Femmes et Ă©lections : La FENACOF lance un projet pour une forte augmentation des femmes aux prochaines consultations

0

La FĂ©dĂ©ration nationale des collectifs des organisations fĂ©minines (Fenacof -Mali) a procĂ©dĂ© la semaine dernière au Centre Aoua KĂ©ĂŻta au lancement de son projet ” augmentation du taux de reprĂ©sentativitĂ© des femmes aux Ă©lections gĂ©nĂ©rales de 2013-2014  dans les six communes du district de Bamako et dans les communes de Kati, Siby dans la rĂ©gion de Koulikoro “. Ce projet d’un montant de 29 millions de FCFA est financĂ© par l’Union EuropĂ©enne Ă  travers le Projet d’appui aux organisations de la sociĂ©tĂ© civile (PAOSCII).

 

La présidente de la Fenacof, Mme Dembélé Oulématou Sow (G) et le ministre Mme Sangaré  Oumou Ba
La présidente de la Fenacof, Mme Dembélé Oulématou Sow (G) et le ministre Mme Sangaré Oumou Ba

Le projet, selon son Coordinateur Diakiridia Doumbia se justifie par la faible reprĂ©sentativitĂ© des femmes dans les instances Ă©lectives. A titre illustratif, il a rappelĂ© qu’une Ă©tude du dĂ©partement de la promotion de la femme de l’enfant et de la famille rĂ©alisĂ©e en fin 2007, rĂ©vèle  que sur les 144 dĂ©putĂ©s Ă  l’AssemblĂ©e nationale, il n’y a que 14 femmes, sur 27 ministres elles   ne sont que 5 et sur les 703 maires on ne dĂ©nombre que 7 femmes soit un taux de 0,99 %.

 

 

L’Ă©tude rĂ©vèle Ă©galement que cette faible reprĂ©sentativitĂ© s’explique par diffĂ©rents facteurs. En l’occurrence, le problème de la formulation des messages de campagne, le  problème d’Ă©laboration des projets de sociĂ©tĂ©, le problème de la prise de parole en public ; s’y ajoute  le manque d’intĂ©rĂŞt des populations dans beaucoup de zones pour les candidatures fĂ©minines.

C’est partant de ce constat que la FENACOF a initiĂ© ce projet qui s’est donnĂ© pour objectif de contribuer Ă  l’augmentation du taux de reprĂ©sentativitĂ© des femmes aux Ă©lections gĂ©nĂ©rales de 2013-2014, Ă  savoir les prochaines lĂ©gislatives  et les communales. Pour ce faire, elle va   susciter les candidatures fĂ©minines,   renforcer les capacitĂ©s des femmes candidates  dans les techniques de communication et de plaidoyer lobbying,  amener les populations, le cadre de concertation des  femmes des partis politiques  Ă  soutenir les candidatures fĂ©minines.

 

 

La présidente de la FENACOF, Mme Dembélé Oulematou Sow, a réaffirmé la franche  collaboration de sa structure avec les autres  organisations féminines dans la mise en œuvre de ce projet pour relever les défis de cette participation.

 

 

Pour sa part la ministre de la promotion de la femme de l’enfant et de la famille, Mme SangarĂ© Oumou Ba a saluĂ© cette initiative  qui sera d’un apport capital pour une forte participation des femmes aux prochaines lĂ©gislatives.

 

                            Kassoum THERA

PARTAGER