Commémoration de la journée panafricaine des femmes : Les femmes du CCFT jettent un regard sur leur rôle dans la gestion des questions migratoires

0
Les femmes du CCFT jettent un regard sur leur rôle dans la gestion des questions migratoires

Les femmes du Comité Confédéral des Femmes Travailleuses du Mali affilié à la Confédération Syndicale des Travailleurs du Mali (CCFT-CSTM) ont célébré la journée panafricaine des femmes via l’organisation d’une conférence débat sur le thème : Genre-migration : Quel rôle des travailleuses dans la gestion des questions migratoires au Mali ? C’était le lundi 31 Juillet dans l’enceinte du siège de la CSTM et devant un parterre de femmes dont la présidente du CCFT Mme Touré Diarrah Koné.

Selon la présidente du Comité Confédéral des Femmes Travailleuses du Mali (CCFT) Mme Touré Diarrah Koné, la célébration de cette journée panafricaine des femmes vise à rendre un vibrant hommage aux précurseurs de la lutte pour l’émancipation des femmes africaines, des femmes qui ont mené une laborieuse lutte pour le soulagement des femmes. Elle a fait savoir que les femmes du Mali ne pouvaient pas rester en marge de cette célébration raison pour laquelle elles ont organisé cette conférence débat sur un thème d’actualité qu’est l’immigration afin que les femmes s’imprègnent  de l’énorme rôle qu’elles occupent dans la gestion du phénomène. « Un phénomène qui fait tant de victimes chaque année chez la couche juvénile du continent », déplore-t-elle. Mme Guindo Nassoun Traoré qui représentait le président de la Confédération Syndicale des Travailleurs du Mali (CSTM) a signalé que cette activité des femmes travailleuses du Mali prouve leur implication dans la recherche de solution vie de la nation aux questions brulantes comme la migration avec son lot de conséquences. Nouhoum Diakité, le conférencier, a entamé ses propos en faisant la genèse de l’immigration qui, selon lui, est pratiquée par les maliens depuis la nuit des temps. Il a expliqué les raisons qui poussent le plus souvent les jeunes  à emprunter cette route parfois périlleuse. « Des raisons économiques le plus souvent »,  explique-t-il. Il ajoutera que ces derniers temps, le phénomène a été amplifié par le chômage chronique des jeunes dans la majeur partie des pays du continent. « Ce qui pousse les jeunes à enfourcher leur bagage pour affronter le désert et la mer dans le but de rejoindre l’Europe ».

Le conférencier  a fait savoir que les migrants maliens malgré les énormes dangers qu’ils encourent sur la route contribuent largement à l’essor du pays avec une contribution annuelle d’a peu prés 300 milliards de FCFA. Il a signalé que les femmes ont un important rôle de sensibilisation à joueur auprès de ces jeunes pour les dissuader à rester et dans le cas contraire à passer par des voies moins dangereuses pour rejoindre l’Europe.

Moussa Samba Diallo

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here