Début des travaux de la réhabilitation de la prison de Douentza par la MINUSMA

0
MINUSMALes travaux de réhabilitation de la maison d’arrêt de Douentza ont débuté vendredi dernier. Ce projet à impact rapide (QIP) est porté par la section des affaires judiciaires et pénitentiaires de la MINUSMA de Mopti pour un montant total de 50 000 dollars US, soit environ 22.500.000 millions de francs CFA.
« C’est suite à la demande des autorités pénitentiaires maliennes et les constats de nos propres missions sur le terrain que nous avons élaboré et financé la réhabilitation de la maison d’arrêt de Douentza », a déclaré Mme Melvina THOMAS de la MINUSMA. Le lancement solennel des travaux a été fait en présence du Capitaine LAMISSA BERTHE, Directeur Régional de l’Administration Pénitentiaire et de l’Education Surveillée  de Mopti.
En réhabilitant la Maison d’Arrêt de Douentza, l’objectif de ce QIP est de faciliter le retour de l’état de droit dans la région afin de contribuer à la lutte contre l’impunité; promouvoir la reprise du travail du personnel pénitentiaire et  améliorer les conditions de détention pour  rendre la prison conforme aux normes internationales des droits humains en vigueur.
Selon Monsieur Nasser ZAKR, le responsable de la Section des Affaires Judiciaires et Pénitentiaires de la MINUSMA de Mopti, « La prison de Douentza se trouve dans un état alarmant. Par exemple, la clôture est délabrée, elle est trop faible, ce qui pose des risques de sécurité. La prison n’a pas de tours de guet, aucune zone de recherche, pas de parloir et pas de cuisine ; les toilettes sont inexistantes. La maison d’arrêt avait été détruite par les djihadistes lors de l’occupation. C’est pour toutes ces raisons que nous avons décidé de prendre en charge ce projet  ».
 
Les travaux qui ont débuté vendredi vont concerner la construction de nouvelles  toilettes, la rénovation des six cellules, la construction de la fosse septique, la construction de la salle de visite et enfin la rénovation de la cuisine ainsi que l’achat de divers équipement. La réalisation de ce projet est prévue pour une durée de 5 mois.
Une réhabilitation fort appréciée par les autorités régionales et la population
 
« Nous remercions très sincèrement la MINUSMA pour être intervenue dans le cadre de la réhabilitation de la maison d’arrêt de Douentza. Nous les avions contactés pour nous aider. Et la Section des Affaires Judiciaires et Pénitentiaires de la MINUSMA de Mopti vient de répondre à notre demande et aujourd’hui nous avons eu le financement ainsi que le début des travaux » a déclaré le Capitaine LAMISSA BERTHE, Directeur régional de l’Administration pénitentiaire  de Mopti.
Au-delà des prisonniers et des autorités qui en sont les premiers bénéficiaires, ce projet va également profiter aux communautés. En effet, c’est entreprise locale qui a été retenue pour assurer les travaux, avec à la clef, des emplois et des retombées directes et indirecte pour l’économie de la locale. « Je remercie grandement la MINUSMA. Avant son arrivée nous avions tout perdu. Il n’y avait plus d’économie. Quand j’ai décroché ce marché j’ai remis en place mon entreprise ! » a confié  Hama Sawadogo l’entrepreneur chargé des travaux.
La Section des Affaires Judiciaires et Pénitentiaires de la MINUSMA de Mopti envisage aussi de réhabiliter très prochainement, toujours dans le même cadre, les maisons d’arrêt de Ténénkou et de Djenné.
PARTAGER