Temps Forts >
La MINUSMA lance une enquête sur des violations graves des droits de l’Homme à Tin-Hamma

La MINUSMA lance une enquête sur des violations graves des droits de l’Homme à Tin-Hamma ... (13)

Communiqué du gouvernement suite à l’attaque du village Tin-Hamma

Communiqué du gouvernement suite à l’attaque du village Tin-Hamma ... (7)

Suite à  l’attaque de Tin Hama par la CMA : L’armée malienne arrête un humanitaire avec des matériels de guerre

Suite à l’attaque de Tin Hama par la CMA : L’armée malienne arrête un humanitaire avec des matériels ... (17)

Communiqué du Conseil des Ministres du jeudi 21 mai 2015

Communiqué du Conseil des Ministres du jeudi 21 mai 2015 (7)

il y a 2 années
 Le Combat

Clôture des travaux de la Cour d’assisses : 70 affaires pour 200 incriminés

Decrease Font Size Increase Font Size Taille Police Imprimer

Les travaux de la 2è  session ordinaire de la Cour d’assisses siégeant à Bamako ont pris fin ce 18 décembre. A cet effet après l’examen des dossiers,  la justice s’est prononcé sur 70 affaires retenues avec plus 200 incriminés. Il y a donc eu des  peines de mort, d’emprisonnement ferme, 25 par contumace, soit un taux d’exercice de 97%.

Les salles d’audiences de la Cour d’appel de Bamako se sont encore une fois refermées au terme des travaux de la 2ème session ordinaire des assisses qui se sont déroulées du 22 novembre au 18 décembre 2012. Compte tenu de leur importance,  ces assises ont enregistré la présence massive des populations et ont pris fin sur des résultats jugés satisfaisants par le Procureur général. Les 70 affaires ont été traitées avec détermination par les magistrats en conformité avec le Code pénal. Ces travaux qui ont attiré l’attention du public ont été caractérisés par 4 peines de mort, des peines d’emprisonnement ferme, des peines par contumace et même des acquittements. La procédure judiciaire jugée satisfaisante par le Procureur général a été réalisée avec un taux de 97%.

Selon le représentant du barreau malien, cette session a également enregistré une bonne démonstration des avocats de la défense. Mais ledit représentant s’est dit mal en point au regard du fait qu’il y ait eu des peines de mort. Aussi, le barreau malien compte adresser un moratoire beaucoup plus affirmé pour pouvoir écarter cette sanction. Par ailleurs, l’appréciation de la population demeure le contraire, eu égard à l’acquittement des incriminés de la « bande Oumar Ibrahim Touré » pour atteinte aux biens publics, favoritisme, faux et usage de faux.

M. Bellem

 

L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.