Le comité Mali en marche ; « Avec la réussite du Sommet de Bamako le Mali a relevé un défis »

0
Le comité Mali en marche ; « Avec la réussite du Sommet de Bamako le Mali a relevé un défis »
Les conférenciers

Comme à ses habitudes, le comité Mali en marche a tenu une conférence de presse ce mercredi pour mettre en avant les actions du Gouvernement malien. Le comité qui déplore les actes de violence au Mali, estime au moins que le Chef de l’Etat IBK a réussi dans de domaines bien précis.

Maliweb.net La conférence animée par Youssouf Guindo ce mercredi 18 janvier 2017 a lieu à l’Hôtel Faso. Sur place, le porte-parole du Comité Mali En Marche, Youssouf Guindo,  a présenté les vœux de nouvel an de son comité aux hommes de médias.

Le conférencier a appelé les uns et les autres à plus de sagesse, de pardon et de réconciliation afin d’instaurer le climat d’une paix durable au Mali.

Abordant l’actualité malienne marquée par l’accord de réadmission des Maliens vivant en clandestinité en Europe, Youssouf Guindo a salué la réaction du président Ibrahim Boubacar Kéita, qu’il estime juste et rassurante.

«  Je n’ai pas signé d’accord de réadmission et je ne le signerai pas », déclarait le président IBK lors de sa conférence de presse avec son homologue français Hollande. Une déclaration qui, aux dires du conférencier, doit couper court aux rumeurs.

Youssouf Guindo a ensuite dénoncé le comportement de certains compatriotes  qui se sont lancés dans ‘’une campagne d’injures et de dénigrement à l’endroit des institutions de la République’’.

Il a aussi regretté la communication désastreuse qu’ont faite le ministre des Affaires étrangères, Abdoulaye Diop et son camarade des Maliens de l’Extérieur, Abdramane Sylla.

Selon M. Guindo, la mauvaise communication a contribué à l’amplification de la rumeur. «Lorsque la Rumeur s’amplifie, la suspicion s’installe», a-t-il expliqué.

Quant au sommet Afrique-France,  placé sous le thème : « Pour le Partenariat et l’Emergence », qui a lieu à Bamako les 13 et 14 janvier derniers, Youssouf Guindo a estimé que le Mali a relevé un défi, synonyme d’un sommet réussi. Il a justifié cette réussite par la présence de nombreux Chefs d’Etat et de gouvernement, accompagnés d’importantes délégations de chefs d’entreprise, par les bénéfices que notre pays pourra tirer au plan économique, sécuritaire et environnemental.

‘’La capitale Bamako a retrouvé sa coquetterie d’antan avec ses artères nettoyés, ses grands bâtiments peints, gage d’une bonne santé’’, a-t-il renchéri.

Comme à ses débuts, le Comité Mali en marche qui se dit apolitique, se dit prêt à rendre visible et tout ce que posera le Chef de l’Etat durant sa gestion des affaires.

 

IMT (maliweb.net)

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here