Entretien avec le chef de la Minusma : « le problème au Mali est d’abord un problème politique et qui a sa solution dans la mise en œuvre intégrale, correcte de l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali. »

8
Entretien avec le chef de la Minusma : « le problème au Mali est d’abord un problème politique et qui a sa solution dans la mise en œuvre intégrale, correcte de l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali. »
Mahamat S. Annadif

Quelques jours après l’adoption, par le Conseil de sécurité des Nations Unies, de la Résolution 2364 (2017) qui renouvelle le mandat de la MINUSMA, le Représentant Spécial du Secrétaire général RSSG de l’ONU et Chef de la Mission onusienne au Mali, nous a accordé un entretien.

Avec Monsieur Mahamat S. Annadif, il a été question des particularités du nouveau mandat, mais également de la future interaction avec la force G5 Sahel, du renforcement de collaboration avec les Forces de Défense du Mali ou encore, de la coupe budgétaire à laquelle la MINUSMA fait face en cette quatrième année d’exercice au service de la Paix.

 

Intervenant dans un contexte assez particulier, la Résolution 2364 (2017) s’inscrit dans le prolongement de la précédente. Cependant, selon le Chef de la MINSUMA, trois nouveaux éléments essentiels la distinguent de la Résolution 2295 (2016). « Il a été réaffirmé avec un certain nombre d’éléments précis, le soutien que nous devrons donner aux Forces de Défense et de Sécurité Maliennes (FDSM). Autant la Résolution 2295 (2016) a parlé d’un soutien mais, un peu abstrait. La Résolution 2364 (2017) est venue clarifier ce soutien et lui a donné un contenu, ce qui nous permettra de mieux l’appliquer sur le terrain. » Et M. Annadif de poursuivre : « l’autre élément différent est l’introduction de cette Force G5 Sahel, dont on a explicitement fait référence dans la Résolution 2364 (2017) et où, on nous demande comment et dans quelles conditions, peut-on coopérer avec cette nouvel Force qui est un nouvel acteur dans l’environnement où nous opérons. »

 

En lien directe avec le contexte socio-politique au Mali, le troisième et dernier élément souligné par le RSSG Annadif est l’appui au processus électoral. « Dans cette résolution on nous demande d’utiliser nos bons offices pour que le processus électoral soit le plus inclusif possible et l’appuyer autant que possible, en s’appuyant sur le PNUD et les autres agences du Système des Nations Unies, » a expliqué M. Annadif.

 

Avec pour mission de lutter contre le terrorisme, le principe de l’établissement d’une force transnationale allant de la Mauritanie au Tchad, en passant par le Mali, le Burkina Faso et le Niger, nommée G5 Sahel, a été entériné par la Résolution 2359 (2017) du Conseil de sécurité des Nations Unies. La nouvelle Résolution 2364 (2017), instruit à la MINUSMA un soutien à cette force qui devra permettre, à terme, de débarrasser la bande sahélo-saharienne du terrorisme mais aussi du trafic de drogue et d’être humain et de toutes autres formes de criminalité. Un soutien dont le Chef de la MINUSMA a une idée précise de l’ampleur qu’il devra prendre : « Certes la force couvre toutes la surface du Sahel mais, la substance est avec nous ici au Mali. D’abord son commandement sera au niveau du Mali et la plus grande surface de théâtre sera au Mali, même s’il y a des évènements au niveau de la frontière Niger-Tchad et Mali-Mauritanie. Au vu de cela, nous sommes obligés d’établir un mémorandum d’entente qui va définir un peu notre partenariat avec cette force du G5 Sahel, » a déclaré M. Annadif.

 

Parmi les nouveautés annoncées, celle qui représente le plus grand défi est, sans aucun doute, la réduction de 3% du budget de la MINUSMA. Cependant, le RSSG se veut rassurant : « On peut espérer qu’il n’y aura pas beaucoup de bouleversements. On est en train de couper là où vraiment on peut le faire. Mais, tant que ça touche le corps du mandat, telle que la protection des civils, telle que la stabilisation qui se traduit par les projets (ndlr : projet à impact rapide et projets de réduction de la violence communautaire…), par l’appui aux autorités politiques et administratives, notre soutien au redéploiement des Forces de Défense et de Sécurité du Mali (FDSM) sur tout le territoire… Je crois qu’il y a des lignes rouges où on n’est pas capable de couper (le budget), au risque de perdre notre âme et de rendre notre présence au Mali, inutile. Je suis sûr que le Conseil de sécurité est sensible à cela et nous sommes en train de faire des coupes réalistes mais sans pour autant toucher le cœur de notre mission principale qui est de la stabilisation et de l’appui politique, surtout la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la Réconciliation au Mali.»

 

Au terme de notre entretien, Mahamat Saleh Annadif a tenu à réaffirmer sa détermination à poursuivre sa Mission jusqu’à ce que la Paix revienne au Mali. Il a également tenu à s’adresser directement à celles et ceux qu’il considère comme ses frères et sœurs : les maliens. « Je le dis et le je le répète, la lutte contre le terrorisme est une chose, la stabilisation et paix pour le Mali en est une autre. Jamais la lutte contre le terrorisme ne remplacera la solution politique que les maliens doivent trouver entre eux et qui réside dans la mise en œuvre intégrale de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation nationale auquel je crois, parce qu’il n’y a pas de solution militaire au problème malien. On peut lutter contre le terrorisme mais il ne faudrait surtout pas oublier que le problème au Mali est d’abord un problème politique et qui a sa solution dans la mise en œuvre intégrale, correcte de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation au Mali. »

PARTAGER

8 COMMENTAIRES

  1. Les différentes étapes de l’identification des éléments, du cantonnement, du désarmement des groupes armés étaient prévues dans les 30-60-120 jours maximum après la signature des accords. Messieurs de la MINUSMA, qu’avez-vous fait pour cantonner les groupes armés? LA REALITE EST QUE SI LES GROUPES ARMES SONT CANTONNES, LA MINUSMA N’AURA PLUS DE RAISON D’ETRE AU MALI. ETRE REDUITS A GAGNER SA VIE EN ENTRETENANT LA MORT DE TOUT UN PEUPLE…

    • Ils ne vont jamais désarmés!!! C’est leur seul argument!!!
      Tout le reste est contre eux: la volonté du peuple à Gao/Tombouctou/kidal de rester dans le Mali, l’histoire de notre pays et peuplement, la démographie etc… Ils ne peuvent négocier qu’avec les armes…

  2. La solution du Mali: Laissez les juifs s’enculer entre eux. Le temps qu’ils aient fini, tu auras la paix, ils n’auront plus de trou du cul.

  3. Et toi qui vient de laisser passer mon message qui t’arrange apres avoir censure celui qui ne t’arrange pas, tu dois bien en etre un!

  4. Le probleme au Mali, c’est qu’il y a des trous du culs de pedes juifs partout!
    Fuck Europe, fuck Israel, Fuck America!!

  5. Nous disons et rappelons la vérité fait mal aux malhonnêtes et les met hors d’eux mais apaise et rend heureux les honnêtes

    NOUS DISONS ET RAPPELONS IL NE FAUT JAMAIS AU GRAND JAMAIS COMPTER SUR LES AUTRES OU UN TIERS POUR ASSURER LA SÉCURTITÉ LA DÉFENSE DE SON PAYS AU RISQUE DE VOIRE SON PAYS DIVISÉ EN DEUX ENTITÉS DISTINCTES ET OU SOMBRÉ DANS UN CHAOS INDESCRIPTIBLE PAUL KAGAMÉ DU RWANDA L’A SI BIEN COMPRIS DANS LE PASSÉ AINSI PAS DE RWANDISATION DU RWANDA NI DE CHAOTISATION DU RWANDA LA SÉCURITÉ L’UNITÉ ET LA PAIX NÉCÉSSAIRES AU DÉVELOPPEMENT Y RÈGNENT AU GRAND-DAM DES SOI-AMIS ENNEMIS LES AUTRES ANCIENS COLONISATEURS ET ORGANISATIONS DU RWANDA

    1)Nous disons et rappelons « MALHEUR AU PAUVRE MALI MUTÉ » de par la faute de ses lettrés mutants politiques Hommes en armes sociétés civiles religieux qui ont renouvelé le mandat des soldats sous mandats En effet

    Nous disons et rappelons tout le monde sait avec 1brin d’honnêteté même les tarés idiots de naissance et ceux qui refusent de connaitre la vérité d’1chose d’1 situation pour des raisons primaires primitives égoïstes partisanes que

    *les soldats sous mandat sont des soldats d’interposition qui maintiennent 1situation de mi paix mi guerre avec le pays divisés entre le pouvoir dit légitime d’1part et les ennemis du pays d’autre part de renouvellement en renouvellement de mandats

    * la présence de soldats sous mandats aboutit souvent à la division et création de nouveaux états ou à la balkanisation Soudanisation des pays où ils sont de renouvellement en renouvellement de mandats tels la Yougoslavie avec sa balkanisation le Soudan avec sa soudanisation de renouvellement en renouvellement de mandats

    * la présence de soldats sous mandats aboutit souvent à la CHAOTISATION du pays où ils sont tels en Afghanistan Irak de renouvellement en renouvellement de mandats

    *la présence des soldats sous mandats avec la mi paix mi guerre provoque le déplacement massive de populations comme réfugiées de la zone où elles sont basées vers les pays voisins avec exacerbation de massacres à bases tribales raciales de renouvellement en renouvellement de mandats

    *la présence de soldats sous mandats aggrave accentue la pratique « du marché noir » ou du commerce illicite et des trafics de tout genre dans les zones où ils sont basés de renouvellement en renouvellement de mandats

    *la présence des soldats sous mandats détériore gravement l’économie des pays qui les reçoivent par l’augmentation importante des prix des biens de consommation dans les zones ils sont basés de renouvellement en renouvellement de mandats

    *la présence de soldats sous mandats aggrave accentue la pédophilie le viol la prostitution le proxénétisme dans les zones où ils sont basés de renouvellement en renouvellement de mandats

    *la présence de soldats sous mandats aggrave accentue les grossesses non désirées et la naissance d’enfants sans père dans les zones où ils sont basés de renouvellement en renouvellement de mandats

    *les soldats sous mandat ne font que renflouer leur compte bancaire de renouvellement en renouvellement de mandats et ne sont pas prêts à mourir à être tués à être explosés pour des inconnus Ils ne meurent le plus généralement que par accidents de mines d’engins attentats et ces types de décès sont prévus car le risque zéro n’existe pas

    *la présence de soldats sous mandats est une bouffée d’oxygène financier pour les pays pourvoyeurs de renouvellement en renouvellement de mandats

    2)Nous disons rappelons et insistons NOUS SOMMES DANS UNE COMPÉTITION MONDIALE ÉCONOMICO POLITICO MILITARO RELIGIEUSE OÚ TOUS LES COUPS SONT PERMIS SANS AUCUN ÉTAT D’ÂME POUR FAIRE MAL DÉTRUIRE ASSERVIR SOUMETTRE DÉPOSSÉDER L’AUTRE ET OÚ IL N’Y A PAS DE PLACE POUR LES BÊTES LES COMPLEXÉS LES COUARDS LES CUPIDES LES FAIBLES LES FAINÉANTS LES FARFELUS LES IDIOTS LES INSOUCIANTS LES LAXISTES LES MÉDIOCRES LES MENDIANTS LES NAÏFS LES PARESSEUX LES PEUREUX LES PLEURNICHARDS LES RÊVEURS LES SENTIMENTAUX LES SYBARITES LES TARÉS

    *Nous disons et rappelons il revient donc aux maliens et maliennes fiers honnêtes ayant 1amour profond pour leur Mali tel indiqué dans leur hymne national ILS DOIVENT ETRE TOUS DEBOUT SUR LES REMPARTS ET DIRE QU’ILS ONT MARRE DE LA PRESENCE DE TOUTES CES FORCES SOUS MANDATS DE RENOUVELLEMENT EN RENOUVELLEMENT DE MANDATS POUR LA KIDALISATION LA CHAOTISATION DE LEUR MALI DE RENOUVELLEMENT EN RENOUVELLEMENT DE MANDATS TELS ELLES L’ONT FAIT EN YOUGOSLAVIE AVEC SA BALKANISATION AU SOUDAN AVEC SA SOUDANISATION EN IRAK EN AFGHANISTAN AVEC LEUR CHAOTISATION INDESCRIPTIBLE ET ILS DOIVENT ETRE TOUS DEBOUT UNIS AUX FRONTS DE GUERRE POUR SAUVER LEUR MALI ET LE LIBERER ILS DOIVENT ETRE DEBOUT EN MARCHE POUR L’AVENEMENT D’1MALI ENTIER UNIQUE REPUBLICAIN HONNETE DEMOCRATIQUE ET LAIC ET EXIGER L’EQUIPEMENT IMMEDIAT DE LEUR ARMEE en armes avions hélicos dromes de combat modernes adaptés non usagers achetés chez les soit disant amis ennemis les Autres Communistes comme à l’indépendance de leur Mali quand les soit disant amis ennemis les Anciens Colonisateurs de leur Mali avaient refusé comme c’est le cas aujourd’hui ET CONFIER LES FRONTS DES COMBATS CONTRE LES VOYOUS DE FAMEUX TERRORISTES FAUX DJIHADISTES FAUX ISLAMISTES MAINTENANT EXTRÉMISTES VIOLENTS AUX SOLDATS ET OFFICIERS MALIENS VENUS PAR VOCATION PROTOTYPES DES MALIENS ANTIQUES FIERS HONNÊTES COURAGEUX INTRÉPIDES COURAGEUX SANS PEUR PRÉFÉRANT LA MORT Á LA HONTE QUI ASSUMERONT AVEC SUCCÈS LEUR MISSION RÉGALIENNE EN BOUTANT ET EN METTANT HORS D’ÉTAT DE NUIRE SANS AUCUN ÉTAT D’ÂME CES VOYOUS qui ne sont point des Foudres de guerre comme veulent le faire croire leurs maitres et commanditaires CERTAINS DÉTALENT TELS DES LAPINS QUAND ON MET LE FEU Â LEURS FESSES CAR ILS NE VEULENT PAS MOURRIR ET LES AUTRES PAR PEUR VEULENT VITENT MOURIR EN SE FAISANT EXPLOSER POUR REJOINDRE L’ENFER LEUR HABITAT NATUREL QU’ILS CONSIDÈRENT COMME LEUR PARADIS ANSI LE MALI RETROUVERA SON UNITÉ LA PAIX LA SÉCURITÉ NÉCÉSSAIRES Á SON DÉVELOPPEMENT AUX GRAND-DAM DE SES SOI-DISANT AMIS ENNEMIS LES AUTRES ANCIENS COLONISATEURS ET ORGANISATIONS

  6. Ce qui m’énerve dans les comportements des gens de la minusma est qu’ils considèrent les maliens comme des moins que rien. Tous les jours que Dieu fait les terroristes tuent nos soldats et la population civile au nord, au centre du pays, et il nous parle d’accord de paix. L’honnête intellectuel voudrait qu’ils avouent l’incapacité de la minusma, mais non, ils nous racontent que des salades. Qui d’entre eux est allez donner une copie de l’accord à Iyad ou à Kouffa. Ils ne peuvent berner que le gouvernement. Rappelez vous, ils chantaient à qui veut l’entendre que la signature de ce foutu d’accord allait mettre fin à la crise. Mais voilà, elle ne fait que s’aggravée.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here