Gouvernement Moussa Mara : Les Maliens se prononcent !

0

Après sa nomination comme chef du gouvernement de la République du Mali le 5 avril 2014 par le président IBK, à la suite de la démission de l’ex-Premier ministre Oumar Tatam Ly qui a assumé ce poste durant sept mois, Moussa Mara a composé son équipe le 11 avril 2014. A travers le micro-trottoir qui suit, nous avons bien voulu recueillir pour vous, chers lecteurs,  les impressions de certaines Maliennes et de certains Maliens. Lisez plutôt !

 

prononcent

Abdoulaye Keïta (Soudeur à Niamakoro)

Abdoulaye Keïta (Soudeur à Niamakoro) : «C’est un gouvernement pléthorique»

Je pense que ce gouvernement est pléthorique. Je m’attendais à 20 ou 25 ministres au maximum, mais 31, c’est trop parce que notre pays sort de la crise et il n’y a pas d’argent. 31 ministres, ça va coûter cher au budget national que nous, Maliens, alimentons tous. Cela dit, je demande au gouvernement de Moussa Mara de se mettre au travail et de faire travailler tous les Maliens. Sans cela, il n’y aura pas de développement. Je demande aussi au président de la République de faire en sorte que son slogan «le Mali d’abord» ne soit pas une coquille vide. Que Dieu sauve le Mali !

 

Yaya Guindo
Yaya Guindo (Etudiant à l’Ensup)

Yaya Guindo (Etudiant à l’Ensup) : «C’est un gouvernement de vieux»

Le gouvernement de Moussa Mara est tout d’abord pléthorique et il y a plus de vieux que de jeunes ; ce qui n’est pas normal.  Car, ce pays a énormément besoin de changement, comme la nomination de Moussa Mara comme Premier ministre, alors qu’il n’a que 39 ans. Ce qui est du jamais vu au Mali ! Alors, j’aimerais que M. Mara continue sur ce rythme. La balle est dans son camp et à lui de jouer en s’attaquant aux priorités de l’heure, qui sont d’ailleurs nombreuses.

 

Nana Kadidia Kounta (Juriste)
Nana Kadidia Kounta (Juriste)

Nana Kadidia Kounta (Juriste): «Nous devons nous donner la main pour soutenir ce gouvernement»

Le gouvernement de Moussa Mara n’a rien d’exceptionnel, parce que ce sont les mêmes personnes qu’on y retrouve, alors que par le passé, elles n’ont pas fait leurs preuves. Qu’à cela ne tienne, je veux que ce gouvernement agisse aussi vite que possible sur les questions du Nord et de l’école afin que le Mali retrouve son intégrité territoriale et sa notoriété d’antan. Nous devons nous donner la main pour soutenir ce gouvernement afin qu’il puisse relever les énormes défis qui l’attendent.

 

Dounamba Diallo (Géographe)
Dounamba Diallo (Géographe)

Dounamba Diallo (Géographe) : «Le peuple malien attend de lui et de son gouvernement un changement positif»

Par rapport à ce nouveau gouvernement, je crois que ce sont les mêmes personnes qu’on retrouve et ce sera difficile de réussir. A moins que  Moussa Mara ne mette en jeu tout son talent. En tout cas, depuis son avènement sur la scène politique, il a toujours posé des actes que les vieux politiciens n’ont jamais posés.

Le peuple malien attend de lui et de son gouvernement un changement positif, comme l’indique le nom de son parti Yéléma (le Changement).

 

Seydou Baba Traoré (Etudiant)
Seydou Baba Traoré (Etudiant)

Seydou Baba Traoré (Etudiant) : «Ce qui est important, c’est le résultat du travail»

Pour moi, la tête du Premier ministre et celles de l’ensemble des membres du gouvernement ne sont pas importantes. Ce qui est important, c’est le résultat du travail qu’ils abattront. Mais, le message du nouveau patron de la Primature, m’a un peu étonné, si j’ai bien saisi : «Le problème de Nord ne sera pas résolu ni aujourd’hui, ni demain, ni après demain». Cela montre que son idée est incompatible avec celle du président de la République. Car, les maliens ont voté IBK pour libérer rapidement le Nord. En tout cas, je lui souhaite bon vent.

 

Bourama Traoré (Comptable)
Bourama Traoré (Comptable)

Bourama Traoré (Comptable) : «Ce gouvernement de Moussa Mara n’est pas mal»

 

Ce gouvernement de Moussa Mara n’est pas mal. Sauf que j’ai constaté quelques changements incompréhensibles, comme le remplacement de l’ancien ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Moustapha Dicko, par Me Mountaga Tall. Parce que M. Dicko maîtrise beaucoup plus la boîte que le nouveau venu. Peut-être que c’est un poste politique, sinon ce n’est pas normal.  Par ailleurs, je pense que le Président de la République à récompenser certains hommes politiques qui l’ont soutenu au deuxième tour de la présidentielle.

 

Moumine Mallé (Imam)
Moumine Mallé (Imam)

Moumine Mallé (Imam) : «Nous voulons qu’il travaille…pour le bonheur du peuple malien»

Nous prions à tout moment Dieu afin qu’il sauve notre pays. Donc, pour ce nouveau gouvernement dont Moussa Mara est le chef sous l’égide du président de la République, nous voulons qu’il travaille dans la justice et la transparence pour le bonheur du peuple malien.

 

Assitan Fané (Ménagère)
Assitan Fané (Ménagère)

Assitan Fané (Ménagère) : «Que Dieu donne à Moussa Mara la force intellectuelle et morale…»

Nous avons tous voté pour IBK, parce qu’on avait confiance en lui, et cette confiance persistera s’il accomplit son devoir face au peuple. Lui aussi a jeté son dévolu sur Moussa Mara, un jeune de qualité et en tant que mère, je ne peux que prier le Bon Dieu pour lui. Qu’il lui donne la force intellectuelle et morale pour relever les défis qui l’attendent. Rien n’est facile, surtout après la guerre et la région de Kidal qui n’est pas encore libérée.

Propos recueillis par Seydou Karamoko KONE

Commentaires via Facebook :

PARTAGER