D’un micro à l’autre : Yéli Mady Konaté arrive avec l’émission « Allo Klédu »

1

Après avoir passé du bon temps sur les scènes de spectacles, l’ancien rappeur vient d’atterrir dans les studios de la radio « Klédu ».  Avec son émission de proposition « Allo Klédu », Yéli Mady Konaté, veut créer un espace de débat et d’opinions entre les auditeurs autour des sujets d’actualité.

 

Yeli Mady Konaté

« Aux Etats unis, j’ai été passionné par la liberté d’expression des animateurs qui avaient le droit d’exprimer leurs opinions sur les antennes et les confrontaient à celles des auditeurs. De retour au Mali, j’ai ressenti un vide en la matière au sein de l’espace audiovisuel malien. C’est ce qui m’a inspiré la création de cette émission, acceptée par la programmation en chef de la radio « Klédu ».

C’est en ces termes que Yéli Mady Konaté, plus connu sous le sobriquet de « Yélifuzo » justifie la naissance de sa nouvelle émission « Allo Klédu ». Inspirée des « Talk Show » aux Etats Unis, cette émission a été lancée avec le Printemps arabe.

Emission interactive, de divertissement et d’éducation, « Allo Klédu » est une invitation au débat, à la force des arguments autour des questions brûlantes de l’actualité. « Les gens ne comprennent pas trop le sens du débat dans notre pays. Quand il y’a un désaccord, on confond débat et querelle personnelle. C’est passionnant les débats, les confrontations d’idées, car c’est toujours autours de débats sincères que jaillit la vérité », commente l’initiateur de l’émission, en se défendant de toute dérive ou d’incitation à la violence ou à la haine.

 

Au service de l’information et de la culture générale

Diffusée du lundi au vendredi entre 16 heures et 17 h, « Allo Klédu » connait aujourd’hui un succès d’audience chez les auditeurs. « Le fait que je n’impose aucun thème et que je laisse les auditeurs choisir leurs propre sujet était mal compris au départ. Et le fait que j’exprimais mon opinion n’arrangeait pas les choses. J’ai reçu beaucoup de critiques au début. Mais au fur et à mesure, grâce à des auditeurs qui ont accepté de jouer le jeu, les gens ont commencé à comprendre », nous explique Yéli Mady Konaté. Qui précise que le rôle de l’émission est de montrer sans tabou l’état d’esprit des auditeurs, et donc d’au moins une partie de la population.

En clair, dit-il, elle permet d’apporter une meilleure compréhension de ce qui se passe dans notre  pays.

Depuis le début de la crise au Mali, les « grins » et autres milieux de causeries à Bamako sont devenus des « quartiers latins » où tout se discute.  Lorsqu’on échange chaque jour avec différentes personnes, on en sort toujours avec plus de connaissances. Avec son émission « Allo Klédu », Yeli Mady Konaté s’efforce donc de pousser les auditeurs à défendre leurs idées.

« La situation est complexe, et le seul message que j’encourage, est la paix au nord, et l’apaisement politique au sud », rassure l’initiateur de l’émission. « Il faut entreprendre, expérimenter et apprendre, argue-t-il. Ce n’est pas un luxe mais un devoir pour nous les animateurs. Comprenons que nous ne savons rien. Nous avons besoin de tout revoir à la base, et de nous remettre en question. Les derniers évènements prouvent à quel point l’ignorance peut devenir un danger dans un pays ».

I. F. Sissoko

PARTAGER

1 commentaire

  1. Pourquoi Kledu n’est pas en ligne sur le net ? c’est ma radio preferee mais n’existe nulle part sur l’internet (ou c’est moi qui ne l’ai pas trouve !)

Comments are closed.