Développement local : Le Maire de la Commune V fait le bilan de son premier semestre

0

Le nouveau Maire de la Commune V du District, Amadou Ouattara, incarne la carrure d’homme porteur de changement pour sa commune, dont le développement le tient à cœur.

–Maliweb.net- Dans une démarche novatrice, l’homme et l’équipe qui l’entoure, ont décidé de mettre la transparence au cœur de leur gestion. Ils ont ainsi pris l’engagement d’informer leurs mandats au fur et à mesure des activités de développement qu’ils auront à réaliser au profit de leur commune. C’est dans ce cadre que l’édile a décidé  d’instituer des assemblées générales d’information des populations au terme de chaque semestre et de rencontrer ensuite la presse. Objectif ? Prouver aux populations que les promesses faites par le candidat, lors de la campagne électorale, sont loin d’être des vœux pieux. Il s’agit de projets que le nouveau Maire veut concrétiser pour le bonheur des populations qui lui ont fait confiance en le portant à la tête de la mairie. C’est dans le cadre de cet engagement, que le Mairie de la Commune, entouré de tout son staff, a rencontré, ce jour, samedi 5 Aout 2017, les hommes de médias au cours d’un déjeuner de presse que la mairie a organisé, à l’hôtel Olympe. Au cours de la rencontre, le Maire a expliqué cette démarche à travers laquelle il entend  communiquer autrement, autours de la conduite des affaires de la commune. «Cette initiative vise tout simplement à informer nos populations sur ce que nous sommes entrain de réaliser en leur nom. Nous avons été mis en mission, nous avons (donc) le devoir de rendre compte», a expliqué l’édile.

En six mois, la Mairie, sous la houlette d’Amadou Ouattara (élu RPM) a déjà réalisé plusieurs actions qui ont aujourd’hui un impact positif sur la vie des populations de la commune. Entre autres actions on peut citer, dans le domaine de la Santé et des affaires sociale, la construction (en cours) du Centre de Santé Communautaire du quartier de Daoudabougou. Pour la concrétisation de ce projet qui tient à cœur les populations de ce quartier, la mairie a mobilisé la rondelette somme de 96. 000.000 de francs CFA.  A cela s’ajoute l’achèvement des travaux du CSCOM de Kalaban-Coura pour 14. 923. 05 francs CFA ;   La Construction (en cours) du Centre secondaire d’Etat Civil de Kalaban Coura Sud Extension pour un cout total de 67. 965. 803 F CFA est un autre acquis du conseil communal au cours de ce premier semestre. A cela, il convient d’ajouter l’achèvement de la réhabilitation (après incendie) du Centre Secondaire d’Etat Civil de Daoudabougou pour une enveloppe financière estimée à  4.859. 469 F CFA.

Dans le domaine des bâtiments administratifs on peut retenir la réhabilitation (en cours) du bâtiment principal de la Mairie pour un budget de 72. 239. 363 francs CFA. Ce n’est pas tout. Durant ce premier semestre, la Mairie a également mené d’importants travaux dans le cadre de l’amélioration du cadre de vie des populations.  Il y a lieu de noter, à ce niveau, d’importants travaux d’évacuation d’ordures et de maintien (en état de service) des dépôts d’ordures au niveau du marché de Daoudabougou et à la Mangueraie de Baco Djicoroni. Coût total ? 54. 516. 000 F CFA.  A Baco Djicoroni Hérèmakono, la Mairie a aussi entamé (à la grande satisfaction des populations) des travaux de pavage et de drainage des eaux, couplés à un projet d’éclairage public, pour un coût global de  140. 000. 000 francs CFA.

Dans une atmosphère empreinte de convivialité, le Maire et les autres membres du conseil communal, se sont prêtés aux questions des journalistes. Des questions qui ont touché plusieurs domaines, dont la faiblesse de la mobilisation des ressources internes, à cause des difficultés à  mobiliser la TDRL, d’une part, et  le manque de transparence qui entoure aujourd’hui le prélèvement des différentes taxes,  particulièrement au niveau des marchés. Des insuffisances contre lesquelles le nouveau Maire et toute son équipe entendent lutter à travers une meilleure organisation du prélèvement des taxes. Pour ce faire, le Maire de la commune V est déjà en discussion très poussée avec une société qui se propose d’introduire la biométrie dans la stratégie de recouvrement des taxes, afin de minimiser les cas de disparitions ou/ou d’évasion de recettes.

Papa Sow/Maliweb.net

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here