District : Paix et réconciliation : une caravane pour vulgariser l’accord à Bamako

0

Pour vulgariser le contenu de l’accord pour la paix et la réconciliation nationale et la problématique de la participation des femmes dans sa mise en œuvre, le Réseau paix et sécurité des femmes de l’espace Cédéao (Repsfeco/Mali) organise une caravane dans les six communes de Bamako. Lancé hier à la Plateforme des femmes, la caravane durera trois jours.

Bamako vit du 2 au 4 août au rythme de la caravane de vulgarisation de l’accord pour la paix et la réconciliation nationale et la problématique de la participation des femmes à sa mise en œuvre dans le district de Bamako. De la Commune I à la Commune VI, les caravaniers, mis au même niveau de compréhension de l’accord au cours d’un atelier de deux jours, vont expliquer aux Bamakois ce qu’ils savent du contenu du document de paix signé le 15 mai 2015 et surtout analyser la participation des femmes dans sa mise en œuvre.

“L’implication des organisations de femmes, de jeunes dans le processus de paix n’est reconnue que dans les principes, leurs intérêts ne sont pas suffisamment pris en compte dans toute la dimension de l’approche genre dans les schémas de gestion de la paix, de la sécurité et de la reconstruction post conflit. Les femmes et les jeunes ne doivent pas apparaitre seulement comme bénéficiaires mais aussi et surtout détenteurs et détentrices de droits dans le maintien de la paix et de la reconstruction nationale. Conscient du besoin de prise en compte réelle des intérêts stratégiques des femmes dans le processus notre Réseau est résolument déterminé à la réalisation d’une véritable campagne de sa vulgarisation”, a soutenu Me Saran Kéita, présidente du Repsfeco/Mali.

Selon elle, il s’agira, à travers cette caravane de donner le maximum d’informations sur le contenu de l’accord pour la paix à travers Bamako, mais aussi et surtout de formuler des stratégies et des actions qui favoriseront l’implication active des hommes et des femmes et une prise de conscience sur le genre, et aussi de véhiculer des messages de paix et de cohésion sociale à l’endroit des populations des 6 communes du district.

Saluant l’organisation de cette caravane, le secrétariat permanent du haut représentant du président de la République pour la mise en œuvre de l’accord, représenté par Ansary Ramata, a doté les caravaniers de supports de communication sur l’accord.

Le secrétaire général du ministère de la Promotion de la femme, de l’Enfant et de la Famille, président de la cérémonie d’ouverture, a assuré le Repsfeco/Mali de l’engagement de son département à soutenir toutes ses initiatives allant dans le sens de la mise en œuvre de l’accord de paix.

Dans chaque commune, la caravane sera clôturée par un grand meeting d’information sur l’accord.

Maliki Diallo

PARTAGER