Crise au sein du MOBIOM ; Un mauvais souvenir désormais pour les producteurs : Louka Cissé distingué

0

Le Mouvement Biologique Malien (Mobiom) s’apprête à renouveler son instance suprême à travers l’assemblée générale élective des coopératives qui aura lieu le 8 juillet prochain. Au préalable de cette assemblée générale élective, certains producteurs ont commencé à percevoir leurs primes au titre des dernières campagnes écoulées et d’autres en cours de réception et cela, après la suite de malversation survenue à la tête du Mobiom qui avait émaillé le Syprobio.

 

MoribonxC’est ainsi que l’école publique de Benguène a reçu le vendredi 27 juin 2014 la délégation venue de Bamako et conduite par le président du comité de suivi du Mobiom, M Louka Cissé qui est le président du Comité de suivi du Mobiom et non moins président du Comité des  paysans chercheurs des quatre CAC (Cercle des Acteurs Concertés), l’on se souvient, c’est lui, le président du comité de crise mise en place pour endiguer la situation de gestion financière et celui du comité de contrôle à travers la commission d’audit.

 

On se rappelle que Monsieur Cissé n’est pas resté en marge de cette crise qui avait secouée le Mobiom (Mouvement Biologique Malien). Car, c’est grâce à lui, dit-on,   son courage aura permis de résoudre le problème né suite de cette crise par son idée de rassembler les paysans, cette triste circonstance est désormais un mauvais souvenir pour les producteurs. Car elle a été triste pour le Mobiom et les producteurs, si cette crise avait d’ores et déjà occasionné le retard dans le paiement de leurs primes.

 

Aujourd’hui les producteurs demeurent encore convaincus que c’est Louka Cissé qui doit diriger le Mobiom à l’issue de l’élection prévue le 8 juillet prochain. Ils renouvellent leur confiance et leur total soutien en l’homme, il est plus qu’imperturbable.

 

Le combat qu’il a mené au nom des paysans dont il en est issu sans le concours des producteurs, elle ne saurait se résoudre. Les producteurs ont désigné quelqu’un qui a pris en charge leur préoccupation pour la traduire en acte.

 

Il est paysan pilote et producteur chercheur du CAC de Yorosso.

 

Les producteurs renouvellent leur total soutien à Louka Cissé qui a été au centre de la résolution de la crise qui aboutira à l’élection d’un nouveau bureau par l’assemblée générale élective, dit-il, pour qu’il ait aujourd’hui l’entente et la cordialité entre les paysans des cercles des acteurs concertés (CAC) du Mobiom. En rappelant que les paysans étaient une dizaine du Syprobio (système de production Biologique) de Bla à recevoir leurs primes d’encouragement. M Louka Cissé a pu rétablir la confiance entre le Mobiom et les producteurs. Ce qui a permis l’aboutissement de cette crise à des innovations majeures tant attendues.

 

A cet effet, nous sommes ici, à Benguène lorsque la délégation est arrivée, au cours de sa rencontre avec les producteurs chercheurs du CAC de Bla. Ils n’ont pas manqué l’occasion de rappeler leur satisfaction et ont adressé leur félicitation à la délégation venue de Bamako, en particulier à M Louka Cissé, qui a été un acteur majeur avec détermination. Il s’est intéressé au dossier depuis le déclenchement de la crise afin qu’une solution soit trouvée pour que le Mobiom soit et demeure pour les producteurs. Il est aujourd’hui le président du comité de suivi, et était accompagné de Djibril Traoré, l’administrateur provisoire du Mobiom et le Technicien du sous projet Syprobio de Bla, M Karim Coulibaly puis notre équipe de reportage.

 

En recevant leur prime, les récipiendaires n’ont pas caché leur volonté de porter leur confiance à M Louka Cissé pour diriger le Mobiom à l’issue de l’assemblée élective qui mobilisera les producteurs de tous les CAC du Mobiom à travers leurs représentants.

 

Prenant la parole, Louka Cissé dira « qu’aujourd’hui plus que jamais les producteurs doivent savoir que le Mobiom est le nôtre. Ce qui justifie son implication sans réserve afin que l’objectif s’est fixé le Mobiom puisse être atteint dans la lutte contre la pauvreté des paysans, la santé et l’hygiène de l’environnement ».

 

A l’entame, il a souhaité bon hivernage aux producteurs avant d’expliquer la circonstance douloureuse qui avait frappé le Mobiom jusqu’à sa résolution qui est en bonne voie de sortie de crise. Et l’assemblée qui se tiendra bientôt consacrera le retour définitif à un Mobiom innové, le retour des partenaires traditionnels et nouveaux qui commencent à venir. Car, il estime que la crise ne doit pas diviser les producteurs tant que le Mobiom demeure pour les producteurs. Les partenaires n’investiront pas dans le Mobiom, a expliqué l’administrateur provisoire Djibril Traoré si la crise persistait. C’est une nouvelle étape que connaitra le Mobiom et qui laisse derrière lui ce triste souvenir pour les producteurs.

 

On rappelle que le Syprobio est un sous projet du Mobiom financé par les partenaires suisses dont le Mali dispose de lui seul 4 CAC et Burkina et Benin, ont chacun trois(3) CAC. « Ce qui doit motiver nous les producteurs à nous intéresser à la culture du coton bio, car c’est une chance pour le Mali. Et les producteurs doivent se rassurer compte tenu de l’assurance donnée par le responsable du comité de suivi de la crise, qui a été portée devant les juridictions, a donné le résultat qui aboutira au changement pour des innovations du Mobiom à travers la mise en place prochaine du bureau national, le Mobiom se relève de la crise enfin », a ajouté M Louka Cissé.

 

Le Forum 

PARTAGER