Election du président du Conseil des guinéens du Mali :12 associations unies pour la victoire de Fanta Mady Kouyaté dit Donsoba

0
2

En effet, choisit par l’Union des jeunes guinéens résidant au Mali, et fraîchement investit en présence de Son Excellence, l’Ambassadeur consulaire de Guinée auprès de la République du Mali, le candidat Donsoba multiplie, sous la conduite de son équipe de campagne, les rencontres d’information auprès des différents groupes et sous-groupes à travers la ville de Bamako et environs.

 

C’est dans ce cadre qu’il a été accueilli chaleureusement par plusieurs entités ce dimanche 12 février 2012. Dès 7 h, une foule nombreuse avait pris place au domicile du chef des ressortissants de Gbinso pour recevoir leur illustre hôte du jour. Un peu plus tard, c’était autour de l’association des ressortissants de Siguiri de lui réserver un accueil similaire. Si les femmes du nouveau marché de Médina-courra, n’ont pas manqué au rendez-vous en se mobilisant en masse dans une grande salle du marché. Les forestiers quant à eux, avaient fait le ménage au niveau du pont Richard à Badialan. Après avoir longuement écouté leur visiteur et son staff de campagne, tous ont donné leur approbation et leur adhésion aux idéaux du candidat.

« Donsoba n’a pas besoin de faire campagne, ces bienfaits et tout ce qu’il pose comme actes à longueurs des journées pour nous guinéennes et guinéens résidents où de passage à Bamako en valent de notre reconnaissance en son endroit », ces témoignages venaient de partout comme pour dire qu’il est déjà l’élu de leurs cœurs. Selon beaucoup d’intervenants, l’esprit d’ouverture et de solidarité de Sékouba sont des valeurs que veut faire partager Son Excellence, le professeur Alpha Condé, président dela Républiquede Guinée. Car, dans ses messages de tous les jours, Sékouba n’a de cesse répété que Peulh, Grèses, Sosso, malinké …représentent une mosaïque d’ethnies, gage d’unité pour le développement dela Guinée.

Interrogé, l’intéressé dira qu’à travers la nomination de Son Excellence Rougie Barry comme ministre délégué des guinéens de l’Etranger, le président Condé démontre son esprit fédérateur, en ce sens que madame la ministre est d’un père Peulh de Founta djalon, d’une mère sosso de Boké et mariée à un malinké de Kankan. Ceci est un exemple de brassage d’ethnies, source de richesse.

« Je m’engage si je suis élu à me battre pour que cet esprit tant souhaité par les plus hautes autorités dela Guinéesoit une réalité entre la forte communauté guinéenne résidente au Mali. Car, rien ne peut se bâtir sans l’union, la concorde et la paix», nous a-t-il laissé entendre.

A la question de savoir, quelles seront les prérogatives de ce Conseil ; notre probable futur président dira qu’en mettant en place le ministère délégué des Guinéens de l’étranger, la volonté du chef de l’Etat est de prendre en compte tout ce qui concerne les guinéens de l’extérieur. Aussi, ajoutera-t-il que le conseil qui sera voté, selon les termes de référence qui lui ont été soumis, doit faciliter la mission du ministère quant à la mise en œuvre de la politique du gouvernement de la 3ème République. Il sera, donc selon lui, question de trouver avec l’apport et le concours de tous, sans exclusion, les voies et moyens pour renforcer les relations économiques, sociales et culturelles entre les résidents et la guinée.

Il faut retenir qu’en plus de cette mobilisation derrière la candidature de Sékouba, un autre soutien et pas le moindre vient de s’ajouter à la liste. Il s’agit de celui de monsieur Mamadou Bah, grand opérateur économique résidant à Bamako. Concernant les soutiens indéfectibles, on peut entre autres citer celle de l’Union de jeunes guinéens du Mali ;la Coordination Fountadjalon ; l’Union manding ; le Mouvement des femmes de djalabatigui ; l’Association de Gbinso ; Madiana ; Léréda ; Gbérédougou baranama ; Azariac binkadi ; des jeunes de Kati ; des jeunes couturiers de Bamako-coura et celle des jeunes footballeurs de Quinzambou.

Ce Conseil de Guinéens de l’Etranger qui est l’interface entre le ministère délégué de Guinéens de l’étranger le l’Etat, aura pour mission : la mobilisation, l’organisation et le développement de la communauté guinéenne résidente au Mali. Une lourde responsabilité dont le maître-mot est : unité, paix et travail.

Correspondance particulière

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.