Mali: “profondes violations des droits de l’Homme” dans tout le pays

15
Ivan Simonovic, secrétaire général adjoint de l’ONU aux droits de l’Homme, le 10 mai 2012 à Kinshasa

BAMAKO — De “profondes violations des droits de l’Homme” ont lieu dans tout le Mali, aussi bien dans le nord occupé par les islamistes que dans le sud par des hommes armés proches de la junte militaire qui avait pris le pouvoir le 22 mars, a déclaré à Bamako un haut responsable de l’ONU.

“Les causes profondes de la crise au Mali sont notamment les violations profondes des droits de l’homme et ces violations sont constatées dans le nord comme dans le sud du Mali”, a déclaré lundi soir à la presse à Bamako Ivan Simonovic, secrétaire général adjoint de l’ONU aux droits de l’Homme.

Il s’exprimait à l’issue d’une visite de quatre jours au Mali, où il a rencontré de nombreux dirigeants de la transition malienne, dont le président Dioncounda Traoré et le Premier ministre Cheick Modibo Diarra. Il s’est également rendu à Mopti, ville située à la limite entre le sud et le nord du pays.

“La porte de sortie” de la crise au Mali “est non seulement d’aborder les violations chroniques des droits de l’homme commises, mais de ne pas accepter l’impunité”, a affirmé M. Simonovic.

Dans le sud, “les violations des droits de l’homme qui ont été perpétrées suite au coup d’Etat (du 22 mars), doivent être prises en considération. L’armée malienne doit être réunifiée et tous les gens qui ont commis” ces violations “doivent êtres tenus pour responsables “, a-t-il ajouté.

Des militaires dirigés par le capitaine Amadou Haya Sanogo ont renversé le 22 mars le président Amadou Toumani Touré.

Ils ont très vite rendu le pouvoir aux civils, mais sont restés très influents à Bamako où des hommes armés proches de la junte ont été accusés d’avoir enlevé, torturé et tué de nombreuses personnes, civiles et militaires, considérées comme des partisans du président renversé.

Le coup d’Etat a précipité la chute du nord du pays aux mains de groupes armés islamistes, dont Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), qui y appliquent la charia (loi islamique) avec brutalité: meurtres, lapidations, amputations, coups de fouet aux “déviants” qui fument, boivent de l’alcool, sont jugés infidèles.

Dans un communiqué publié mardi, l’ONU souligne que durant sa visite au Mali, M. Simonovic a “mis un accent particulier sur les violations des droits des femmes” qui “sont les premières victimes de la crise actuelle et ont été principalement affectées par la situation au nord”.

“Leur droit au travail, à l’éducation, leur droit d’accès aux services sociaux de base ont été sérieusement compromis”, souligne l’ONU.

“Des cas de mariages forcés seraient devenus fréquents, et les femmes seraient vendues et forcées à se remarier, ce qui pourrait constituer une forme de viol et d’exploitation sexuelle”, ajoute le communiqué.

M. Simonovic a rapporté que dans le nord, l’une des personnes interrogées a déclaré que “les femmes étaient non seulement à vendre, mais à vil prix (…) à moins de 1.000 dollars”.

AFP / 13:51 – 09/10/12

PARTAGER

15 COMMENTAIRES

  1. VRAIMENT PAS POSSIBLE L’ONU CE N’EST PAS UNE UNE VISITE DE COURTOISIE QUE LE MALI A BESOIN ET DU BLA, BLA, BLA MAIS DE L’AIDE AU PLUS VITE , CELA FAIT ASSEZ DE TEMPS MAINTENANT.
    😈

  2. Vive SANOGO!!! Il est encore president qu’on le veuille ou non parce que c’est lui qui detient le pouvoir

  3. FOUTEZ LA PAIX A SANOGO
    VOTRE ATT A PACTISE AVEC LES BANDITS ARMES POUR PROROGER SON MANDAT APRES UN ECHEC CONSTITUTIONNEL DE TROISIEME MANDAT
    CRAIGNANT ALORS LES SUBRESAUTS DES DOSSIERS SALES AU NIVEAU DU VERIFICATEUR. 👿

    • Mais merde à la fin!!! Sous prétexte qu’att était nul (et il l’était), il faudrait donc qu’on excuse tout à sanogo, et qu’on accepte tout de cette ordure! Sous prétexte qu’att était corrompu jusqu’à l’os, il faut trouver normal que Sanogo vole et détourne des centaines de millions? Sous prétexte qu’att nommait les gens par népotisme, il faut donc trouver normal que sanogo et cmd fasse au moins pareil, et même pire???? Ta remarque me parait d’un degré de stupidité impresionnant!

      Laisse donc att où il est, et interesse-toi plutôt à ce qui passe AUJOURD’HUI!

  4. AG IBRAHIM 18 Juin 2012

    ETAT AZAWAD, PERIL DU PEUPLE TOUAREG

    PEUPLE TOUAREG, ON NOUS MENT. CEUX QUI PRETENDENT ETRE NOS LEADERS NE NOUS DISENT PAS LA VERITE ET NOUS CACHENT LA REALITE. LE COMBAT QU’ILS PRETENDENT MENER AU NOM DE L’EDIFICATION D’UN ETAT AZAWAD EST UN COMBAT ILEGITIME, ILLEGAL ET SANS AVENIR PUISQU’IL NE REPOSE SUR AUCUN FONDEMENT.

    L’AZAWAD N’EXITE PAS GEOGRAPHIQUEMENT (EN TOUT CAS PAS TEL QU’IL NOUS EST PRESENTE) ET IL NE PEUT EXITER NI EN TANT QU’ETAT ENCORE MOINS EN TANT QUE NATION. NOUS SOMMES DES MALIENS, NOUS AVONS TOUJOURS VECU EN PAIX ET EN HARMONIE AVEC CEUX AVEC QUI NOUS PARTAGEONS L’APPARTENANCE ET L’ATTACHEMENT A CE TERRITOIRE C’EST A DIRE LES SONHRAI, LES ARABES, LES PEUHLS, LES BOZOS, BELLAH ETC…A SUPPOSER MEME QUE NOUS PARVENIONS A ARRACHER CETTE INDEPENDANCE ET QUE CELA SOIT ACCEPTEE PAR LE MALI ET LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE COMME UNE SITUATION DE FAIT, IL FAUT S’ATTENDRE A CE QUE LES SONHRAI, LES PEUHLS, LES BOZOS ETC… EUX AUSSI SE SOULEVENT POUR NOUS COMBATTRE ET NOUS CHASSER DE CES TERRES CAR, ILS SONT AUSSI ORIGINAIRE DE CES ZONES ET AUJOURD’HUI PRET DE 20 FOIS PLUS NOMBREUX QUE NOUS LES TOUAREGS; SI NOUS AVONS EU NOS ARMES, ILS PEUVENT AUSSI AVOIR LEURS ARMES. SI NOUS AVONS DES AMIS, ILS AURONT AUSSI LEURS AMIS. SI NOUS AVONS NOTRE MOTIVATION ET NOTRE COURAGE, ILS AURONT AUSSI LES LEURS ETC…

    AU FINISH, NE NOUS VOILONS PAS LA FACE, NOUS SERONS EXTERMINES ET LE TEMPS QUE LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE INTERVIENNE, CE SERA TROP TARD ET MEME SI ELLE INTERVIENT, NOUS SERIONS PAR LA SUITE CONTRAINTS DE RENONCER DEFINITIVEMENT A CE TERRITOIRE. NOUS SERONS ALORS DES EXILES, DES APATRIDES. NOUS NE POURRIONS PLUS JAMAIS CONSTRUIRE, EN TOUT CAS SUR PLUSIEURS GENERATIONS.

    MON DERNIER MOT EST QUE TOUT CE QUE NOUS GAGNERONS AVEC “AZAWAD” NE SERA QUE MASSACRE, BAINS DE SANG, RUINES, DESOLATION, EXODE MASSIVE ET MISERE HUMAINE POUR NOUS MEMES ET NOS VOISINS DE TOUT TEMPS,

    MAIS AVEC LE MALI, NOUS AVONS TOUT A GAGNER, A CONDITION QUE NOUS ACCEPTIONS DE FAIRE PARTIE DE CETTE GRANDE NATION ET QUE NOUS ACCORDIONS NOTRE MODE DE VIE AUX EXIGENCES DU MONDE MODERNE

    A BON ENTENDEUR, SALUT !

  5. LES AMERICAINS SAVAIENT DONC DEJA TOUT !!!!!

    L AVENIR PROMET D ETRE EDIFIANT

  6. L’ARMEE AMERICAINE ENVISAGE DE TRAQUER UN COMMANDO SALAFISTE: Le Pentagone étudie un raid au Mali (Le Quotidien d’Oran 02/03/2004)

    L’état-major américain envisage l’éventualité d’un bombardement du camp du GSPC au nord du Mali, aux frontières algériennes, alors que le ministère allemand des Affaires étrangères vient de diffuser un avertissement urgent à ses touristes désirant se rendre dans le Sud algérien et au Mali.

    La présence du commando salafiste, dirigé par Abderezak El-Para, dans le nord du Mali, semble inquiéter le Pentagone. C’est ce qu’a indiqué une source militaire américaine à Voice of America (VOA, La voix de l’Amérique), qui souligne que des experts de l’US Air force sont en place au nord du Mali afin d’étudier la faisabilité d’un raid américain contre le campement des salafistes algériens. Cette source ajoute notamment que »la présence prolongée d’un groupe fortement soupçonné d’être lié à Al-Qaïda, et qui pourrait offrir un refuge aux dirigeants islamistes, est une source d’inquiétude» aussi bien pour les Etats de la région que pour l’administration américaine.

    Cette unité d’élite devra déterminer la «localisation» du groupe du GSPC et éviter qu’un éventuel raid contre le camp de base du commando islamiste ne tue des «civils innocents», après que des renseignements eurent fait état de la présence de ce camp entouré de campements de tribus nomades de la région subsaharienne. Une autre source du Pentagone, contactée par VOA, a indiqué que le bombardement est «une option active». Or, selon une source diplomatique américaine à Alger, cette option n’est pas d’actualité. »Il s’agit davantage d’un programme d’aide et d’assistance militaire pour le Mali et d’autres Etats de la région que d’une intervention».

    Côté chancellerie malienne à Alger, des sources diplomatiques soulignent que les Maliens «ne sont pas informés d’un éventuel assaut des forces combinées américano-maliennes» contre le groupe du GSPC, mais confirment que »des instructeurs américains sont bien au nord du Mali dans le cadre de la formation des troupes maliennes». Le ministère malien de la Défense a également confirmé la présence de ces unités américaines sur son territoire mais a précisé qu’elles n’étaient pas «opérationnelles». Mais le plus paradoxal est que l’état-major malien puisse offrir toute latitude à l’aviation américaine pour utiliser l’espace aérien malien pour des opérations «ponctuelles», alors qu’il en avait refusé le droit à l’AAF (Algerian Air Force). Des sources maliennes avaient même accusé l’armée de l’air algérienne d’avoir «violé» l’espace aérien malien en trois occasions, lorsque des hélicoptères algériens auraient survolé la région de Kidal, provoquant un froid diplomatique et militaire entre Alger et Bamako.

    Selon la radio d’Etat américaine, c’est l’interception réussie du convoi d’armement du GSPC vers le Nord opérée par l’ANP, entre In Salah et Tamanrasset, qui a accéléré l’option d’une intervention rapide dans la sous-région. D’ailleurs, trois généraux américains de haut rang sillonnent actuellement cette zone, dont l’adjoint au commandant en chef des forces US en Europe, le général Charles Wald, qui se trouvait récemment à Alger. Un autre général, Charles Kohler, se trouvait au même moment au Mali, avant d’aller en Mauritanie et au Nigéria.

    Cette agitation militaire américaine va dans le sens des demandes répétées des Algériens d’amputer urgemment les salafistes du GSPC d’une base arrière au Mali.

    commme c bizarre!!!

  7. Si c’est vrai, tu le paiera tot ou tard Sanogo
    j’espere pour toi que c esf faux sinon on va t’attraper quand tout ser fini

  8. Pauvre de nous!! Il y en a qui auront leur nom gravé en gros et grand caratere devant le mur de la CPI. 😆 😆 😆 😆 😆 C’est le debut du commencement; apres on envoyera les enqueteurs… Il faut tous les punir pour leurs actes.

  9. Human Rights watch, FIDH, cpi… et maintenant le secrétaire général adjoint de l’ONU qui, lui aussi, cite publiquement les exactions de sanogo et de sa clique! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

    Pas plus tard qu’avant hier, la BBC et RFI signalaient l’existence d’un rapport (très détaillé semble-t-il) faisant état de complot anti-ADO orchestré par Sanogo et Maricko, tous 2 nommément cités, et en collusion avec les barbus d’Ansar dine:mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

    Les Maliens étaient déjà scandalisés par ta lâcheté à aller combattre, si ils découvrent qu’en plus, tu étais de mèche avec les barbus, ça risque de chauffer sérieusement pour toi!!!!!!!!!

    On dirait que le temps tourne à l’orage pour toi! Tu n’as plus que 2 issues: Soit la cour pénale internationale, soit les Maliens trahis et furieux! C’est ce qu’on appelle un… choix difficile! 😀 😀 😀

  10. Mr bonne arriver à kati et bamako sanogo vous allez voire ihalla dieux ne dorme pas il faut les montres tous les lieux de vos cadavres vite

  11. Mali : dans la perspective d’une intervention militaire !

    Peut-on concilier la préparation d’une intervention militaire dans le nord du Mali et dialoguer avec certains groupes armés ? C’est en tout cas ce que préconise le Conseil de sécurité de l’Onu.

    Mais dialoguer avec qui ? A quelles conditions ? Sur quels sujets ?

    Je vous lance le débat.

  12. Bienvenue a monsieur des droits de l homme sanogo et son clan verront que nous sommes au 21eme siècle ils seront poursuivies par la justice internationale ils ont fait tout ce qu ils pouvaient et maintenant c est aux droits de l homme d agir

  13. Le Mali est au centre de l’actualité internationale et cela par la faute du CAPITAINE sanogo, qui avide d’argent et de pouvoir a remis les 2/3 du pays aux bandits armés. Sinon comment comprendre qu’à près 6 mois du départ d’ATT, aucune action militaire n’a été entreprise pour la libération du nord mali. Pire cette coalition d’alcooliques de KATI refuse même l’arrivée de la CEDEAO pour aider le mali, que le ridicule ne tue plus.
    La junte a menti au peuple malien en disant qu’ATT n’avait pas commandé des armes et ne voulait pas faire la guerre mais aujourd’hui elle se rétracte pour dire que seules les armes commandées par ATT peuvent libérer le Nord. O vaillant peuple malien notre destin est entrain d’être bafouillé par la junte et le DICKO du HCI ? Nous devons prendre conscience et agir au plus vite.
    Un premier ministre qui ne fait que la promotion de l’ignorance et de la carence pour preuve la nomination du nullard capitaine comme président du fameux comité de reforme car bien avant le retour de Dionkounda la décision avait été prise. L’affaire du journaliste Aissat Ibrahim MAIGA , les promotions au niveau de la police …..
    Le rapport confidentiel de l’ONU confirme ce que nous savions déjà, la connexion de la junte avec les pros BAGBO pour déstabiliser la CI mais aussi le recrutement des mercenaires pour déstabiliser aussi le FASO. Oumar MARICO sert de trait d’union entre les opposants de ces deux pays et la junte d’une part et d’autre part entre les opposants de ces deux pays et les bandits armés qui sévissent au nord enfin de déstabiliser nos pays voisins qui veulent nous aider au non de la solidarité.
    La roue de l’histoire tourne et chacun aura son tour. L’exécution sommaire de plus de 20 militaires bérets rouges enfouis dans une fosse commune sera sans nul doute l’événement qui rattrapera cette clique de bandits de KATI qui en réalité font plus de maux que le MNLA et autres.

Comments are closed.