j’ai toujours ete au maouloud à bko sans donner un
      franc à haidara ni à ses proches
      haidara est né trouver que le maouloud était déjà fêter au mali

Comments are closed.