Droits de l’homme: Le Mali félicité par les Nations unies !

0
1

Malgré les défis énormes à relever, le Mali se dresse comme un bon élève en matière de promotion des droits de l’homme. Pour consolider ses acquis, le programme d’appui conjoint des Nations unies au titre de l’année 2012- 2016 vient d’être lancé  pour une durée de 5 ans.

La cérémonie s’est déroulée mardi 21 février à l’hôtel de l’Amitié de Bamako sous la présidence de Maharafa Traoré, ministre dela Justiceet garde de Sceaux et en présence des représentants des corps diplomatiques, et de la société civile etc. Le Mali reconnait et garantit les droits fondamentaux de l’Homme dans sa Constitution de 1992. Notre pays a aussi ratifié les instruments juridiques internationaux et régionaux pertinents. Des politiques et programmes en matière de droits de l’homme ont été adoptés, des institutions et mécanismes ont été créés ou renforcés souvent avec l’appui des agences du système des Nations unies et d’autres partenaires au développement.

Néanmoins, des défis persistent et nécessitent de veiller à ce que les objectifs, les politiques et les mécanismes de développement soient orientés de façon directe et efficace vers la réalisation des objectifs en matière de droits de l’homme. Ces difficultés s’expliquent par la persistance des lacunes au niveau des connaissances et des qualifications, la pauvreté et les inégalités, les problèmes d’accès à la justice, les systèmes de médiations alternatives et la difficulté à soumettre régulièrement les rapports nationaux aux mécanismes de suivi des Traités et Conventions pertinents en matière de droits de l’homme.

Le Programme droit de l’homme vise donc à accompagner l’Etat du Mali et les organisations de la société civile de promotion des droits de l’homme, dans leurs efforts de consolidation de l’Etat de droit, de l’accessibilité dela Justiceet de promotion et protection des droits de l’homme selon les cinq principaux domaines d’actions.

Selon Mahamane Agaly Maïga, son Directeur national, le Programme d’un montant total de  55 40000de dollars américains avec un gap budgetaire de    2 5 00 000  a pour objectif de consolider les résultats déjà atteints par le Gouvernement du Mali, en collaboration avec les Agences du Système des Nations Unies et les partenaires bilatéraux et multilatéraux en matière d’amélioration de l’accessibilité de la justice.

De son coté, le Coordinateur résident du système des nations unies au Mali, Makan Kane, a félicité le Mali pour ses résultats atteints en matière de promotion des droits humains dans le cadre du programme précédent. «Après 3 ans d’opérationnalisation sous l’égide du département de la justice, le PCDHG a servi d’impulsion à la promotion des droits humains au Mali. Je voudrais également saluer les avancées significatives enregistrées telles que l’élaboration de la politique nationale en matière de promotion des droits humains, les formations des magistrats et auxiliaires de justice sur toute l’étendue du territoire national, l’élaboration de manuels de formation destinés aux femmes élues, à la gendarmerie et à la police, pour ne nommer que ces quelques réalisations. Nous profitons de cette tribune pour réitérer notre confiance à votre département dans son rôle moteur de promotion des droits humains au Mali » a déclaré Makan Kane

Selon le ministre Traoré, le présent programme, troisième du genre, est l’illustration éloquente du grand intérêt que le Mali et ses partenaires attachent aux questions relatives aux droits de l’Homme.

De sa création en novembre 2008 à juin 2012, le PCDHG a engrangé des résultats significatifs dans la promotion des droits de l’homme au Mali. «Au nom du Gouvernement du Mali, je remercie sincèrement le Coordinateur Résident du système des Nations Unies au Mali et tous ses collaborateurs pour la qualité de leur appui dans le cadre de la mise en œuvre des premiers programmes » a souligné le ministre.

Par Modibo L. Fofana

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.