Forum Crans Montana des Femmes Africaines à Dakhla : syncope chez les algéro-polisariens !

1

ForumCe Forum, dont le comité d’honneur est présidé par Irina Bokova, Directrice Générale de l’UNESCO, se tiendra en marge de la session annuelle de celui consacré à l’Afrique et à la coopération Sud-Sud, et est dédié à la Femme.

Y participeront de nombreuses personnalités féminines, parmi lesquelles Simone Veil, membre du Conseil Constitutionnel français, Nana Konade Rawlings, 1ère dame du Ghana, Huguette Labelle, Présidente de Transparency internationale, Maria Da Luiz Dai, 1ère dame du Mozambique, ainsi que plusieurs représentantes de gouvernements et d’ONG’s d’Europe, des Etats-Unis, d’Afrique et du monde arabo-musulman.

Seule absente, la Femme algérienne car victime d’un régime préoccupé à faire capoter cet évènement mondial qu’est la réunion de Dakhla. C’est dire la place désolante et humiliante qu’occupe la Femme dans la société algérienne.

D’ailleurs, toutes les femmes et organisations féminines algériennes qui ont osé lutter pour les droits de la Femme furent, et elles le sont encore aujourd’hui, réduites au silence éternel, comme ce fut le cas pour Nabila Djahnine, une icône Kabyle des droits de la Femme, en 1995.

En Algérie, la Femme est confinée à vie dans un statut de mineur et ses droits bafoués.

Ce Forum des Femmes Africaines a pour objectif la construction d’un monde plus humain où la Femme africaine aura toute sa place dans la dynamique du développement du continent africain.

A rappeler qu’en mai 2014, « l’Africa Women Forum » avait organisé, en partenariat avec la Wilaya de la région d’Oued Ed-Dahab-Lagouira, le Conseil de la Communauté Marocaine à l’Etranger et l’Institut International pour la Sécurité et le Développement, à Dakhla son 1er conclave sous le thème « Femmes, Sécurité et Paix » qui a rassemblé des dizaines de femmes leaders en provenance de 37 pays.

Les intervenantes avaient, au cours de ce colloque, unanimement appelé à lever le blocus imposé aux séquestrés sahraouis dans les camps de Tindouf, notamment les femmes et les enfants et interpellé l’ONU et les organisations internationales pour que fin soit mise au drame des citoyennes sahraouies marocaines embastillées, violées, torturées et vendues comme esclaves sexuelles aux terroristes et à Cuba, qui constitue une illustration parfaite de la situation des femmes africaines victimes des guerres et de l’insécurité sévissant dans le continent.

Une nouvelle initiative du Forum Crans-Montana qui a provoqué une syncope chez les dirigeants algéro-polisariens ainsi que leurs soutiens. Malheureusement, ils ne sont plus en état de voyager et les centres hospitaliers, publics ou privés, étrangers rechignent à les accueillir pour insolvabilité ! Le temps des fourberies est terminé !

Farid Mnebhi

 

PARTAGER

1 commentaire

  1. tous les pays de la planète ont refusé l'invitation, le roi de la drogue et des pédophiles pourra fumer son joint tous seul en continuant de massacrer, dans ton cul la syncope et après on fait quoi on vous défonce la gueule pour vous apprendre à parler bande de merde

Comments are closed.