Congrès constitutif de l’Union syndicale des travailleurs de Transrail : Les syndicalistes mettent fin aux dissensions internes

0
0

 

Le jeudi dernier, 29 décembre 2011, le Congrès Constitutif de l’Union Syndicale des Travailleurs de TRANSRAIL s’est tenu dans la salle de conférence de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali (CCIM). C’était en présence des délégués désignés de la Direction Nationale du TRANSRAIL, des Centrales Syndicales et du Ministère de l’Equipement et des Transports, entre autres.

 

L’objectif de ce Congrès visait la préservation et la pérennisation du chemin de fer à travers l’unification de ses travailleurs.

M. Dramane Touré, porte parole des Secrétaires Généraux des Centrales syndicaux de TRANSRAIL, abonde dans ce sens dans son discours d’ouverture de la cérémonie : «Au nom de mes camarades Secrétaires Généraux des syndicats constituant l’Union des syndicats des travailleurs de TRANSRAIL, nous ne cesserons de vous remercier une fois de plus de votre présence et d’attirer votre aimable attention sur le fait qu’animés tous du souci de défendre les intérêts de notre Entreprise, des travailleurs et de leurs familles, il va de soi que l’objectif premier est et demeure pour nous la préservation et la pérennisation du Chemin de Fer. «Tous ensemble» cet objectif nous l’atteindrons. Dans la division, dans le principe d’exclusion rien ne sera possible, c’est pourquoi le retour à l’orthodoxie, c’est-à-dire à l’unicité syndicale s’impose. C’est pour cela que nous nous retrouvons ensemble aujourd’hui pour sceller cette union qui prendra désormais la destinée du chemin de fer et ses travailleurs».

A l’issue de ses travaux qui ont porté notamment sur l’adoption des mandats, la relecture des statuts et du règlement intérieur, l’élaboration des résolutions et l’investiture, le congrès a retenu les résolutions suivantes :

1-                  Il exige la mise en œuvre du schéma institutionnel retenu à Dakar le 12 Mai 2010 ;

2-                  Recommande le respect scrupuleux de l’engagement des Etats à protéger TRANSRAIL jusqu’à l’application du schéma institutionnel ;

 

3-                  Exige l’application des décisions du tribunal commercial, à savoir l’homologation du concorda de Préventif ; 

4-                  Exige de la Direction Nationale une gestion saine de l’Entreprise et d’assurer l’équilibre des intérêts pour toutes les composantes l’entreprise ;

5-                  Exige de la Direction Générale le respect des avantages acquis notamment les conditions de voyage des cheminots et de leurs familles ;

6-                  Recommande aux Etats une prise de décision rapide pour la réhabilitation des voix permettant aussi la circulation rapide de tous les trains voyageurs nationaux et internationaux ;

7-                  Sollicite la création au niveau de TRANSRAIL  d’une structure RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises) ;

8-                  Exige de la Direction Générale le traitement équitable des Maliens et Sénégalais ;

9-                  Exige enfin de la Direction Générale le respect strict de l’accord d’Etablissement en son article 28, à savoir la gestion des fautes lourdes et graves et la revalorisation de la Formation Professionnelle.

Ainsi, à la cérémonie de clôture, le secrétaire général de l’Union, M. Abdoulaye Berthé a témoigné que leur attachement à ce mouvement Syndical unitaire, auquel ils adhèrent, fait aujourd’hui leur fierté et celle de l’ensemble des cheminots du Sénégal et du Mali.

 

Pour la prise en charge de toutes leurs préoccupations, il a invité les uns et les autres à rester unis au-delà même du Mali avec leurs frères Sénégalais, tant qu’il est vrai qu’ils restent tous embarqués dans la même galère.        

 

Amadou KONATE

 

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.