De retour de Mopti, l’honorable Sidi Ahmed Diarra fait le point

1 réaction [-] Texte [+] Email Imprimer

Dans notre dernière livraison du mardi, nous avons fait cas de la visite de l’honorable Député de Mopti dans la Venise malienne afin de réconforter les populations et de les aider dans la grave crise politique, institutionnelle, sécuritaire et humanitaire que connait la région de Mopti en particulier te tout le nord en Général ainsi que le District de Bamako et ailleurs. De retour de Mopti, l’enfant du Sudu Baba a fait le point de son séjour au près des siens, disons de son peuple.

Nos concitoyens doivent faire confiance à notre armée

Cet érudit, chef religieux, fils de feu Cheick Mohamed Larabi Diarra, et non moins député élu de Mopti explique qu’il «y a eu plus de peur que de mal» lors l’offensive suicidaire des islamistes sur Konna et de Sévaré. Selon ses proches, l’arrivée de l’honorable Député Diarra, a été signalé par l’administration à sa tête, le chef de l’exécutif régional. L’objectif de ce séjour au bercail pour cet homme ami de Dieu, est de s’enquérir de la situation globale créée par la guerre. « Ce qui lui a permis de savoir les besoins des populations, des malades qui sont hospitalisés dans les hôpitaux de Sévaré et de Mopti », explique un de ses Lieutenants. « Entouré du préfet et du maire de la ville, l’honorable a été conduit dans les hôpitaux de Sévaré et Mopti pour rendre visite aux malades, aux blessés de guerre (donc au près de nos vaillants soldats) », poursuit notre interlocuteur et celui-ci d’ajouter qu’il « a profité de cette occasion pour faire don de l’eau minérale ainsi qu’une enveloppe très importante qui ont été remis au Médecin-Chef de Sévaré ».

Visite chez les notables

Ici, l’honorable Diarra a réitéré sin soutien et son appui aux notabilités (moral et financier). A en croire Sidi Ahmed Diarra : « C’est un devoir et une obligation que je sois présent ici et surtout venir au près de nos notabilités pour les réconforter afin qu’elles sachent que je ne les abandonnerai jamais ».

L’honorable rassure les jeunes et les galvanise

Sachant le rôle combien important que doivent jouer les jeunes de Mopti ( ses amis de toujours) dans cette crise, le député Diarra les a rassuré et galvaniser derrière l’armée nationale. Il leur a chargé de passer le message aux populations qui doivent demeurer derrière nos forces de défense et de sécurité quoi qu’il advienne. « Nos concitoyens doivent faire confiance à notre armée qui a su montrer depuis fort longtemps qu’elle était capable de confiance. Je la confiance et crois fermement qu’elle gagnera ce combat », martèle l’honorable député de Mopti. « Car les hommes et femmes que j’ai vu au cours de mon voyage sont plus que jamais déterminés à gagner la bataille », a poursuivi notre interlocuteur.

La France remerciée et félicitée

C’est un fils du terroir très content et satisfait de l’intervention de la France qu’il remercie et félicite sans démagogie. « Cette promptitude la France ne m’a pas surpris car, je la connais fidèle aux amitiés et n’abandonnera jamais le Mali aux mains des terroristes. De même que tous les pays qui interviennent chez nous», a dit Sidi Ahmed Diarra tout heureux.

Retour imminent de l’enfant du Sudu Baba

De la manière dont l’offensive surprise des islamistes a eu lieu sur Konna, c’est de cette façon que le député de Mopti s’est précipité au près des populations meurtries, angoissées. Au moment où nous bouclons cette édition, l’honorable Sidi Ahmed Diarra, s’apprête à retourner. Il s’agit pour lui d’aider les populations, l’armée (où des maisons à Sévaré sont déjà disponibles pour loger nos militaires ou leurs hôtes), sans oublier les réfugiés qui seront aidés selon ses moyens.

Des prières et bénédictions pour le Mali

« Depuis que la crise a commencé, nous n’avons cessé de prier et de faire des bénédictions pour notre pays. Depuis lors, plus de 5 000 fidèles tant au Mali, au Sénégal, au Maroc et ailleurs, prient pour le retour de la paix afin que notre pays recouvre toute son intégrité territoriale », explique l’honorable député Diarra.

Les prières dit le député de Mopti et chef spirituel : « sont plus importantes que le matériel, l’argent. Je veux dire qu’aujourd’hui, notre pays a besoin de prières et de bénédictions pour que notre vaillante armée prenne pour toujours le dessus sur nos ennemis », indique l’honorable député. Et ce grand homme de se poser la question ce que le Mali a fait à Dieu pour qu’une telle crise nous arrive. « C’est la raison pour laquelle nous prions pour que Dieu pardonne notre pays pour que nous puissions nous en sortir », explique notre interlocuteur très confiant à la victoire finale de l’armée sur les Djihadistes et leurs semblables.

Bokari Dicko

 
SOURCE:  du   18 jan 2013.    

Une Réaction à » De retour de Mopti, l’honorable Sidi Ahmed Diarra fait le point

  1. Ibou Keita

    Qu’est ce c’est que cette manie d’affubler les parlementaires du titre « d’honorable » ? Nous ne sommes pas au Nigeria ou au Ghana, pays anglophones où la coutume est de faire précéder le nom d’un parlementaire de l’abréviation « Hon. » pour « Honorable »… En Ethiopie, on indique simplement par exemple M. Desalegn Guebremariam (MP) pour « Member of Parliament ». Ceci dit, je n’ai bien entendu rien contre M. Sidi Ahmed Diarra, député de Mopti.