Déguerpissement : Hôtel de l’Amitié : le Casino dans le collimateur du gouverneur

0

En Commune II, la mairie a annulé le 22 juillet les autorisations provisoires d’installations sur le domaine public, surtout “ceux aux alentours de l’hôtel Laïco Amitié y compris le Casino”. Le compte-à-rebours pour la maison des jeux ?

 

Nommée gouverneur du district le 1er juillet 2016, Ami Kane, s’est toute dédiée à l’assainissement de la ville de Bamako, à travers notamment le déguerpissement des domaines publics. Va-t-elle réellement raser le Casino sis à l’hôtel comme l’y autorise le maire de la Commune II ? Attendons de voir.

Ce qui est sûr à ce jour, c’est que dès sa prise de fonction, le haut fonctionnaire de la police       , devenu chef de l’exécutif du district, a lancé une opération de déguerpissement sans précédent du domaine public dans toutes les communes du district.

En Commune II où l’opération bat son plein depuis le lundi dernier, la mairie a commencé à annuler ses autorisations provisoires d’installations sur le domaine public pour ouvrir la voie de la salubrité publique au nouveau gouverneur.

Le 22 juillet, le maire Youssouf Coulibaly a pris la décision n°2016/0159/M.CII-DB pour annuler toutes les autorisations provisoires d’installations délivrées sur les espaces appartenant au domaine public.

“Il s’agit de ceux des alentours de l’hôtel Laïco Amitié y compris le Casino, de ceux de la rue de l’ORTM dans les deux sens et de la rue Amilcar Cabral”, selon la décision. Cette annulation, ajoute la mairie, est consécutive à la décision prise par le gouvernement de libérer les rues et artères de la Commune pour des raisons d’ordre public.

En attendant le tour des “hauts” lieux cités ci-dessus notamment le Casino qui le plus attendu, l’opération de déguerpissement se poursuit en Commune II. Des restaurants dans la rue “Princesse” à l’Hippodrome comme “Le Poularco resto” du Suisse d’origine libanaise, Rabih Elhundieh a été cassé le lundi ainsi que les alentours du cimetière de Niaréla.

Hier, les installations le long des rails et d’autres rues  principales ont été dégagées.

Maliki Diallo

PARTAGER