El Hadj Cheick Waissou Kounta: «Les Maliens doivent faire des prières et des bénédictions pour la paix»

2

Située à Faladié Séma I, non loin du petit marché, la maison de Cheick Waissou Kounta ne désemplit pas les vendredis. Des milliers de fidèles viennent pour la prière de 16 heures, chaque vendredi. Une prière suivie d’une  lecture du Coran et des bénédictions.  Cela  fait plus de 20 ans  que Waissou Kounta organise des séances de prière et  des bénédictions. C’est en 1991 qu’il a initié la lecture du Coran, chaque vendredi. Pour ce qui est des prières spéciales pour le Mali, cela fait un an et 7 mois que Waissou Kounta et ses disciples les font, ayant vu le  danger guetter notre pays.

Cheick Waissou Kounta

«Nous avons vu les violences venir, notre seule solution c’est de prier, faire des bénédictions et multiplier les séances de lecture du Coran, nuit et jour, afin que la paix revienne dans notre pays», prédit notre interlocuteur. Cheick Waissou Kounta se base sur le Coran. C’est pourquoi tous les vendredis, sa mosquée est pleine de femmes, d’hommes, de jeunes filles et garçons. Tout le monde vient pour les prières et les bénédictions. Certaines autorités le fréquentent, parce qu’il fait des bénédictions et des prières pour tout le monde.

En effet, les vendredis, tout juste après la prière de 16 heures, la lecture du Coran commence jusqu’à 18 heures, parfois jusqu’au crépuscule. Ils reviennent sur certaines sourates. Ici, tous les participants égrènent leurs chapelets à l’instar des disciples du Cheick Kounta, qui, du début à la fin, surveille tout. Waissou se met au milieu de l’assistance pour bien coordonner la séance de bénédictions et de lecture du Coran.

En dehors de ce statut d’ordonnateur, toute la séance est faite de façon participative pour que tout le monde répète les mêmes bénédictions et de façon collégiale. Après les prières, les gens l’entourent pour des bénédictions. D’autant que Cheick Waissou Kounta demeure très disponible, puisqu’il reçoit après les séances de prières et de bénédictions les invités de marque et les femmes qui participent à ces séances.

Très jeune, modeste et toujours souriant, Cheick Waissou Kounta, jeûne les 12 mois de l’année, sauf les jours de fête ou quand il va à la Mecque pour le pèlerinage. C’est en 1991 qu’il a initié cette séance de prière et de bénédictions  chez lui à Faladié.

Pour ce qui est de la crise au Mali, il avoue avoir commencé à faire des prières spéciales pour le pays, depuis un an et 7 mois. «Quand nous avons constaté qu’il y a un danger qui guette le Mali, nous avons informé qui de droit. Mais, notre moyen en tant que musulman,  c’est la lecture du coran et les prières ainsi que les bénédictions. Je vous avais dit, il y a longtemps, que le Mali ne sera pas comme certains le pensent, mais qu’il faut de l’entente entre les Maliens. Tous ceux qui pensent que le Mali sera comme ça ou comme ça, ils se fatiguent ; il sera plutôt comme le Bon Dieu le voudra. Les gens qui sont au nord se fatiguent. Ils sont pressés, mais tout le monde verra l’issue de cette situation au nord», nous dévoile le prédicateur.

Notons qu’après le coup d’Etat du 22 mars 2012, il avait été contacté par les militaires, mais il leur a fait savoir qu’il préfère rester à sa place. Et qu’il préfère prier et faire des bénédictions pour le Mali. Car, avoue-t-il,   «en tant que leader religieux, j’appartiens à tout le monde. Je  ne dois pas être au service d’un groupe, mais de mon pays».

Kassim TRAORE

 

El Hadj Cheick Waissou Kounta :   Il avait vu  la crise et sa solution !

Au moment où le Mali était dans la tourmente et le monde  peinait à trouver une solution idoine à la crise au Mali, Waissou Kounta qui avait prédit cette même crise, il y a sept ans de cela, envisagea sa solution en ces termes : «Le Mali ne sera que le vouloir du Bon Dieu et non de personne».  À bien analyser le déclenchement de la guerre dans notre pays et à espérer sur un dénouement heureux, on lui reconnaît volontiers le bien-fondé de sa prédication.

Jeune et discret, difficile de le reconnaître dans la foule de fidèles entassés sous son hangar, souriant et confiant, El Hadji Cheick Waissou  Kounta, puisque c’est dont lui qu’il s’agit, déteste l’auto-publicité. Jugez-en vous. Sans échos médias, il y a de cela  plus d’une vingtaine  d’années, Waissou (de son nom de marabout), venu de son Makarila natal,  dirige une séance de lecture du coran, chaque vendredi au service de la paix pour le Mali. Et il y a de cela aussi plus de sept ans que Waissou et ses disciplines ont vu le Mali envahi par une crise sanglante.

Mieux, Waissou et ses disciples ont surtout vu la solution. «Le Mali ne sera que le vouloir du Bon Dieu et non de qui que ce soit», nous a-t-il dit  après l’attaque des bérets rouges. Bamako était alors dans l’incertitude. Le Nord du Mali était sous le joug des islamistes, pendant que la Communauté internationale battait le record de réunions pour la cause Mali.

Le prodige de Makarila ne croyait pas si bien dire. En effet, personne n’avait pensé, encore moins prévu,  cette manière de déclenchement de la guerre au Mali. Et pour l’heure, personne ne sait comment cela va se terminer. Mais, tout le monde s’accorde à dire que la crise finira par la paix au Mali. On reconnaîtra  volontiers, à la suite de Waissou,  que le Mali ne sera que le vouloir du Bon Dieu et non de personne.

N’en déplaise à ceux qui, avec armes ou  tirant les ficelles,  croyaient déjà à leurs étoiles et se pavanaient comme  les propriétaires de la Destinée du Mali. Décidément, la vérité historique ne triomphe pas, mais ceux qui s’y opposent prennent leur retraite anticipée. Sans gloire, à l’antipode de la modestie et de la sagesse de Cheick Waissou Kounta.

Cheick Waissou Kounta,  est-il une fierté pour ce Mali, lumière mystique d’antan et d’aujourd’hui et surtout de ce Mali des marabouts, tant  chanté à travers le monde ? Certainement oui.

Békaye DEMBELE

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. ça lui rapporte combien ses c….. ?
    Pas grave il y a toujours des truffes pour lui donner du crédit (au propre et au figuré)….
    Le Mali se promet un avenir radieux avec ce genre d’élites 🙂

  2. Ridicule!tu as vu la crise venir et tu connaissais la solution!Chacun a vu que c’est pas la prière et les bénédictions qui ont sauvé le Mali !Si l’armée française n’etait pas intervenue Iyad serait entrain de faire prier les gens dans ta mosquée

Comments are closed.