Conflit interreligieux : La sécurité d’Etat confirme la menace de mort contre Chérif Ousmane Madani Haïdara

2 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Plusieurs chefs religieux musulmans du Mali, dont le très populaire leader d’Aneçardine, Chérif Ousmane Madani Haïdara, reçoivent depuis plusieurs jours des menaces de mort de la part des islamistes qui contrôlent le nord du pays et dont des complices se trouveraient à Bamako. Ces informations  nous ont été confirmées par la sécurité d’Etat.

Chérif Madani Haïdara (au milieu)

 » Chérif Ousmane Madani Haïdara a reçu ces derniers jours plusieurs menaces de mort par téléphone, directement ou via ses proches. Ce sont les islamistes du Nord qui ont téléphoné « , a affirmé Ousmane Diallo, un proche de M. Haïdara.

Selon M. Diallo, un de ceux qui l’ont menacé lui a dit: « On va te tuer parce que tu ne veux pas de notre islam. (…) On va te tuer parce que tu ne veux pas de la charia (loi islamique) au Mali « .

Chérif Ousmane Madani Haïdara, le plus célèbre prêcheur malien, dirige une association musulmane qui regroupe des dizaines de milliers de fidèles au Mali et dans d’autres pays ouest-africains.

Cette association, Ansar Dine (Défenseurs de l’islam), porte le même nom qu’un des trois groupes islamistes armés liés à Al-Qaïda qui occupent le nord du Mali, mais elle s’en démarque totalement.

 » Nous n’avons rien à voir avec l’Ansar Dine du Nord. Nous condamnons les amputations de mains qu’ils font. Nous condamnons leur islam « , avait déclaré M. Haïdara à l’AFP.

Le président de l’Union des jeunes musulmans du Mali, Mohamed Macky Ba, un imam de Bamako, Mahamadou Diallo, ainsi qu’un autre prêcheur, Thierno Hady Thiam, ont également affirmé avoir reçu des menaces de mort par téléphone.

Interrogé par l’AFP, un responsable au ministère de la Sécurité a indiqué être « au courant « de ces menaces et a affirmé que le ministère avait pris « les dispositions sécuritaires nécessaires pour assurer la protection des personnes menacées ».

AD

SOURCE:  du   28 déc 2012.    

2 Réactions à Conflit interreligieux : La sécurité d’Etat confirme la menace de mort contre Chérif Ousmane Madani Haïdara

  1. justicequity

    Haïdara et beaucoup de leaders religieux sont largement sortis du cadre de la religion en la mixant avec la politique , c’est un couteau à double tranchant et ces menaces de mort sont les conséquences de leurs interventions , comme ce sont des leaders religieux et qu’ils croient au paradis , alors pas de quoi avoir peur parce que même si ils se font assassinés , ils seront des « chehid » martyrs et il y a le paradis qui les attend sans jugement contrairement aux autres muslims , alors chers leaders , soyez encore plus virulents envers les barbus dans vos discours pour nous montrez que vous êtes de vrais croyants ne vous cachez pas , si jamais ces gens arrivent à vous assassiner ça sera certainement la goutte d’eau qui fera déborder le vase.

  2. nonalinertie

    Quand des mécréants s’attaquent à des croyants pour leur reprocher leur bonté!!! On aura tout vu dans ce bas monde.
    Espérons que la diplomatie malienne à Ouaga, Abidjan, Cotonou, Dakar, dans d’autres Capitales africaines ou mondiales, nous aidera rapidement à réunir :
    - LES 3300 HOMMES DE LA CEDEAO ;
    - LES 200 MILLIONS DE DOLLARS,
    - LES APPUIS AERIENS,
    - l’opérationnalisation d’un système de RENSEIGNEMENT FIABLE AVEC LES NOMADES,
    - ET LA MISE EN PLACE DE BRIGADES D’AUTODEFENSE ENCADREES PAR L’ARMEE DANS TOUS LES VILLAGES ET VILLES DE LA LIGNE DE FRONT.
    - Ensuite donner de l’emploi aux jeunes, mais de vrais emplois, pas du saupoudrage d’activités vouées à l’échec. Car, le désœuvrement et le détournement des projets par des dirigeants et des élus, locaux et nationaux, restent le fond du problème…
    Sinon, les sites dégarnis continueront d’être la proie idéale des bandits armés, comme aujourd’hui, comme aux derniers jours d’ATT. Et le CNDERRIERE continuera à nous terroriser au Sud…