David Sagara à la Dndc et à la CECCAB : Le message de la crise

1

Le ministre du Logement, des Affaires foncières et de l’Urbanisme, David Sagara était hier à la direction nationale des domaines et du cadastre (DNDC) et à la Cellule chargée de la confection du cadastre du district de Bamako et environs (CECCAB) pour une prise de contact avec le personnel. Contexte oblige, le ministre Sagara a exhorté ses collaborateurs à s’adapter aux mesures prises par le gouvernement pour faire face à la crise.

 

David Sagara

Le ministre du Logement des Affaires foncières et de l’Urbanisme, David Sagara a rendu une visite de prise de contact hier dans la matinée à deux structures relevant de son département : la direction nationale des domaines et du cadastre (DNDC) et à la Cellule chargée de la confection du cadastre du district de Bamako et environs (CECCAB).

A la DNDC où a commencé la visite, le ministre et sa délégation, composée du chef de cabinet, Mme Théra Fanta Théra, du haut fonctionnaire de défense, le colonel d’aviation Kolo Diarra ; le chargé de mission Amadou Ombotimbé, ont pu rencontrer le directeur national des domaines et du cadastre, Imirane Abdoulaye, et ses collaborateurs dans la salle de conférence de la structure, sise au Quartier du fleuve.

Après une brève présentation de son personnel, M. Abdoulaye a présenté au visiteur sa structure (créée en 2001) avant d’évoquer les principales préoccupations de la DNDC. Des préoccupations qui ont pour noms : l’adoption des textes fixant l’organisation et les modalités de fonctionnement de la direction nationale et des services régionaux et subrégionaux afin de permettre au service de mieux faire face à ses missions ; l’adoption du projet de décret portant modification du décret n°01-040/P-RM du 2 février 2001, déterminant les formes et conditions d’attribution des terrains du domaine privé immobilier de l’Etat afin d’améliorer la gestion domaniale et foncière ; la relecture du décret n°02-114/P-RM du 6 mars 2002 portant fixation des prix de cession et des redevances des terrains urbains et ruraux du domaine privé immobilier de l’Etat, à usage commercial, industriel, artisanal, de bureau, d’habitation ou autres et du décret n°02-115/P-RM du 6 mars 2002, portant fixation des barèmes généraux de base des prix de cession, des redevances des terrains ruraux appartenant à l’Etat et déterminant la procédure d’estimation des barèmes spécifiques en vue d’améliorer les recettes provenant de l’aliénation du domaine privé immobilier de l’Etat, etc.

Le ministre a donné quelques réponses aux préoccupations soulevées par le DNDC avant de l’inviter à respecter les mesures prises par le gouvernement en cette période de la crise, notamment l’Etat d’urgence décrété par le chef de l’Etat. Il a invité ses collaborateurs à mieux communiquer et à participer à l’effort de guerre physiquement, financièrement et matériellement.

En ce qui concerne les véhicules, notamment les pick-up, M. Sagara a indiqué qu’ils peuvent être mis à la disposition de l’armée, mais dans les règles de l’art, c’est-à-dire moyennant un document officiel en vue d’éviter les éventuels filous qui peuvent en profiter. En tant que 3e département pourvoyeur des ressources financières de l’Etat, le ministre Sagara appelle à dépasser les objectifs fixés en réclamant tous les droits de l’Etat aux miniers et rentabilisant les baux. Il souhaite aussi une réduction des conflits du contentieux foncier et appelle à sécuriser les réserves foncières de l’Etat.

A la CECCAB, le coordonnateur le commandant Nouhoum Ndiaye et ses collaborateurs ont présenté leur service au ministre Sagara. Cette cellule, faut-il le rappeler, a été créée en 2005 dans le but d’appuyer l’administration malienne dans ses efforts visant la mise en place d’un système d’information cadastrale géo spatiale intégré, permettant une meilleure surveillance de l’utilisation du territoire national et un meilleur enregistrement des titres de propriété et de droits fonciers pour une plus grande sécurité juridique concernant la propriété foncière.

Ils ont souligné des difficultés au niveau des ressources humaines où il manque certaines spécialités. Le ministre a donné des assurances sur ce point avant de prodiguer les mêmes conseils qu’il avait donnés à la DNDC.

Abdoulaye Diakité

PARTAGER

1 commentaire

  1. ”. You can do this by first farming affluent
    communities and driving thru neighborhoods with high-priced homes.
    Some large real estate brokerages use one agency spokesperson to promote their
    company and recruit new clients, only to pass off those clients to junior agents.

Comments are closed.