Gendarmerie nationale : Le colonel-major Satigui Sidibé aux commandes

1
colonel-major Satigui Sidibé
Colonel-major Satigui Sidibé

L’Ecole de gendarmerie de Faladié a servi de cadre, samedi dernier, à la passation de témoin entre le directeur général sortant, le colonel-major Mody Bérété, et le nouveau rentrant, le colonel-major Satigui dit Moro Sidibé.

 

Le nouveau patron de la direction générale de gendarmerie entend imprimer sa touche en dépit des efforts déjà déployés par ses prédécesseurs et il a invité ses collaborateurs et la population à soutenir son service pour sortir notre pays de cette crise sécuritaire qui n’a que trop duré.

La passation de service était placée sous la coupe du chef de cabinet du ministère de la Défense et des Anciens combattants. Il avait à ses côtés le chef d’état-major des armées, le général de division Mahamane Touré. Elle a été émaillée de la revue de troupe par le directeur général sortant, le colonel-major Mody Bérété, et du chef d’état-major des armées. Après quoi le colonel-major Satigui dit Moro Sidibé a été installé.

Dans une interview accordée à la presse, le nouveau DG a rappelé les missions assignées à son service, qui sont tirées des plans élaborés par les plus hautes autorités. Il a fait savoir qu’il s’imprégnerait des acquis préexistants pour imprimer sa marque à la tête de la gendarmerie.

Pour ce faire, il a dit compter sur le soutien de la population pour mener à bien cette mission qui lui est assignée par sa hiérarchie et invité ses collègues à une collaboration franche pour la réussite de la mission.

Il faut rappeler que cette nomination du colonel-major Satigui dit Moro Sidibé a été saluée au sein de la gendarmerie puisque pour certains c’est une promotion méritée qui est à féliciter. A la tête de la direction de la justice militaire avant sa nomination, le colonel-major Satigui M. Sidibé a imprimé toute sa marque à ce service de l’armée qui était méconnu.

Le colonel-major Mody Bérété a été relevé de ses fonctions suite à l’évasion de 9 prisonniers (8 militaires et 1 civil) du Camp I de la gendarmerie, dans la nuit  du 9 au 10 octobre 2015.

Ousmane Daou

PARTAGER

1 commentaire

  1. Mody BĂ©rĂ©tigui, i bi ka bĂ©rĂ© ta i kĂ©lĂ©kama (tu vas prendre ton bâton pour toi seul). Il faut que tu saches que, on est en Afrique plus prĂ©cisĂ©ment au Mali. Tu es venu dans la main des gens et tu vas partir dans la main des gens. Donc, si tu n’Ă©coutes les gens, on te met Ă  cĂ´tĂ© pour continuer sur nos chemin.

    NB: On profite hien !, Donc, une leçon pour toi. Tu es qui pour ne pas nous Ă©couter. C’est nous t’a mis dans ce poste, on te lève.

    Wassalam malikoun !

Comments are closed.