La Fondation Maliba offre du matériel de transformation alimentaire à l’association Yélé

0

La Fondation Maliba a procédé la semaine derrière à la remise de matériel de transformation alimentaire à l’association Yélé, une coopérative de femmes située au Badialan en commune III du District de Bamako. L’objectif est d’aider ces femmes à accroître leurs sources de revenus. L’association Yélé regroupe près d’une centaine de femmes autour d’une tontine et de la vente de produits alimentaires tels que le poisson et la viande séchée ou encore le fonio.

Forcées auparavant à travailler manuellement, les femmes de cette coopérative ont multiplié les démarches pour essayer d’obtenir un financement. Sans succès. Quand elles sont venues à la Fondation Maliba, elles ont eu gain de cause, car le milliardaire Aliou Boubacar Diallo a tout de suite apprécié et soutenu leur projet. Ces femmes sont des battantes qui travaillent dur pour essayer de s’en sortir. Il fallait tout simplement les aider.

L’acquisition de ce matériel de transformation alimentaire leur permettra quasiment de tripler leur production tout en les aidant à réduire les efforts physiques qu’elles fournissent. De ce fait, elles pourront se concentrer sur d’autres activités génératrices de revenus. En effet, le matériel qu’elles ont obtenu leur permet de produire 200 kilogrammes de produits alimentaires par machine et par jour, alors qu’auparavant elles n’en faisaient que 70.

La Fondation Maliba se dit convaincue et pense qu’il faut multiplier ce genre d’appui aux jeunes et aux femmes. C’est pourquoi, aux dires d’Aliou Boubacar Diallo, PDG de la Fondation Maliba, la priorité de sa fondation est de participer à la création d’activités génératrices de revenus. Aussi aide-t-elle les jeunes et les femmes qui ont des projets raisonnables et concrets à les réaliser afin de réduire la fracture sociale et d’aider à lutter contre le chômage et la pauvreté.

Quant aux femmes récipiendaires, elles ont salué ce geste à sa juste valeur. Pour la présidente de l’association Yelen, Mme Diabaté Malado Keïta, ce don leur permettra de travailler dans de bonnes conditions. Car le matériel permet non seulement d’aller plus vite, mais aussi il est plus productif. Mme Diabaté Malado Keïta a promis d’en faire bon usage.

André TRAORE

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here