Dans une déclaration rendue publique à l’issue d’une conférence-débat le samedi dernier : L’ICMA demande de déférer devant la justice les personnes impliquées dans l’affaire de l’avion présidentiel et du contrat avec Guo Star

7

D’étendre les audits aux départements de la Santé, de l’Education et de l’Agriculture

 

L'ICMA demande de déférer devant la justice les personnes impliquées dans l'affaire de l'avion présidentiel et du contrat avec Guo Star
Mme Traoré Coumba Bah à côté du Représentant-résident du FMI au Mali lors de la conférence-débat

A l’issue d’une conférence-débat tenue le samedi 8 novembre à la Maison de la presse, avec la participation du Représentant-résident du FMI au Mali, Anton Op De Beke, l’observatoire de la bonne gouvernance Initiative pour le Changement au Mali et en Afrique (ICMA) a fait une déclaration invitant les autorités à se ressaisir et à sanctionner les auteurs et leurs complices dans l’affaire de l’achat de l’avion présidentiel et du contrat controversé de 69 milliards FCFA signé avec une minuscule société au capital de 3 millions FCFA, Guo Star.

ans une déclaration qui a sanctionné ladite rencontre, l’observatoire de la bonne gouvernance et des bonnes pratiques l’ICMA et le Réseau Citoyenneté Joko ni Maaya, ont tout d’abord, tenu à féliciter le Fonds monétaire international (FMI) ” pour sa rigueur de gestion et le rôle particulièrement clé que l’institution a joué dans la conduite des audits et la publication des rapports ” du Bureau du Vérificateur Général (BVG) et de la Cour Suprême.

Ces deux associations ont dit “ déplorer que huit (8) mois après l’         acquisition du Boeing présidentiel, tant de questions demeurent encore : notamment la version originale du contrat de vente, les précisions par rapport à la société MBBJ Ltd et ses relations avec le Mali, la copie et les conditions du contrat d’exploitation liant JetMajic à l’Etat malien “.

C’est pourquoi, ajoute la déclaration, ” les citoyens que nous sommes lancent un vibrant appel au président de la République et à son gouvernement de vite se ressaisir “.A cet effet,” une priorité de traitement doit être accordée à ce dossier judiciaire pour que tous les acteurs et leurs complices soient sanctionnés avec la dernière rigueur “.

 

Un combat pour l’honneur et la dignité du Mali

Les auteurs de ladite déclaration invitent “ toutes les forces vives de la nation, plus particulièrement les centrales syndicales et les organisations faîtières de la société civile, toute association, personne physique ou morale à rejoindre ce combat pour notre honneur et notre dignité “.

En outre, ils demandent une réparation immédiate du préjudice causé à l’Etat avec paiement de dommages et intérêts. Selon eux, commettre un tel crime dans un pays comme le nôtre est un fait assimilable à un crime de guerre, un crime contre l’humanité. Lors de l’interview qu’elle a accordée à la presse à la suite de ladite conférence-débat, la présidente de l’observatoire ICMA, Mme Traoré Coumba Bah, a appelé à ce que les uns et les autres ” se mobilisent pour demander réparation…et d’étendre les audits à d’autres départements ministériels tels la Santé, l’Education et l’Agriculture” qui brassent des milliards FCFA provenant des partenaires étrangers.

Dans le but de ramener les milliards F CFA supposés détournés des caisses de l’Etat, l’ICMA et ses partenaires de la société civile se réuniront le samedi prochain pour la mise en place d’un organe de veille citoyenne et de réparation des dommages causés au peuple.

 

Mamadou FOFANA

PARTAGER

7 COMMENTAIRES

  1. :mrgreen: Courage ma soeur, l”histoire te donnera raison dans la Republique des voleurs et des malhonnetes.Tout le monde connais l”instigateur de ce drame national. Mais il s”entetent a accuser les instruments. C’est IBK lui meme qui a planifie, coordone et supervise cet act de banditisme en utilisant son frère Tomi. Thanks.

  2. CETTE COUMBA OSERA T -ELLE GRIMPER SUR L'ARBRE DE LA TRANSPARENTE PLANTE A LA CHUTE DE MOUSSA EN 1991 ? SINON QU'ELLE LA FERME POUR DE BON ! NON ! A LA MANUPULATION DES HONNETES CITOYENS !

  3. Madame, je crois que vous faites une erreur. En voulant faire votre propre publicité vous vous lancer dans un environnement que vous ne maitrisez pas. Tu es malienne, c’est vrai, et donc tu devais t’intéresser aussi à tous les dossiers des vingt dernières années; COMATEX, HUICOMA, CMDT, Aéroport vendu et argent partagés entre les dignitaires de l’époque. Où était tu en ce moment? je ne te demande pas de laisser le dossier d’IBK, mais rajoute les autres pour être plus juste. Và prendre tous les rapports du vérificateur depuis le temps d’ATT et fait le combat. Ne te laisse pas manipuler par le FDR et leurs amis la FMI. Les maliens ne savent même pas d’où tu sort subitement. Tu n’es qu’une marionnette du FDR qui cherche un nom et une place. Donc j’attends les échos que tu as pris tous les 20 dernières années pour en parler sinon tu entendra parler de nous. Injuste et marionnette que vous êtes.

    • Si elle décide de commencer par ce dossier ou est ton problème? Je n’ai jamais bougé du Mali et ai entendu toute sorte de malversation au sommet de l’état, mais celles en cours dépassent tout entendement et n’importe quel malien à le droit de livrer bataille comme il l’entend.

  4. Coumba la elle se fatigue pas dè, chaque premier ministre qui vient elle monte une association pour aller prendre des sous. Faut admettre qu’elle est forte

Comments are closed.