Droits de l’Homme ”aucun peuple n’est saccarifiable” : Vers la création du Réseau des Mouvements Sociaux, des Intellectuels et des Artistes pour la Défense de l’Humanité-Mali

0
2

 

L’Ambassadeur de la République Bolivarienne duVénézuela au Mali, Jhony Balza Arismendi a présidé, hier dans la salle de conférence du Mémorial Modibo Kéïta, le pré-lancement du Réseau des Mouvements Sociaux, des Intellectuels et Artistes pour la Défense de l’Humanité au Mali.

Dans son discours, Jhony Balza Arismendi a décrit l’actuel tableau du monde comme étant inquiétant, alarmant et difficile. Cette détérioration ne se manifeste pas seulement dans la dimension économique mais secoue tout l’échafaudage des sociétés, a-t-il précisé.

Pour lui, jour après jour, les forces du marché priorisent leurs gains économiques au préjudice de la protection de la planète en stimulant plusieurs stratégies pour favoriser de petits cercles de gouvernants, instruments dociles de ces élites économiques et financières.

Selon lui, "nous sommes en face d’un assaut qui a, entre autres, défiguré, blessé le concept de l’identité de nos peuples, ébranlé et démoli le patrimoine culturel des sociétés et effacé progressivement le sens de la patrie, de la dignité humaine et du respect. Ces puissances étrangères s’engagent par ailleurs à transmettre des antivaleurs, ils renforcent la consommation de leurs produits et approfondissent les relations d’appauvrissement spirituel en divisant les peuples frères".

Que dire du problème de la faim dans le monde qui n’est autre que technique et non un problème de ressources. Car, avec les ressources mondiales actuelles, une meilleure distribution ou un meilleur partage devrait éradiquer ce fléau à jamais. Idem pour les maladies et le réchauffement climatique, a-t-il ajouté. C’est donc face à la catastrophe civilisatrice, des nouvelles formes dominatrices, d’appropriation et d’expansion du capitalisme, que s’imposent de nouveaux défis pour empêcher cette hémorragie, a relevé l’Ambassadeur du Vénézuela au Mali. Avant de souligner qu’il est «urgent de consolider les bases d’un monde libre et émancipé, sans colonies ni empires, sans esclaves ni racisme et sans soumission de toutes formes».

Pour cela, il est temps d’unir les forces des populations, des nations et des Etats comme l’a fait l’Amérique Latine avec la création de l’Alliance Bolivarienne pour les Amériques (ALBA). Toutes les couches sociales seront impliquées afin de prendre en considération les préoccupations de tout le monde.

Le dialogue entre les cosmovisions et les traditions libératrices de l’humanité, la poésie, les chants, la danse, l’art et l’imagination fertile des peuples contribueront à trouver de nouvelles méthodes et voies décisives pour l’épanouissement de la terre et de ses habitants.

La mise en place du Réseau des Mouvements Sociaux, des Intellectuels et  des Artistes pour la Défense de l’Humanité au Mali va se mobiliser contre les guerres et les expansions des territoriales, lutter pour une démocratie  participative de la population, célébrer les journées nationales, susciter un large débat et des échanges d’idées entre les peuples. Il s’agira de faire face à la guerre médiatique, s’impliquer activement dans la lutte contre l’impunité sous toutes ses formes, manifester et engager la volonté politique du Réseau.

Moulaye HAIDARA

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.