François Fillon, le probable et futur président de la République française, en visite éclair au Mali : Le candidat à la présidentielle

11

François Fillon, le nouveau leader de la droite républicaine française, vainqueur des dernières primaires, a effectué il y a  de cela quelques jours une visite très discrète au Mali. Après avoir rendu visite aux troupes françaises de l’opération Barkhane à Gao, le candidat de la droite française qui était accompagné d’une équipe de Tf1 a bouclé son séjour malien le dimanche 18 décembre par Bamako.

Son arrivée surprise aurait selon plusieurs sources provoqué même quelques secousses à l’ ambassade de France au Mali, prévenue très tardivement de cette initiative préparée de main de maître par des représentants locaux de Fillon en Afrique de l’Ouest et notamment au Mali.  M. Fillon a été bien  accueilli par l’Ambassadrice de France au Mali, mais c’est Michel Darwiche, Conseiller consulaire, l’ancien soutien de Sarkozy qui s’est rendu à l’aéroport pour recevoir comme il se doit son nouveau mentor. Durant son séjour malien François Fillon a  visité le poste de commandement où séjournent presque 1500 soldats français. Il s’est ensuite rendu à Niamey (Niger) à la base aérienne de l’opération Barkhane.

Jean Louis Arajol dit « Le Malien » pour conduire la campagne de Fillon au Mali

De  cette base, le candidat à la présidence de la République française est revenu ensuite sur Bamako où il a rencontré le président de la République I.B.K . Un entretien « très cordial » dont le candidat Fillon  aurait été enchanté. Il a profité de son court séjour pour « prendre la température » et , avec son Directeur de Cabinet rencontrer quelques autres « soldats ». S’agissant des préparatifs de sa campagne malienne, c’est M. Jean Louis Arajol, qui a été naturellement choisi dimanche dernier pour coordonner les activités. Cet ancien Officier de Liaison en poste à l’Ambassade de France à Bamako pendant près de 8 ans en raison des évènements (ce qui constitue un record en matière d’expatriation) est aujourd’hui à n’en pas douter l’homme fort de la droite Républicaine au Mali et même au-delà en Afrique de l’Ouest. Chargé de mission pour « Les Républicains » à Bamako depuis 2004, on prête à cet ancien fidèle de Charles Pasqua et ex -Conseiller de Jean Louis Borloo un tissu relationnel conséquent aussi bien dans notre pays que sur l’hexagone. Problème pour les Républicains : Jean Louis Arajol, actuellement en France pour « passer les fêtes de Noël en famille » , n’aurait toujours pas donné son assentiment et a souhaité s’accorder un délai de réflexion. Il devrait prendre sa décision selon ses proches au cours d’une Assemblée générale du mouvement qui aura lieu à Bamako fin janvier. Jean Louis Arajol, un homme de l’ombre très connu des Maliens et France. Cela pour avoir été  ancien Secrétaire général du syndicat général de la police majoritaire de 1994 à 1999. L’influence du « Malien », c’est ainsi que le surnomment nos compatriotes, va bien au-delà de la sphère africaine. Il ne serait pas étranger à la récente organisation des mouvements sociaux au sein de la Police Française. Des informations démenties formellement à l’époque par l’intéressé ! Et pourtant….la veille même des mouvements spontanés des flics Français, « Le Malien » était toujours selon les réseaux sociaux dans l’un de ses anciens fiefs Gare du Nord , « La Maison Blanche » entouré d’une bonne vingtaine de policiers en civil, dont certains cadres membres influents de plusieurs syndicats de police Français.

Des actions humanitaires

En outre, en Afrique de l’ouest et en Afrique du nord, pour ne citer que ceux-ci, il créée également en 2008 le Collectif « Français solidaires » qui s’illustre aujourd’hui en tant qu’association par des actions humanitaires ou caritatives. Les plus récentes au Mali furent la création de la « Maison de la Solidarité » , une infrastructure mise à la disposition des associations et des familles maliennes, des actions ciblées au sein d’orphelinats et , dernière en date, la dotation pour la protection civile malienne de plusieurs véhicules de secours accompagnée d’une formation auprès de nos vaillants pompiers , effectuée entre autres sur la commune V de Bamako , jumelée depuis avec la ville Française d’Aix en Provence . Des actions qui ont valu à « Fançais Solidaires » les félicitations écrites de l’ancien Ambassadeur de France, Monsieur Gilles Huberson. La dernière venue de Jean Louis Arajol au Mali date il y a d’environ deux mois. Objectif de son « séjour » : S’occuper des primaires et aussi préparer le terrain au candidat de son mouvement aux prochaines législatives. Son arrivée a coïncidé avec celle  de  Erwan Davoux, un très proche conseiller de Alain Juppé. Mais la venue du chargé de mission qui alterne des aller retour sur Paris, Perpignan dans le Sud de la France et Bamako a précédé aussi et surtout, encore un curieux hasard, l’arrivée dans la capitale Malienne du nouveau leader de la droite Républicaine française, François Fillon. Pour l’un de ses anciens collègues , « il est clair que Jean Louis sait très bien préparer le terrain et prendre la température. C’est un spécialiste des points de situation. De par sa connaissance de l’histoire et de l’environnement malien , il excelle dans ce genre d’exercice » et presque d’avouer que de temps à autre, les flics Français n’hésitent pas à faire appel à lui pour … certains « services ». Il faut rappeler que Jean Louis Arajol déjà nommé Chevalier de l’Ordre national du mérite Français sur proposition de Jacques Chirac ( l’ancien Président populaire Français et « ami des Dogons » ) , fut ensuite décoré par le gouvernement malien sur proposition d’I.B.K. de la plus haute distinction locale en 2013 . « Puisse vos successeurs suivre votre exemple » s’était exclamé à l’époque l’ancien Directeur général de la Police malienne, Amidou Kansay ( voir l’Indépendant novembre 2013 ) Jean Louis Arajol est aussi depuis un an Vice-président de l’ Union des français de l’ étranger (UFE) au Mali. L’ U.F.E. est une puissante association internationale représentant les Français de l’étranger. Quant à Michel Darwiche, Conseiller Consulaire , joint au téléphone par nos soins, il ne tarit pas d’éloges sur son compère, ce personnage haut en couleurs et va même jusqu’à dire que s’ il a été élu au poste de conseiller consulaire, c’est en grande partie grâce au travail et à l’expérience d’Arajol à ses côtés. « Jean Louis est plus qu’un ami, c’est un frère pour moi. J’essaie de le convaincre d’aller au combat mais vous savez, c’est un homme de conviction qui souhaite se consacrer davantage aujourd’hui à ses engagements associatifs. C’est son droit. Mais, moi, je le connais bien. C’est d’abord un militant Républicain, depuis toujours. Il ne peut pas vivre sans militer. J’espère qu’il va nous aider ici , vraiment. Je sais qu’il a quelques rendez-vous importants à Paris au début de l’année. Il prendra sa décision à son retour parmi nous, fin Janvier Et j’aurai la primeur de sa décision » nous a confié M. Darwiche. Actuellement au Mali pour représenter officiellement quelques sociétés françaises spécialisées dans le domaine de la défense et de la sécurité, J.L.A est surtout un homme de réseaux, il ne cache non plus ses amitiés avec quelques journalistes de renom Français. Au cours d’un déjeuner chez lui , partagé à la mode locale, avec d’autres convives , issus de toutes les communautés maliennes , religieux inclus, nous l’avions interpellé en Février dernier sur ses prétendues relations avec Eric Zemour, l’auteur sulfureux ultra médiatique du très célèbre « Suicide Français ». Il nous avait alors dit très sèchement « à la Pasqua » et avec son accent du Sud : « Je suis fidèle en amitié. Je ne partage pas toutes les convictions de Zemour que j’ai connu avec Charles Pasqua et le R.P.F , mais il n’a pas plus la peste que d’autres, et encore moins le choléra. Sa diabolisation est répugnante. Toute diabolisation est répugnante. Il reste et restera mon ami. S’il fallait que je me fâches avec toutes celles et ceux qui ne partagent pas mes convictions… »

Relever le défi sur un terrain acquis à la gauche

En tout cas J.L.A. ne sera pas un choix de trop au Mali pour mener la campagne de Monsieur Fillon  sur un terrain ordinairement acquis à la gauche (70 % pour le PS aux dernières élections législatives ). Lors de la dernière réunion à Bamako qui rassemblait une quarantaine de Français et en présence du représentant de Monsieur Juppé  pour les Français de l’étranger M. Davoux, J.L.A avait déclaré à la presse « La priorité en France comme à l’extérieur de la France, c’est d’abord le rétablissement de l’ autorité de l’ Etat . Sans autorité de l’ Etat, il ne peut y avoir de réforme économique et à plus forte raison de réforme sociale » et d’ajouter… « C’est à l’Afrique et au Mali de décider seuls de leur destin. Ce n’est ni à la France , ni à d’autres, de le faire pour eux » ( Voir « Le journal du Mali » novembre 2016 sur la visite de Monsieur Davoux). F. Fillon au cours de son séjour bamakois a également reçu selon nos sources très rapidement dans son hôtel deux proches de l’ ambassadrice de France au Mali. Un entrepreneur franco libanais et une représentante du patronat . Autant dire que la communauté française , exception faite des militaires, a été quelque peu mise de côté au cours de cette « très discrète » courte visite … et risque de ne pas apprécier… F. Fillon n’aurait pas non plus du tout apprécié non plus la dernière visite à Bamako de Monsieur Didier Le Bret, candidat du PS aux législatives, qui fut invité à participer à la soirée du Beaujolais fête organisée tous les ans dans notre capitale. Assis aux côtés de l’Ambassadrice de France, M. Le Bret a créé la polémique en « menant campagne tout en restant en continuant à exercer ses fonctions » auprès de l’actuel Président français sur le départ.  Un mélange des genres peu habituel au sein d’ une « République exemplaire », des pratiques peu orthodoxes que le candidat Hollande décriait à son temps avant qu’il ne soit au Palais de l’Elysée. Le clan Fillon s’est étonné de la présence « festive » de M. Le Bret à Bamako et a dénoncé le fait que ce responsable des affaires terroristes à l’Elysée ne soit pas davantage « préoccupé jour et nuit par sa mission et ait comme premier souci de devenir député des Français de l’étranger » (Voir récent article du journal Français, Valeurs Actuelles ). F. Fillon, informé régulièrement de la situation par ses « soldats », semble très intéressé par notre Pays . Il suit de très près l’actualité malienne et surtout « franco malienne »…

La France va-t-elle poursuivre son engagement au sein de notre pays avec Fillon?

En attendant, la France va-t-elle poursuivre son engagement au sein de notre pays ? Va-t-elle au contraire retirer ses troupes ? Nul ne le sait et les interviews accordées par François Fillon récemment à « Jeune Afrique » ou à TF1 ne nous éclairent pas davantage et de façon précise sur le sujet. Quoiqu’il en soit, le challenge de la Droite française au Mali s’annonce très difficile mais l’actuel chargé de mission et donc nouvel homme lige de Fillon au Mali ( ?) en a vu d’autres …Il fut élu Conseiller de Paris sur l’un des arrondissements les plus difficiles de la capitale française pour la Droite , le 20ème, un secteur bien connu de la diaspora malienne. Sans nul doute une nouvelle fois, le fruit du hasard… Auteur de deux ouvrages dont le célèbre « Mais que fait la Police » paru aux éditions Minerves en 1993 , faisant toujours référence auprès des spécialistes de la sécurité , le chargé de mission des Républicains à Bamako rédige son troisième livre : « De l’autre côté du fleuve » (c’est son titre ) , dont il publie en guise de hors d’œuvres quelques courts passages de temps à autre sur sa page Facebook . D’après nos informations, ce livre ne manquerait pas d’anecdotes croustillantes à la fois sur le passage de l’intéressé au Conseil général des Hauts de Seine, ses relations avec Charles Pasqua et Nicolas Sarkozy, Borloo et bien d’autres , mais aussi sur l’histoire récente du Mali et quelques récits spécifiques relatifs à ses passages au Consulat général de France et à l’ambassade de France à Bamako. D’après nos informations, un « Livre blanc » sur la situation au Mali rédigé par les Républicains Mali (annoncé par voie de presse en 2004) serait également et pratiquement terminé, il  est destiné à éclairer le cas échéant la lanterne des futurs dirigeants Français. Michel Darwiche, qui devrait reprendre le flambeau des Républicains si « Le Malien » tire sa révérence analyse la situation de la sorte : « N’ayez aucun doute, F.Fillon saura remettre les choses à leur place. Après le passage peu flatteur  des socialistes au pouvoir , il y a du ménage à faire dans toute la baraque Et croyez moi, cette fois, on le fera ». En tout cas, la campagne française à Bamako promet d’être très animée comme le sera sans doute l’après campagne.

 Affaire à suivre…

K. THERA

 

PARTAGER

11 COMMENTAIRES

  1. L’entree fracassante de la France dans la rebellion Malienne a serieusement fragilise la Souverainete du Mali et a failli lui faire perdre son integrite territoriale. C’est l’oeuvre des Republicains Francais,le complot de Sarkosy contre le Mali,auquel le gouvernement socialiste s’est completement associe et qui continue a etre un probleme d’Etat dans ce pays.On s’inquiete de voir les soldats francais quitter le sol Malien alors que c’est la condition de Paix au Mali.Les Francais sont bien venus au Mali.Nous avons ete colonises,soumis aux travaux forces a coup de baton et de coup de godassse.Nous avons le souvenir court .Tout est deja oublie.Le Mali a travers ses patriotes veut son independance politique pour atteindre un developpement economique benefique aux Maliens et a ceux qui ont choisi de devenir Maliens.L’interet national doit primer partout au Mali.Le pays cherche depuis son independance des interets mutuels qui devraient beneficier plus au Mali,pays parmi les pays les moins developpes du monde.Nous n’avons rien a f… avec les actions neo-colonialistes,a plus forte raison ,des actes de comploteurs.Chacun de nous a recu quelque chose d’un Francais.Les actions humanitaires sont naturellement bien accueillies par une population appauvrie,une population minee par les maladies,attristee par ses deuils.Nous avons ete arretes net dans notre elan de developpement developpement economique a cause des injustices,d’une rebellion ourdie injustement.Si l’on ne nous aide pas,que l’on nous laisse en paix et libre de nouer des relations donnant/donnant

    • MARINE LE PEN FERA LE BONHEUR DES PEUPLES D’ AFRIQUE FRANCOPHONE.

      MARINE LE PEN FERA LE BONHEUR DES PEUPLES DE FRANCE ÉGALEMENT.

      VIVEMENT MARINE LE PEN, LE ” TRUMP” ET LE” GORBATCHEV ” DE LA RÉPUBLIQUE MONARCHIQUE BANANIERE DE FRANCE.

  2. BEN TOUT EST DIT!!!!
    PLUS DE 90 PER CENT DES RESSOURCES DES PAYS AFRICAINS FRANCOPHONES PARTENT EN EUROPE ET PARTICULIEREMENT EN FRANCE!!!!

    LE CFA ET LES RESSOURCES FINANCIERES PROFITENT A 100 POUR CENT LA FRANCE!!!!

    VOUS SAVEZ TOUT!!!!!!!!

    VOUS ETES MAINTENUS EN ESCLAVAGE PAR FRANCAIS ET ARABES PAR LES REGLES JURIDIQUES ET MORALES, VOUS NE VOUS DEVELOPEREZ JAMAIS DANS CES CONDITIONS PARLANT FRANCAIS ET PRIANT AUX ANCETRES ARABES!!!!!

    😀 LEVEZ VOUS ET CASSEZ LEURS LA GUEULE ET LIBEREZ VOUS, CASSEZ LA GUEULE A TOUS LES TRAITRES MALIENS QUI CONTRIBUENT A LA SOUMISSION COMME LES PRECHEURS SIRIFOUS ET LES POLITICARS 😀

  3. LE MALI ET L’AFRIQUE NE SE DEVELOPERA JAMAIS EN COLLABORATION AVEC LA FRANCE UN PAYS SOUS DEVELOPE PAUVRE ET FAIBLE FANFARON

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here